|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
29 Personne(s) en ligne (29 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 29

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Patrick Teihoarii

Publié par Walda Colette Dubuisson le 30-06-2020 (1998 lectures) Articles du même auteur
FRANCE : Narbonne
30/06/2020 : Narbonne : six ans après, il avoue avoir jeté le corps de son ami dans les égouts...
**********************************
27/06/2020 : Au terme de six ans d'investigations, les services de l'antenne de la police judiciaire de Perpignan ont réussi à élucider l'énigme concernant la mort de Patrick Teihoarii, disparu en octobre 2014 à la suite d'une rave party dans l'Aude. Son corps avait été retrouvé trois ans après à Narbonne. Un de ses proches a été interpellé ce mardi 23 juin 2020 et aurait livré une nouvelle version des faits.
*************************************
01/03/2018 : Triste nouvelle, nous présentons nos sincères condoléances à la famille et proches .
RIP Patrick , que justice te soit rendue !

--Le crâne d’un raver de 20 ans disparu depuis 3 ans retrouvé à Narbonne
Patrick Teihoarii avait assisté à une rave-party en octobre 2014. Il n’avait plus jamais donné de ses nouvelles.
*************************************
08/11/2014 : Disparition inquiétante depuis lundi 27 octobre, jour où on est sans nouvelle de lui. Ses amis proches ont émis un communiqué et font part d’une vive inquiétude
*******************************************
30/10/2014 :Un appel à témoin pour disparition inquiétante a été lancé jeudi après-midi par le commissariat de Narbonne. Patrick Teihoarii est introuvable depuis lundi 27/10.


Ce week-end, il a assisté à une soirée festive à Montpellier puis est allé à Davejean dans les Corbières.

Il comptait rentrer sur Narbonne en stop.

Ses amis l'ont aperçu sur la route nationale entre Névian et Narbonne vers 3 h dans la nuit de dimanche à lundi. Il aurait ensuite envoyé un message à 7 h depuis le centre-ville de Narbonne où il aurait été aperçu dans l'après-midi.

Au moment de sa disparition, il portait des chaussures de sécurité noires montantes, un baggy, une veste beige polaire Nike et une veste de skate noire Quicksilver. Il n'aurait sur lui ni sac, ni argent, ni papier.

**************************
08/11/2014 : Disparition inquiétante depuis lundi 27 octobre, jour où on est sans nouvelle de lui. Ses amis proches ont émis un communiqué et font part d’une vive inquiétude :

Citation :
«Nous recherchons Patrick «Patou» (originaire d’Antibes) disparu dans les environs de 7 heures à Narbonne. Suite à la Manifestive de Montpellier, nous sommes allés en «free» vers Davejean, puis étant à pied nous avons fait du stop. La dernière fois que nous l’avons vu, c’est sur la nationale, entre Névian et Narbonne, à 3 heures du matin. Le dernier message qu’il a envoyé disait qu’il était au centre-ville de Narbonne à 7 heures du matin. Il a été vu en compagnie d’un groupe de «teuffeurs» dans un jardin de Narbonne dans l’après-midi. Il portait des chaussures de sécurité noir montantes, un baggy, une veste polaire beige «Nike», une veste de skate noire «Quicksilver» et il n’a rien du tout dans ses poches, pas de sac, pas d’argent, pas de papiers, pas d’eau et de nourriture.
Sa famille et ses amis sont très inquiets.


Contact
Pour toute information, contacter le commissariat de Narbonne
FRANCE au 04 68 90 38 50
Ou appelez le poste de police le plus proche
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/06/2020 12:06  Mis à jour: 30/06/2020 12:06
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Narbonne : six ans après, il avoue avoir jeté le corps de son ami, Patrick Teihoarii , dans les égouts.
Les restes de Patrick Teihoarii, porté disparu en 2014 après une rave party, avaient été découverts en 2017. L’un de ses amis vient d’être mis en examen pour non-assistance à personne en danger et atteinte à l’intégrité du cadavre.

Pendant près de six ans, il a fait comme si. Il n'a rien dit de son rôle réel lors de cette soirée d'octobre 2014 durant laquelle son ami Patrick Teihoarii est mort. Il avait même inventé le scénario d'une disparition inquiétante pour égarer les enquêteurs. Six ans plus tard, cet homme de 30 ans a reconnu avoir jeté dans les égouts de Narbonne (Aude) le corps de son copain de 20 ans, mort quelques minutes plus tôt dit-il dans des conditions mystérieuses. Il vient d'être mis en examen pour « non-assistance en danger » et « atteinte à l'intégrité cadavre ».

L'enquête sur la disparition de Patrick Teihoarii a en partie été résolue grâce à une erreur. Celle d'agents du service de l'eau chargés de la maintenance du réseau pluvial de Narbonne. En se trompant de canalisation, les techniciens découvrent, en juin 2017, un crâne humain. La police judiciaire de Perpignan (Pyrénées-Orientales) prend la main. Des anthropologues sont sollicités, un robot remonte les canalisations… D'autres os sont découverts, et « grâce au parcours de l'eau, on a pu comprendre que le cadavre n'avait pas été déposé loin de l'endroit où il avait été retrouvé », explique une source proche de l'enquête. L'autre indication, fournie par un petit os du nez découvert intact, c'est que le corps n'a pas été transporté. Après des semaines d'expertises et de fouilles, un collier retrouvé dans les égouts et une comparaison des empreintes dentaires permettent de confirmer l'identité de la victime : il s'agit de Patrick Teihoarii, disparu trois ans plus tôt.

Selon son récit, son ami serait mort après une chute
La dernière trace du jeune homme de 20 ans remonte au 24 octobre 2014. Venu d'Antibes (Alpes-Maritimes) dans la région pour une manifestation contre l'interdiction des rave parties, il disparaît après avoir participé à une fête à Dernacueillette (Aude). Le lendemain matin, l'un de ses amis vient signaler sa disparition au commissariat. Le même dira, quelques jours plus tard, que Patrick a été vu en gare de Biot, à quelques kilomètres d'Antibes. Des mensonges. En retraçant cette dernière soirée, en épluchant les réseaux sociaux, les enquêteurs de la PJ remarquent quelques propos incohérents sur le déroulé de la rave party. Plusieurs coups de téléphone suspects troublent aussi les policiers.

Mardi 23 juin, deux hommes de 30 et 24 ans ainsi qu'une femme de 24 ans sont interpellés. Les deux derniers sont vite mis hors de cause, mais livrent des éléments aux enquêteurs. Après la fête, ils sont rentrés avec Patrick et le trentenaire à Narbonne, avant de se séparer. Après six auditions, le suspect craque.

Selon son récit, Patrick serait mort après une chute alors qu'il cherchait à entrer dans une maison abandonnée de Narbonne. « Son ami raconte avoir pris son pouls, et constaté qu'il ne respirait plus, explique un proche de l'enquête. Au lieu d'appeler les secours, il a ouvert une bouche d'égout avec un râteau trouvé sur place, traîné son pote avant de le balancer dedans… » Pour brouiller les pistes, le suspect se téléphone et s'envoie des SMS depuis le portable de Patrick… avant de se mobiliser pour rechercher son ami. Inséré, vivant de petits boulots saisonniers, le trentenaire a été placé en détention provisoire.

https://www.leparisien.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/03/2018 17:29  Mis à jour: 01/03/2018 17:29
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Narbonne : ouverture d'une enquête après la découverte du crâne de Patrick Teihoarii…
Patrick Teihoarii avait assisté à une rave-party en octobre 2014. Il n’avait plus jamais donné de ses nouvelles.

Une erreur est à l’origine de la découverte des restes de Patrick Teihoarii. En juin 2017, des agents de l’eau opèrent une maintenance sur le réseau pluvial au niveau du 520 rue Jonquières, dans les Hauts de Narbonne. Ce jour-là, ce n’est pas la bonne canalisation qui est ouverte. Les employés tombent sur un crâne quasiment complet et un scapula, partie arrière de l’omoplate.

Une datation au carbone 14 va être demandée par le commissariat de Narbonne mais elle ne se révélera pas concluante. A qui appartiennent ces ossements ? Sont-ils contemporains ou anciens, voire antiques et charriés par les eaux de pluie ? Il faudra attendre cinq mois plus tard, le 20 novembre dernier. Un robot muni d’une caméra est utilisé pour remonter cette canalisation. Cette initiative va être payante puisque d’autres os vont être retrouvés : une côte et la mâchoire inférieure. Une prothèse dentaire apparente va orienter les enquêteurs de Narbonne.

La victime identifiée grâce à son dossier dentaire

L’un des officiers de police judiciaire (OPJ) avait toujours en tête un avis de recherche émis en novembre 2014. Un jeune homme de 20 ans n’avait plus donné signe de vie à Narbonne depuis le lundi 27 octobre 2014. L’OPJ fait demander le dossier dentaire auprès du praticien de Patrick Teihoarii, au cas où, il s’agirait de la même personne. L’odontologue de l’Institut médico-légal de Montpellier est formel. Il s’agit bien du jeune homme qui avait disparu au petit matin après être rentré d’une rave-party en octobre 2014, dans les environs de Davejean.

Par ailleurs, un médecin légiste de l’IML spécialisé en anthropologie avait bien confirmé qu’il s’agissait de restes contemporains et non antiques comme cela pourrait être le cas dans le Narbonnais. A l’époque de la disparition, ses parents, qui vivent à Antibes, avaient alerté les autorités compétentes. Ils ne trouvaient pas normal que leur fils, proche de sa famille, ne se manifeste plus.

Le parquet de Grasse avait ouvert une enquête pour "disparition inquiétante", qui n’avait rien donné jusqu’à la découverte des restes de la victime dans ce réseau pluvial à Narbonne, en juin dernier puis en novembre. En fin d’année 2017, un OPJ du commissariat de Narbonne, en charge du dossier, se rend à l’Hôtel de Police d’Antibes pour annoncer la triste nouvelle aux parents. Le 21 décembre dernier, le Procureur de la République de Narbonne, David Charmatz, les reçoit à son tour à Narbonne. Le magistrat au vu des éléments a ouvert, le 14 décembre dernier, une information criminelle pour meurtre. L’enquête se poursuit, menée conjointement par le commissariat de Narbonne et le SRPJ de Perpignan pour découvrir qui a tué Patrick Teihoarii.

http://www.lindependant.fr/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
9 - 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10