|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non résolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
10 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 10

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiĂ©s sur le site...
Nordahl Lelandais dira «sa vérité», assure son avocat Alain Jacubowicz. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 10:50
Affaire Béatrice BERLAIMONT: Les avocats de Jérémy Pierson, condamné la semaine dernière par la cour d'assises du Luxembourg à la réclusion à perpétuité, vont introduire un pourvoi en cassation.. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 10:30
Affaire Dutroux: J-D Lejeune ( papa de Julie) reçoit un soutien en or des Etats-Unis dans son combat contre la libération de Dutroux: «Il est un danger évident pour la société» Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 10:25
Procès des disparues de la gare de Perpignan : "Je ne sais pas si je vais tenir le coup". Vidéo. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/02/2018 17:45
Un ami d'enfance de Nordahl Lelandais témoigne: "À mon avis, c'est quelqu'un qui a déjà tué". Cet ami craint également qu’il ne soit lié à d'autres disparitions. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/02/2018 13:32
Aveux Michel Fourniret : le père de Marie-Angèle Domece dans le doute, il souhaite obtenir des preuves concrètes. Sa sœur convaincue de sa culpabilité. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/02/2018 18:55
Affaire Maëlys: Pourquoi l'enquête devrait sérieusement avancer dans les prochains jours ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/02/2018 16:00
Fourniret : "Pourquoi avouer aujourd'hui ?", se demande Roger Parrish, le père d'une victime.(Vidéo). Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/02/2018 11:33
les parents d’Anne-Cécile Pinel préparent des actions. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 14:37
L'appel de la famille d'Arthur Noyer Ă  Nordahl Lelandais . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 13:14

Romain Lannuzel, disparu en 2007

Publié par Walda Colette Dubuisson le 13-11-2017 (1212 lectures) Articles du même auteur
13/11/2017 : Aujourd’hui, cela fera dix ans que Romain Lannuzel, l'étudiant originaire de Lampaul-Guimiliau (29), a disparu à Barcelone. Aurait-il été victime d'un présumé tueur en série, incarcéré dans la capitale catalane, et qui prenait en photo ses victimes ? Sur l'un de ces clichés, les parents de Romain ont reconnu leur fils.
*****************************************
12/09/2017. Reportage de TF1 sur la disparition de Romain Lannuzel. Mireille Lannuzel, sa maman, qui, depuis Lampaul-Guimiliau, se bat pour connaître la vérité. Le reportage évoque la piste d’Oscar Vicente Castro Cedeno, violeur en série arrêté en 2012.
***********************************************
12/11/2016 : Toujours rien de neuf en ce qui concerne la disparition de Romain Lannuzel ...
Connaîtra-t-on un jour la vérité ? Ce dimanche, cela fera neuf ans que Romain Lannuzel a disparu à Barcelone et toujours aucune trace de l'étudiant finistérien. La piste d'un présumé tueur en série continue cependant à être privilégiée, mais celui-ci observe le mutisme le plus complet.
*******************************************
11/11/2014 : Voilà sept ans que l'étudiant finistérien, Romain Lannuzel, a disparu à Barcelone (Espagne). Sa famille a fait appel à des enquêteurs qui sont sur la piste d'un Équatorien actuellement incarcéré, soupçonné d'être un tueur en série.


La piste d'un tueur en série ?




. Il est 18 h 57 quand Romain Lannuzel, étudiant Erasmus, passe un coup fil avec son téléphone portable. Un appel localisé dans le Paseig des Ramblas, non loin de la célèbre avenue des Ramblas. Au téléphone, le Breton prévient ses anciennes colocataires qu'il passera récupérer des affaires dans une heure et demie, alors qu'il pouvait y être dans le quart d'heure. Depuis ce coup de fil, plus personne n'a eu de nouvelles de l'étudiant originaire de Lampaul-Guimiliau, alors âgé de 20 ans. Où est-il allé après avoir raccroché ? A-t-il fait une mauvaise rencontre ? Des questions qui, sept ans après, demeurent sans réponse. Ou presque... Il y a un an, la famille de l'étudiant a engagé un enquêteur privé, Jean-François Abgrall. Installé à Lampaul-Plouarzel, cet ancien gendarme a notamment mené la contre-enquête qui a innocenté Patrick Dils. Au mois de février, la collaboratrice de l'enquêteur et psychocriminologue, Sandrine Wattecamps, a passé un mois à Barcelone. Dans la capitale catalane, ses investigations l'ont conduite sur la piste d'Oscar Vicente Castro Cedeno. Chez cet Équatorien de 41 ans, la police a découvert, le 7 janvier 2012, le corps d'un étudiant américain de 20 ans. Celui-ci aurait été drogué et abusé sexuellement. Actuellement incarcéré pour meurtre, l'Équatorien ne reconnaîtrait pas les faits.



« Un prédateur »

Chez lui, la police espagnole a mis la main sur des photos où l'on voit des jeunes hommes endormis (« morts », selon Jean-François Abgrall) et à moitié nus. La police barcelonaise soupçonne le quadragénaire d'être un tueur en série. « Ses paramètres de chasse étaient des étudiants étrangers à la peau blanche et âgés d'une vingtaine d'années. C'était un prédateur en pleine activité », confient Jean-François Abgrall et Sandrine Wattecamps. En 2009, un étudiant avait déjà porté plainte pour viol contre le Sud-Américain. L'Équatorien était arrivé à Barcelone en 2007. Rapidement, il avait fréquenté les associations caritatives et artistiques où il rencontrait des personnes âgées. Celles-ci, séduites par son charme, l'avaient alors hébergé. Oscar Vicente Castro Cedeno a donc vécu dans plusieurs endroits à Barcelone. C'est ainsi qu'au mois de novembre 2007, il habitait à 200 m du lieu où Romain Lannuzel a passé son dernier coup de téléphone. « Jardins pas fouillés »

« Jardins pas fouillés »

Les deux enquêteurs privilégient l'hypothèse que l'Equatorien ait croisé Romain avant de l'inviter à prendre un verre dans un bar, puis chez lui. Jean-François Abgrall et Sandrine Wattecamps souhaiteraient que la vingtaine d'hommes figurant sur les clichés retrouvés chez Oscar Vicente Castro Cedeno soient identifiés. « Un seul a été identifié mais le suspect ne se rappelle de rien », témoigne Jean-François Abgrall. Et Romain figure-t-il sur l'une des photos ? « C'est toute la question, la police n'ayant pas fait encore le lien avec la disparition de Romain », répond l'enquêteur qui s'est également rendu sur place. « Nous nous attachons actuellement à retracer le parcours criminel de l'Équatorien à Barcelone, poursuivent les deux enquêteurs. Nous mettons à jour ses anciennes adresses afin de déterminer les lieux éventuels de dissimulation de corps. Pour l'instant, les jardins des grands-mères chez qui il a résidé n'ont pas été fouillés ».

« On se rapproche de la vérité »

Pour Mireille Lannuzel, l'interpellation du Sud-Américain est « une piste à creuser ». « On voudrait désormais en savoir davantage », ajoute la mère de Romain, qui part ce matin à Barcelone afin de médiatiser la disparition de son fils, comme elle le fait à chaque 13 novembre, depuis 2007. Sandrine Wattecamps évoque également ces trois cadavres découverts ces dernières années à Barcelone. Elle va demander à la justice catalane que ces trois corps soient identifiés. Elle réclame aussi l'audition de témoins, notamment de celle des personnes qui ont hébergé Oscar Vicente Castro Cedeno. Les deux collaborateurs regrettent que « la disparition de Romain n'ait pas été prise au sérieux dès le départ par la police espagnole ». « Il est très difficile de disparaître complètement car il y a toujours des éléments à recueillir », expliquent-ils. Connaîtra-t-on un jour la vérité ? « On s'y emploie et on s'en rapproche », assurent les deux enquêteurs.

Pour info Les personnes susceptibles d'apporter des informations sont invitées à se rendre sur le site http://abgrall.info


Disparu de Barcelone. Mireille Lannuzel : « On... par Letelegramme

RAPPEL


Lampaul-Guimiliau (29) - 2000 personnes... par Letelegramme





Disparition de Romain Lannuzel - Reportage au... par Sly-29

Blog de la famille de Romain Lannuzel : http://romainlannuzel.over-blog.com/30-index.html
Association Romain Lannuzel : http://romainlannuzel.over-blog.com/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent Ă  leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
PostĂ© le: 13/11/2017 12:20  Mis Ă  jour: 13/11/2017 12:20
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3681
 Romain Lannuzel, disparu en 2007 : : Dix ans après, le scĂ©nario se dessine...
Dimanche, Mireille et Jean-Michel Lannuzel se rendront à Barcelone, comme ils le font depuis dix ans, depuis ce 13 novembre 2007. Ce jour-là, à 18 h 57, leur fils, Romain Lannuzel, âgé alors de 20 ans et étudiant Erasmus à Barcelone, passe un coup de téléphone alors qu'il se trouve dans le centre de la cité espagnole. Et depuis, plus personne n'a eu de ses nouvelles.

« Il chassait des jeunes, étrangers à peau blanche »

Six ans après cette disparition, les parents, qui demeurent à Lampaul-Guimiliau (29), ont fait appel à Jean-François Abgrall, cet enquêteur privé qui avait notamment mené l'enquête ayant innocenté Patrick Dils. Jean-François Abgrall et sa collaboratrice, la psycho-criminologue, Sandrine Wattecamps, ont établi un rapprochement entre la disparition de l'étudiant breton et l'arrestation d'Oscar Vicente Castro Cedeno, un Équatorien de 41 ans. Chez celui-ci, la police avait découvert, le 7 janvier 2012, le corps d'un étudiant américain qui aurait été drogué et abusé sexuellement. Le Sud-Américain a été condamné et incarcéré pour meurtre. Sur son site, Jean-François Abgrall explique que l'Équatorien « chassait des jeunes, étrangers à peau blanche, étudiants, d'une vingtaine d'années ». Au domicile d'Oscar Vicente Castro Cedeno, les policiers ont d'ailleurs mis la main sur une boîte contenant des photos de jeunes hommes, visiblement sans vie.
90 victimes ?

Selon Jean-François Abgrall, il s'agirait des « proies » de l'Équatorien : « Celles-ci apparaissent totalement ou partiellement dénudées. Ces photos correspondent à près de quatre-vingt-dix jeunes hommes, similaires au profil décrit. Seuls trois avaient jusqu'à ce jour été identifiés ». Le 5 avril dernier, les parents ont eu accès à ces clichés. « Nous avons reconnu Romain sur une des photos, confient Mireille et Jean-Michel Lannuzel. Ce fut un moment très difficile à vivre pour nous ». « Que s'est-il exactement passé ? Où est Romain ? Où est son corps ? Nous voulons connaître la vérité. Nous ferons tout pour le retrouver. On ne disparaît pas ainsi du jour au lendemain », poursuit la mère de famille.

« Le suspect ne parle pas »

Le corps de l'étudiant aurait-il pu être enterré dans le jardin public situé non loin de la demeure de l'Équatorien ? Lors de la disparition du jeune Breton, des travaux de terrassement étaient effectués pour y réaliser un parking sur une partie du jardin. La parcelle du jardin encore existante a été sondée mais les recherches n'ont rien donné. Et là où le parking a été réalisé, les sondages au-delà de quatre mètres de profondeur n'ont pas été possibles. Le tueur présumé aurait-il profité de ces travaux de terrassement pour y déposer un ou plusieurs corps ? « Pour l'instant, il ne parle pas, déplore la mère de Romain. Il faut pourtant que cette personne qui a mal agi nous explique ».

« Impossible de faire le deuil »

Mireille et Jean-Michel Lannuzel vont séjourner quatre jours à Barcelone. « Nous allons rencontrer différentes personnes : le nouveau consul, des journalistes espagnols... Il ne faut pas que Romain tombe dans l'oubli ». À Lampaul-Guimiliau, la famille de Romain trouve du réconfort auprès de tous ceux qui organisent des manifestations de soutien. « Cet élan d'humanité nous donne des forces et de l'énergie pour poursuivre. Ce n'est pas simple de vivre ce genre d'événement au quotidien. Tant que je ne saurai pas ce qui s'est exactement passé, conclut la mère, je ne ferai pas le deuil de Romain. C'est impossible ».

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/ ... 7.php#sxYwFms51FsXhfXv.99
RĂ©pondre
Walda Colette Dubuisson
PostĂ© le: 12/03/2017 11:06  Mis Ă  jour: 12/03/2017 11:06
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3681
 Re : Reportage de TF1 sur la disparition de Romain Lannuzel.
L’étudiant finistérien Romain Lannuzel a disparu à Barcelone il y a près de dix ans, le 13 novembre 2007. Dans son émission « Grands reportages » de ce samedi, TF1 fait le point sur l’affaire. L’équipe de télévision a notamment suivi Mireille Lannuzel, la maman de Romain, qui, depuis Lampaul-Guimiliau, se bat pour connaître la vérité. Le reportage évoque la piste d’Oscar Vicente Castro Cedeno, violeur en série arrêté en 2012.



On y apprend que la mère de l’étudiant pourrait être autorisée dans les semaines à venir à consulter les photos de la cinquantaine de victimes de ce violeur aujourd’hui incarcéré. Pour cela, elle attend toujours le feu vert de la police espagnole. Dans l’émission, le reportage concernant Romain Lannuzel est à visionner aux temps suivants : de 13’30 à 26’40 et de 40’30 à 59’.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/bretagne/r ... 6.php#H76OKzqkkquED8vm.99

RĂ©pondre
Visiteurs
PostĂ© le: 12/11/2016 14:22  Mis Ă  jour: 13/11/2016 13:56
 Toujours rien de neuf en ce qui concerne la disparition de Romain Lannuzel
Bonjour,
Toujours rien de neuf en ce qui concerne la disparition de Romain Lannuzel
Toujours pas d'aveux

Connaîtra-t-on un jour la vérité ? Ce dimanche, cela fera neuf ans que Romain Lannuzel a disparu à Barcelone et toujours aucune trace de l'étudiant finistérien. La piste d'un présumé tueur en série continue cependant à être privilégiée, mais celui-ci observe le mutisme le plus complet.
Lire la suite

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/bretagne/r ... 9.php#yXcE04V01GAksTm0.99
RĂ©pondre
Walda Colette Dubuisson
PostĂ© le: 13/11/2014 12:58  Mis Ă  jour: 13/11/2014 12:58
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3681
 Re: Romain Lannuzel, disparu en 2007 : L'enquĂŞte reprise Ă  zĂ©ro
Le 13 novembre 2007, le Finistérien Romain Lannuzel disparaissait à Barcelone sans laisser de trace. Depuis sa famille ne cesse de le rechercher. Il y a un an, elle a fait appel à un enquêteur de renom, Jean-François Abgrall, qui privilégie la piste d'un prédateur sexuel.

Comme tous les ans à la date anniversaire de la disparition de Romain Lannuzel, sa mère Mireille se rend à Barcelone. Là même où le 13 novembre 2007 à 18h57, l'étudiant finistérien a passé son dernier appel téléphonique connu. Depuis cet instant, plus aucune nouvelle du jeune étudiant Erasmus de 20 ans. Sa famille cherche depuis ce temps là des réponses suite à sa disparition. Pour elle, la piste du suicide ne tient pas la route vu le caractère de Romain.

L'enquête reprise à zéro
Devant l'enquête espagnole qui n'avance plus, la famille a décidé il y a plus d'un an de faire appel à un cabinet d'enquêteurs privés. Dirigé par l'ancien gendarme Jean-François Abgrall, l'agence installée à Lampaul-Plouarzel reprend les investigations à zéro. Elle rencontre longuement la famille, dresse le profil du jeune Finistérien, étudie une fois traduite, toute la procédure des policiers catalans, approche toutes les connaissances de Romain Lannuzel et particulièrement ceux qui avaient étudié avec lui à Barcelone. L'emploi du temps de la dernière journée est minutieusement rétabli jusqu'à cet appel téléphonique de 18h57 où la trace de Romain Lannuzel se perd définitivement. L'enquêteur privé est d'ailleurs convaincu que "le jeune homme s'est rendu à un rendez-vous avant d'aller déménager des effets personnels à son ancien appartement comme il venait de le signifier dans ce coup de fil à ses deux anciennes colocataires".

Un mois d'investigations Ă  Barcelone

Mais pour compléter ce qu'il appelle le climat criminologique des lieux où les faits se sont déroulés, Jean-François Abgrall envoie en février dernier à Barcelone sa collaboratrice Sandrine Wattecamps. Sur place, un mois durant, la psychocriminologue multiplie les investigations. Elle découvre qu'un Equatorien d'une quarantaine d'années est incarcéré pour le meurtre d'un jeune américain de 20 ans. Ce dernier avait été retrouvé mort et drogué en janvier 2012 dans le logement du suspect.

Un prédateur sexuel
A l'époque, chez le présumé meurtrier, une centaine de photos sont retrouvées. Sur les clichés, une vingtaine de jeunes hommes blancs nus ou à moitié nus, dans des situations sans équivoque et même parfois pendant un acte sexuel. Les jeunes hommes sont à chaque fois inertes, "soit endormis, soit drogués ou ... pourquoi pas morts" selon Jean-François Abgrall. L'enquêteur privé aimerait que la famille Lannuzel puisse avoir accès à ces clichés pour voir si Romain est parmi eux.

L'Equatorien, homme cultivé qui présentait bien, bénéficiait de logements auprès de membres d'associations caritatives ou culturelles pour lesquelles il intervenait. Il changeait régulièrement de lieux de résidence mais cherchait toujours à se rapprocher des quartiers étudiants pour avoir l'opportunité de rencontrer des jeunes hommes blancs étrangers. Fait troublant : l'Equatorien résidait à 200 m de l'endroit où l'étudiant finistérien avait passé son dernier coup de fil ce 13 novembre 2007.

Compléments d'enquête
Lors de son déplacement à Barcelone jusqu'à la fin de semaine, Mireille Lannuzel va médiatiser une nouvelle fois la disparition de son fils. Elle va rencontrer les enquêteurs espagnols en charge de l'affaire. Elle va également prendre un avocat local afin de pouvoir accéder à des pièces du dossier du présumé meurtrier équatorien, telles que les photos des jeunes hommes.

Cet avocat permettra aussi de solliciter des prélèvements ADN sur trois cadavres découverts ces dernières années à Barcelone afin de les identifier et éliminer le moindre doute sur le fait qu'il pourrait s'agir de Romain.

Pour François Abgrall et sa collaboratrice, il y a eu des négligences dans cette affaire. La disparition de l'étudiant n'a été signalée que 3 à 4 jours plus tard, et il y a eu des "flottements dans les investigations qui n'auraient pas été assez poussées et actées". La police catalane aurait du "faire des rapprochements entre autre avec l'affaire de l'Equatorien".

Les deux enquêteurs finistériens rappelle que toutes les personnes susceptibles d'apporter des éléments sur cette disparition inexpliquée peuvent se faire connaître par le biais du site : http://abgrall.info/

france3-region
RĂ©pondre
DĂ©poser un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
3 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10