|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
10 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 10

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Meurtre d'Alexia Daval : La demande de mise en liberté de Jonathann Daval rejetée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/10/2018 12:16
Affaire Anaïs Guillaume : le procès de Philippe Gillet aura lieu du 18 au 29 mars. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/10/2018 10:31
Disparition de Sophie Le Tan : Affaire Le Tan : les étonnantes recherches Internet de Jean-Marc Reiser... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 15:39
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZ. À propos de Théo, «Si vous savez quelque chose, parlez»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 12:43
Disparition Sophie Le Tan : du sang retrouvé "en grande quantité" chez Jean-Marc Reiser, sa version mise à mal. ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 10:35
Disparition très inquiétante de Sophie Le Tan: les nouvelles révélations accablantes sur Jean-Marc Reiser. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 10:30
Le petit Bastien, mort dans une machine à laver :Meurtre du petit Bastien : le traumatisme de sa grande sœur qui a tout vu! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/10/2018 11:54
Le petit Bastien, mort dans une machine à laver...“Je l’ai mis dans la machine pour lui faire peur”: les horribles déclarations du père ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2018 14:25
Meurtre d'Alexia Daval, 29 ans. La demande de confrontation entre Jonathann et la famille d'Alexia acceptée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2018 11:47
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais.Nordahl Lelandais : ce que dit l'expertise psychiatrique . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2018 10:18

Camille Chauvet avait 5 ans lors de son enlèvement. ( Rappel)

Publié par Walda Colette Dubuisson le 20-09-2018 (8257 lectures) Articles du même auteur
FRANCE /International.

20/09/2018 : la grand-mère et la tante de la petite Camille rejugées pour complicité d'enlèvement...
****************************************
31/03/2018 : Enlèvement parental. Priscilla Majani et sa fille Camille Chauvet vivent dans la clandestinité depuis le mois de mars 2011. Le père de l’enfant "n’attend plus rien" de la justice.

Un second procès devrait se tenir cette année à Aix-en-Provence.
***********************************
01/02/2017: Une nouvelle piste dans l'affaire du rapt parental de Camille, disparue il y a 6 ans.
******************************************
12/11/2016 : “Inondez la planète de la photo de cette fillette qui a aujourd’hui 11 ans”....
*************************************************
03/11/2016 :Enlèvement parental de Camille Chauvet: la grand-mère et la tante condamnées à deux ans de prison
**********************************
14/10/2016 : Enlèvement parental de Camille: la grand-mère et une tante jugées à Toulon
**********************************************
07/01/2016 :Le père de la fillette disparue depuis cinq ans a fait part de son amertume dans une émission de radio. "J'en veux terriblement à la justice et aux policiers."
****************************

05/01/2015 Rapt parental à Carqueiranne: 4 ans sans nouvelles de Camille !
La justice n’est toujours pas parvenue à retrouver la fillette privée de son père depuis Noël 2010, alors que l’entourage de la mère est soupçonné de complicité
>>LIRE AUSSI. Camille enlevée à son père à Carqueiranne, cachée par un groupe sectaire?
Image redimensionnée


La justice n’est toujours pas parvenue à retrouver la fillette privée de son père depuis Noël 2010, alors que l’entourage de la mère est soupçonné de complicité

Image redimensionnée


Alain Chauvet n'a plus vu sa fille depuis le 26 décembre 2010 à Carqueiranne. Plus le temps passe, et plus l'histoire de la petite Camille fait penser à l'affaire Fortin*, largement médiatisée, qui avait aussi commencé un lendemain de Noël dans le Var.

Il y a quatre ans, Priscilla Majani, officier de carrière en poste à la Direction générale de l'armement (DGA) à Toulon, a décidé de disparaître avec Camille, alors âgée de 5 ans. Un choix radical et manifestement bien préparé : pas de trace de scolarisation, pas de vie sociale apparente.

Aujourd'hui, Camille est âgée de 9 ans. Sa mère, s'affranchissant de toutes les décisions de justice rendues en sa défaveur (lieu de résidence de l'enfant, autorité parentale, etc.), est recherchée depuis 2011 dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Toulon pour « soustraction d'enfant ».

Priscilla Majani a également été condamnée par défaut à un an de prison pour « non-représentation » d'enfant.

Le clan familial sous surveillance

Pour se maintenir dans la clandestinité, l'ingénieure en aéronautique militaire visée par des mandats d'arrêt semble pouvoir compter sur des soutiens, sur fond de sectarisme religieux, et sur le silence d'une partie des membres de sa famille placés sur écoute et interrogés par la police.

>>LIRE AUSSI. Camille enlevée à son père à Carqueiranne, cachée par un groupe sectaire?
http://www.varmatin.com/carqueiranne/ ... un-groupe-sectaire.975583

La plupart de ces présumés complices - mis en examen en vue d'une comparution devant le TGI de Toulon - seraient persuadés que la maman de Camille agit selon la volonté divine et/ou dans l'intérêt de l'enfant, quitte à accuser sans preuve le père… de viols.

L'espoir d'une coïncidence

Ces rumeurs, alimentées au départ par une plainte de Priscilla Majani, avaient été formellement écartées après une enquête et les conclusions des experts qui avaient examiné la petite fille avant sa disparition.

>>LIRE AUSSI. Carqueiranne: Camille a été enlevée par sa propre mère
http://www.varmatin.com/article/faits ... a-propre-mere.650336.html

Pour autant, les accusations diffamatoires les plus sordides et les théories du complot judiciaire ont continué d'être distillées, en particulier sur Internet. Alain Chauvet y a notamment été accusé d'appartenir à un réseau pédophile ou de trafic d'organes.

>>LIRE AUSSI. Le père de Camille, enlevée par sa mère dans le Var, à l'assaut du Beffroi de Lille
http://www.varmatin.com/carqueiranne/ ... roi-de-lille.1427925.html

C'est dans ce contexte que la cavale de Priscilla Majani s'éternise au nez et à la barbe de l'appareil judiciaire et policier, incapable d'y mettre un terme. Epaulé par son avocat toulonnais Me Olivier Ferri et très engagé au sein de l'association SOS Papa, Alain Chauvet s'accroche désormais à l'espoir d'une « coïncidence », ou à celui d'une forme de repentance dans l'entourage de la mère fugitive.

*Deux enfants avaient été soustraits à leur mère au lendemain de Noël. Le père et les deux garçons ont été retrouvés onze ans plus tard à la faveur d'un « renseignement anonyme ».

Si vous avez la moindre information , appelez le poste de police le plus proche

http://www.varmatin.com
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/09/2018 14:27  Mis à jour: 20/09/2018 14:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 la grand-mère et la tante de la petite Camille rejugées pour complicité d'enlèvement.
Deux ans après le procès en première instance à Toulon, la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence a rejugé ce mercredi la grand- mère et la tante de la petite Camille Chauvet, disparue avec sa mère Priscille Majani depuis le 26 décembre 2010 à Carqueiranne, dans le Var.

Un silence coupable

Les deux femmes sont accusées de complicité dans l'enlèvement de la fillette. En 2016, la grand-mère avait été condamnée à deux ans de réclusion, dont 6 mois avec sursis, et la tante à deux ans de prison dont un an avec sursis.

Demande de relaxe

Devant la Cour d'appel, l'avocat général a requis la confirmation de ces peines. Leurs avocats ont plaidé la relaxe. Pour Alain Chauvet, le père de Camille, il ne fait aucun doute que la famille maternelle "couvre" son ex-compagne. "Elles aident encore certainement la maman, affirme Maître Olivier Ferri, son avocat d'Alain Chauvet, cité par France Bleu Provence.
La Cour d'Appel d'Aix-en-Provence rendra sa décision le 21 novembre.

https://france3-regions.francetvinfo.fr
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 31/03/2018 13:02  Mis à jour: 31/03/2018 13:02
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 Enlèvement parental. Priscilla Majani et sa fille Camille Chauvet vivent dans la clandestinité depuis le mois de mars 2011. Le père de l’enfant "n’attend plus rien" de la justice.
Le 29 mars 2011, le tribunal correctionnel de Toulon s’apprête à juger Priscilla Majani. L’ingénieure militaire, en poste à la Délégation générale pour l’armement, est poursuivie pour "non-représentation d’enfant" à Carqueiranne.

Elle prive Alain Chauvet de tout contact avec leur fille Camille, alors âgée de 5 ans. Au mépris des règles de la garde alternée décidée dans le cadre d’un divorce difficile.

Mais la capitaine Majani ne se rend pas à son procès.

Pas plus qu’aux convocations judiciaires suivantes. Priscilla Majani a été condamnée par défaut le 29 mars 2011 à un an de prison pour "non-représentation d’enfant", à deux ans de prison en 2015 pour "dénonciation calomnieuse", et à trois ans de prison en novembre 2016 pour "soustraction d’enfant".

Sept ans après l'enlévement, elle et la petite Varoise n’ont toujours pas refait surface. Pas le moindre signe de vie. Pour le père de Camille, c’est un long, trop long cauchemar. "Je suis épuisé", confie-t-il après avoir remué ciel et terre pendant des années.

COMPLICITÉS FAMILIALES

"Je n’ai aucune nouvelle", lance Adelheid Majani à la figure du tribunal qui la poursuit, en octobre 2016, pour "complicité de soustraction d’enfant". Cette femme, qui tient tête aux juges du haut de son grand âge, est la mère de l’insaisissable Priscilla Majani. "Je ne sais pas ce qu’elle devient."

Pourtant, lors d’une perquisition à son domicile d’Audenge, dans le bassin d’Arcachon (Gironde), l’octogénaire a manqué de s’étouffer en portant à la bouche des petits morceaux de papier, où figuraient des instructions pour leurrer les écoutes téléphoniques et déjouer les filatures policières.

Également sur le banc des prévenues, Lucile Majani, la sœur de Priscilla, observe le même mutisme que la grand-mère de Camille. Pressée de questions par la présidente de l’audience, cette hôtesse de l’air ne concède que des sanglots.

UN SECOND PROCÈS EN 2018

"Si elles ont le droit de se taire, moi j’ai le droit de parler", ne décolère pas Alain Chauvet, lassé par les péripéties judiciaires qui ont émaillé cette affaire. Sans le résultat escompté. Condamnées à Toulon, Adelheid et Lucile Majani ont fait appel. Adelheid et Lucile Majani ont été condamnées en novembre 2016 pour "complicité" à deux ans de prison assortis d’un sursis partiel

Un second procès devrait se tenir cette année à Aix-en-Provence. "L’audience devait se tenir en mai, croit savoir Alain Chauvet, mais on m’a dit que les prévenues ont demandé et obtenu un renvoi pour septembre. On donne des droits aux personnes condamnées et les victimes n’en ont aucun. On ne me fera pas croire que la justice est équilibrée. Je n’en attends plus rien."

Pendant ce temps, Camille, dont le visage d’enfant reste placardé dans les postes de police et de gendarmerie, entame son adolescence dans la clandestinité. "J’ai perdu une fillette, peut-être que je ne la reverrai pas avant qu’elle soit devenue une femme. C’est un gâchis monumental."
Vit-elle sous une fausse identité? À l’étranger? Au sein d’un groupe sectaire? Est-elle au moins scolarisée? "Est-ce qu’on l’oblige à appeler quelqu’un d’autre “papa” ? " Ces questions hantent les jours et les nuits d’Alain Chauvet. "Je passe par des moments où je suis très, très bas..."

Sept ans après l’enlèvement de Camille, plus personne ne cherche l’enfant disparue. L’enquête judiciaire est close depuis longtemps.

Alain Chauvet s’en remet à la sagacité de Camille qui, plus tard, entreprendra peut-être ses propres recherches. La petite Carqueirannaise atteindra l’âge de 13 ans le 28 octobre.

SOS PAPA EN PACA

L’histoire hors norme d’Alain Chauvet a fait de lui une icône de la cause des pères privés de "l’égalité parentale".

"J’ai subi tous les coups pendables, jusqu’à l’enlèvement pur et simple de ma fille, en passant par des accusations sordides (démenties par les expertises diligentées par le parquet de Toulon, Ndlr)."

L’ancien pilote de ligne, qui partage sa vie entre le Var et la région parisienne, est ainsi devenu un militant de l’association SOS Papa qui revendique la généralisation de la garde alternée quand les parents se séparent.

"Un dispositif renforcé de SOS Papa se met en place sur tout le littoral de Paca avec à sa tête un délégué et un adjoint, annonce Alain Chauvet, le but sera d’aider les pères – mais aussi les mères – perdus face à des problèmes de résidence d’enfant(s). L’association sera en mesure de leur soumettre une liste d’avocats spécialisés, réactifs et performants, afin que le parent isolé perde moins de temps en procédure."

http://www.nicematin.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/02/2017 13:19  Mis à jour: 01/02/2017 13:19
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 Re : Une nouvelle piste dans l'affaire du rapt parental de Camille, disparue il y a 6 ans.
La petite Camille a disparu il y a six ans à Carqueiranne. Le leader d'une communauté « conspirationniste » pourrait être impliqué dans l'interminable cavale de la mère et l'enfant.

Y a-t-il un lien entre la disparition de la petite Camille Chauvet, en 2011 à Carqueiranne, et cet autoproclamé justicier, un temps surnommé « le Zorro blanc » ? Des vidéos circulant dans les cercles « conspirationnistes » sur Internet font émerger une piste qui n'aurait jamais été explorée par la justice.

Depuis plusieurs années, cet ancien militaire prêche sa vision très personnelle du monde à travers de longues vidéos postées sur le web. Face à la caméra, le ton est grave, le regard est dur. « J'essaie de vous réveiller à la réalité », assène Christian M. dans son dernier message. Le quadragénaire à l'allure sportive entend dénoncer les « manipulations » ourdies par « les satanistes qui nous gouvernent ».

Adepte des théories du complot

Ainsi, ces « agents de l'organisation État Illuminati » (sic) - une sorte de société secrète mondiale qui tirerait...

Clic pour lire la suite ( payante).
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/11/2016 13:42  Mis à jour: 13/11/2016 13:42
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 Re : Camille Chauvet : Disparition de Camille : “Inondez la planète de la photo de cette fillette qui a aujourd’hui 11 ans”
Image redimensionnée


12/11/16 – Carqueiranne

La petite Camille Chauvet n’avait que cinq ans lorsqu’elle a été enlevée par sa mère. Aujourd’hui, elle en a 11 et son papa, Alain Chauvet cherche toujours aussi désespérément à la retrouver. Cet homme, qui est passé par bien des épreuves, vient de lancer un énième SOS sur Facebook avec ce message : “Inondez la planète de la photo de cette fillette”.

« Camille, où es tu ? Est-ce que seulement tu vis ? Ton papa, il pense tous les jours à toi ». C’est par ces mots empreints d’émotion qu’Alain Chauvet avait lancé cet appel désespéré en 2013. À l’époque, pour faire connaître sa situation dans les médias, il avait pris d’assaut le beffroi de Lille avec un haut-parleur. Détective l’avait d’ailleurs rencontré pour qu’il nous explique la dramatique situation dans laquelle il se trouvait. Celle-ci, malheureusement, n’a pas évolué d’un pouce depuis…

Le jour de Noël 2010, à Carqueiranne, dans le Var, sa fille Camille âgée alors de 5 ans était enlevée par sa mère, Priscilla Majini. Dans le but de la soustraire à son père, cette femme n’avait d’ailleurs pas hésité à accuser Alain de viol. Pendant des mois, ce père de famille s’est donc battu pour faire reconnaître son innocence et la justice a fini par lui donner raison. Mieux : en octobre dernier le tribunal correctionnel de Toulon a même condamné par contumace la mère de Camille à trois ans de réclusion criminelle. La tante et la grand-mère maternelle de Camille, reconnues coupables de « complicité de soustraction d’enfant » ont également écopé de peines de prison.

Où se trouve Priscilla aujourd’hui ? Et surtout où est Camille ? Vivent-elles quelque part dans la clandestinité ? En France ? À l’étranger ? Sont-elles seulement encore en vie ? Toutes ces questions, Alain se les pose tous les jours, toutes les nuits. Mais ce père sans famille se refuse pourtant à perdre espoir. Il veut, il doit revoir un jour son enfant. Pour que ce voeu se réalise, un nouvel appel à témoins vient d’etre publié sur son compte Facebook « Retrouvercamille ». Merci de l’aider en partageant son SOS !

https://www.lenouveaudetective.com/app ... idez-a-retrouver-camille/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/11/2016 13:02  Mis à jour: 03/11/2016 13:02
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 Re : Enlèvement parental de Camille Chauvet: la grand-mère et la tante condamnées à deux ans de prison.
Les deux femmes étaient jugées pour "complicité de soustraction d'enfant". La mère en cavale de la fillette a été condamnée à 3 ans de prison ce jeudi à Toulon.

Le tribunal correctionnel de Toulon est allé au-delà des réquisitions du procureur dans l'affaire Camille Chauvet. La fillette a été enlevée à Carqueiranne par sa mère, Priscilla Majani. Elles vivent dans la clandestinité depuis plus de cinq ans.


L'information judiciaire ouverte en 2011 n'a pas permis de localiser la mère et l'enfant, au grand dam d'Alain Chauvet, le père de Camille qui s'est constitué partie civile. En revanche, la procédure a abouti sur le renvoi devant le tribunal correctionnel, le 13 octobre 2016, d'une tante et de la grand-mère maternelles de l'enfant reconnues coupables ce jeudi de "complicité".

La tante Lucille Majani, hôtesse de l'air, a été condamnée à deux ans de prison dont la moitié avec sursis. Le tribunal a également prononcé une privation des droits civiques, civils et de famille pendant 5 ans. Et n'a pas donné suite à la demande de non-inscription de ces peines au casier judiciaire, sollicitée par son avocat pour des raisons professionnelles.

La maman visée par un nouveau mandat d'arrêt

La grand-mère Adelheid Majani, 80 ans, a été condamnée à deux ans de prison, dont six mois avec sursis, et la privation des droits civiques, civils et de famille pendant 5 ans.

Les deux femmes, qui contestaient les faits reprochés, ont dix jours pour faire appel.

Par défaut, la mère de Camille, Priscilla Majani a été condamnée à trois ans d'emprisonnement. Un mandat d'arrêt a été délivré. Son permis de conduire a été annulé, "de manière à ce qu'elle soit inscrite dans tous les fichiers", a justifié Claire Diwo, qui présidait l'audience.

Le préjudice moral d'Alain Chauvet a été estimé à 15.000 euros par le tribunal.

http://www.varmatin.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 14/10/2016 11:17  Mis à jour: 14/10/2016 11:22
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 Re :Enlèvement parental de Camille Chauvet : la grand-mère et une tante jugées à Toulon...
Adelheid et Lucille Majani ont comparu ce mercredi pour complicité de "soustraction d'enfant". Le parquet a requis une peine de prison.

Depuis 2011, Priscilla Majani vit cachée avec sa fille Camille, bientôt âgée de 11 ans. Le tribunal correctionnel de Toulon est contraint de juger cette mère en cavale par défaut, pour "soustraction d'enfant". La décision est attendue le mois prochain.

En revanche, Adelheid Majani, la grand-mère de la fillette, et Lucille Majani, l'une de ses tantes, étaient bien présentes ce mercredi sur le banc des prévenues. Un an de prison, dont la moitié avec sursis, ont été requis à leur encontre par le procureur de la république.

Il est reproché aux deux femmes d'avoir soutenu Priscilla Majani dans l’exécution de son projet de vivre dans la clandestinité afin de priver l'enfant de son père Alain Chauvet. Celui-ci a été accusé à tort par la maman de Camille d'agression sexuelle, en janvier 2011 (une allégation catégoriquement exclue par les expertises gynécologiques et psychologiques).

Selon les avocats de la défense, "l'aide et l'assistance ne sont pas caractérisées". "La frustration qui résulte de l'incapacité à interpeller priscilla Majani, on va la retrouver contre sa propre famille", a plaidé Me Tarik Abahri, aux intérêts de la grand-mère.

"On m'a volé ma fille"


Alain Chauvet, désemparé, n'est pas de cet avis: "Ces gens se sont accaparés ma fille, ils me l'ont volée. Une cavale coûte cher, mon ex femme ne peut pas vivre sans l'aide de sa famille." Mon client est en train de "dépérir" a alerté l'avocat de M. Chauvet, Me Olivier Ferri.

L'enquête a révélé que Adelheid Majani, 80 ans, a réglé les affaires de sa fille en cavale: derniers loyers à payer, déménagement des meubles de la maison à Carqueiranne, etc. Lucille Majani, une hôtesse de l'air de 48 ans employée par Air France, est notamment poursuivie pour avoir tenté de vidé un compte au nom de sa soeur et récupéré sa voiture avec un acte de cession en bonne et due forme.

Les enquêteurs ont par ailleurs saisi des instructions écrites sur les comportements à adopter pour contourner d'éventuelles filatures et écoutes téléphoniques.

Les deux femmes ont nié savoir où se trouvent Priscilla Majani et la petite Camille Chauvet. Elles ne les auraient pas revues depuis des années. Mais alors "pourquoi ne pas avoir porté plainte pour disparition inquiétante?", a interrogé la présidente du tribunal Claire Diwo. "C'est une bonne question", a répondu, sans broncher, la grand-mère. "La police les recherche, je ne veux pas rajouter une procédure à la procédure", a précisé, en larmes, Lucille Chauvet.

Le procureur Bernard Marchal a requis deux ans de prison contre Priscilla Chauvet, décrite comme une "manipulatrice" et déjà condamnée à Toulon par défaut pour "non-représentation d'enfant" (un an de prison) et "dénonciation calomnieuse" (deux ans de prison). "A l'adolescence, Camille va chercher qui est son père, veut croire le magistrat, nul doute qu'elle se posera les bonnes questions", a-t-il lancé à Alain Chauvet pour lui rendre espoir.

La décision du tribunal sera rendue le 3 novembre.

Plus d'informations dans Var-matin de ce vendredi.
http://www.varmatin.com/justice/enlev ... nte-jugees-a-toulon-85360
Répondre
Visiteurs
Posté le: 25/01/2016 16:13  Mis à jour: 25/01/2016 17:57
 Madame
Aujourd'hui 25 janvier 2016 j'ai écouté sur le radio R T L l'émission sur la disparition de votre enfant, en tant que maman, je trouve triste, lamentable l'enlèvement de cette enfant par sa propre mère, ce n'est vraiment pas une preuve d'amour "cette femme est le diable" je regarde a cet instant même la photo de votre fille Camille, elle est belle, souriante et adorable. je vous souhaite de tout coeur que quelqu'un puisse vous aider a la retrouver. Tenez bon, garder le moral et l'optimisme Bon courage E. LAPORTE
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 07/01/2016 17:59  Mis à jour: 07/01/2016 17:59
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 Re :Rapt parental à Carqueiranne : "Tout le monde sait où est Camille"
Le père de la fillette disparue depuis cinq ans a fait part de son amertume dans une émission de radio. "J'en veux terriblement à la justice et aux policiers."

Image redimensionnée


Le père de la fillette disparue depuis cinq ans a fait part de son amertume dans une émission de radio. "J'en veux terriblement à la justice et aux policiers."

Alain Chauvet est intervenu ce mardi sur les ondes de Sud Radio dans le cadre d'une émission consacrée aux enfants disparus. Il n'a pas revu se fille Camille depuis le 26 décembre 2010, à Carqueiranne où l'enfant, alors âgée de 5 ans, était scolarisée.

La mère de l'enfant, déjà condamnée à Toulon pour non représentation d'enfant (2011) et dénonciations mensongères (2015), est soupçonnée d'avoir choisi de vivre cachée avec Camille, désormais âgée de 10 ans.

"C'est l'omerta"


Alain Chauvet n'a de cesse de dénoncer les complicités présumées dont a pu bénéficier son ex-femme, et regrette que les investigations judiciaires n'ont rien donné. "Tout le monde sait où elle est. C'est l'omerta la plus complète, toute la famille est solidaire de l'enlèvement, a déclaré ce père en colère. J'en veux terriblement à la justice et aux policiers, s'ils avaient été plus réactifs, je [n'en] serais pas là aujourd'hui."

Selon nos informations, la mère de Camille et deux membres de sa famille, sont visées par une ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel de Toulon pour "soustraction d'enfant" et "complicité". Un procès pourrait se tenir dans le courant de l'année 2016.

Tant que l'affaire n'est pas jugée, les trois prévenues bénéficient de la présomption d'innocence.

http://www.varmatin.com/famille/rapt- ... sait-ou-est-camille-12089
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/04/2015 13:25  Mis à jour: 06/04/2015 13:25
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4218
 Re: Le père de Camille Chauvet a retrouvé son honneur ce vendredi. Il espère retrouver sa fille enlevée il y a quatre ans à Carqueiranne ( VIDEO)
Priscilla Majani, en cavale depuis quatre ans avec la fillette, a été condamnée ce vendredi par défaut à deux ans de prison ferme pour "dénonciations mensongères et calomnieuses".

Dans l'assistance, l'audience du tribunal correctionnel de Toulon a ému jusqu'à ceux qui ne connaissaient cette affaire qui prend de l'ampleur.

En 2011, Alain Chauvet, le père de Camille, avait été injustement accusé de viol de l'enfant. Quand le pot-aux-roses a été découvert, l'ex-femme de la victime s'est tout simplement enfuie avec la fillette.

Depuis quatre ans, malgré l'ouverture d'une information judiciaire (sur le point d'être close), Priscilla Majani et la petite Camille restent introuvables. Sa mère et sa soeur ont été mises en examen pour "complicité".

Les examens gynécologiques et psychologiques diligentés par la justice avaient permis d'innocenter Alain Chauvet, accusé de viol. "Ce que l'enfant a subi est abject", s'est indigné Me Olivier Ferri, avocat du père.

Le tribunal a souligné que la plainte abusive de Priscilla Majani avait provoqué des "investigations longues et coûteuses pour la collectivité".

L'enfant avait reconnu que son horrible récit avait été dicté par sa mère. "C'est abject et inhumain", a dit Olivier Ferri.

Alain Chauvet, dont la qualité de victime a été une nouvelle fois reconnue, a rappelé que sa fille était âgé de cinq ans quand elle été enlevée et qu'elle aura dix ans cette année. "La justice a échoué".

L'espoir d'une "confession" dans l'entourage de la fugitive, que la justice prendrait probablement en considération, permettrait de mettre fin au calvaire du père de Camille qui a évoqué ses "nuits blanches" à la barre du tribunal.


Alain Chauvet, le père de Camille a retrouvé... par Var-matin

Par http://www.varmatin.com/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
5 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10