|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
16 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 16

plus...

Hayat Boumeddiene est encore en cavale.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 08-12-2020 (1726 lectures) Articles du même auteur
PARTOUT
De la Gendarmerie Nationale
12/08/2020 : Hayat Boumeddiene, toujours en fuite

Trente ans de réclusion criminelle ont été requis à l'encontre de la compagne en fuite d'Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, jugée par défaut elle aussi.
******************************
15/05/2020 : La compagne d'Amedy Coulibaly, terroriste de Montrouge et de l'Hyper Cacher, serait encore vivante
Une nouvelle enquête antiterroriste a été ouverte à l'encontre d'Hayat Boumedienne, qui avait fui en Syrie quelques jours avant les attentats de janvier 2015.
**********************************
10/01/2015 "Appel à témoins - attentat porte de Vincennes
Dans le cadre des attentats de Montrouge et de la prise d'otages à l'épicerie casher, porte de Vincennes, l'appel à témoins est toujours actif pour Hayat Boumeddiene.
Si vous avez le moindre renseignement, n'hésitez pas à appeler le
0 805 02 17 17
Merci à tous."

Lire la suite



Image redimensionnée



Image redimensionnée


Où est passée Hayat Boumeddiene? La compagne du terroriste auteur de l'attentat à Montrouge, Amedy Coulibaly est pour le moment "toujours recherchée" dans l'enquête sur la fusillade mortelle jeudi matin à Montrouge dans les Hauts-de-Seine, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.

Cette femme de 26 ans, née le 26 juin 1988, est la compagne du tueur de Montrouge et auteur de la prise d'otages sanglante dans une supérette casher porte de Vincennes à Paris où il a trouvé la mort. "Elle ne figure pas parmi les personnes décédées ou blessées lors de la prise d'otages et de l'assaut", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.

Certains médias –notamment CNN et FTVi affirment que celle-ci s'est en réalité échappée de l'épicerie avec les otages au moment de l'assaut, ce qui est très difficile à vérifier, même avec ces images filmées face à l'épicerie


L'enquête se poursuit

L'histoire est loin d'être terminée. Les frères Kouachi et Amédy Coulibaly ont bien été tués, mais pas question de perdre du temps dans l'enquête. Notamment parce que la compagne d'Amédy Coulibaly, impliquée dans les faits, est toujours en fuite, toujours recherchée. La priorité, c'est de l'interpeller.
Il faut aussi découvrir les éventuelles complicités, s'intéresser au financement, déterminer la provenance des armes. Il s'agit également de voir quels sont les liens avec les Yémen, avec des filières djihadistes.


On sait aujourd'hui que les actions des terroristes étaient coordonnées. Les enquêteurs ont par exemple découvert que la compagne de Said Kouachi et celle d'Amédy Coulibaly s'appelaient très régulièrement.

La femme de Chérif Kouachi, Izzana Hamyd, est détenue depuis mercredi par la police. La compagne de Coulibaly, Hayat Boumeddiene, 26 ans, est devenue de son côté la femme la plus recherchée de France.

Selon le procureur, Izzana Hamyd a "passé plus de 500 appels sur l'année 2014 avec la compagne de Coulibaly".

Cheveux longs, visage enfantin, Hayat Boumeddiene est très religieuse et porte le voile intégral, détaille samedi le quotidien Le Parisien.
Des auditions sont toujours en cours : quatre ou cinq personnes sont maintenues en garde-à-vue. L'homme qui s'était rendu au commissariat de Reims mercredi, le beau-frère de Chérif Kouachi, a quant à lui été relâché.
RTBF

*****************************************

15/05/2020 : La compagne d'Amedy Coulibaly, terroriste de Montrouge et de l'Hyper Cacher, serait encore vivante

Une nouvelle enquête antiterroriste a été ouverte à l'encontre d'Hayat Boumedienne, qui avait fui en Syrie quelques jours avant les attentats de janvier 2015.

Hayat Boumedienne, compagne d'Amedy Coulibaly l'un des auteurs des attentats de janvier 2015 en France, est visée par une nouvelle enquête antiterroriste, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Désormais âgée de 31 ans, la femme serait bel et bien vivante quelque part dans la zone irako-syrienne, selon une information de France 2, après le témoignage en mars d'une femme revenant de la zone irako-syrienne.

Cette enquête a été ouverte fin avril pour «association de malfaiteurs terroristes criminelle». Hayat Boumedienne, déjà renvoyée aux assises pour les attentats contre Charlie Hebdo, une policière de Montrouge et l'Hyper Cacher, avait précédemment été donnée pour morte par un témoignage de l'épouse du djihadiste français Jean-Michel Clain en mars 2019.


Échappée du camp d'Al-Hol, en Syrie
La femme qui a témoigné auprès de la justice française a rapporté que Hayat Boumedienne était en vie en octobre 2019 et qu'elle se serait échappée du camp d'Al-Hol, où elles étaient toutes les deux retenues, sans être identifiée, a précisé la chaîne de télévision publique.

Elle avait rejoint la zone irako-syrienne quelques jours avant les attaques de janvier 2015, en compagnie des deux frères Belhoucine, dont l'aîné Mohamed est considéré comme le mentor d'Amedy Coulibaly. Tous trois sont d'ailleurs visés par un mandat d'arrêt en vue du procès aux assises qui se tiendra en septembre pour juger ces attentats.

Hayat Boumedienne aurait notamment participé à des escroqueries aux véhicules afin de financer les projets de son compagnon, épousé religieusement et non civilement. Selon des sources concordantes, plusieurs enquêtes ont récemment été ouvertes par la justice antiterroriste visant des personnes disparues et parfois présumées mortes en zone irako-syrienne.

[b]Première vague d'attentat[/b ]
Le 7 janvier 2015, les frères Chérif et Saïd Kouachi avaient tué 12 personnes dans l'attaque du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite.

Le lendemain, Amédy Coulibaly avait tué une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine). Le 9 janvier, il avait ensuite tué quatre hommes, tous juifs, lors de la prise d'otages du magasin Hyper Cacher, dans l'Est parisien. Il était mort sur place dans un assaut policier; les frères Kouachi avaient été abattus peu avant dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) où ils s'étaient retranchés.

À voir aussi - Porte de Vincennes : un témoin, a vu Amedy Coulibaly, armé et poursuivi par la police.



https://www.lefigaro.fr/


Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/12/2020 13:08  Mis à jour: 08/12/2020 13:08
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5544
 Attentats de janvier 2015 : perpétuité requise contre Ali Riza Polat, 30 ans contre Hayat Boumeddiene.
Des peines de cinq ans de prison à la perpétuité ont été requises contre les accusés jugés devant la Cour d'assises spéciale. Le verdict est attendu le 16 décembre.

Par Le Parisien avec AFP
Le 8 décembre 2020 à 11h29, modifié le 8 décembre 2020 à 12h43

Le parquet national antiterroriste a requis ce mardi des peines allant de cinq ans de prison à la perpétuité à l'encontre des 14 accusés du procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, à Montrouge et à l' Hyper Cacher.

Il a demandé la perpétuité contre Ali Riza Polat, principal accusé, soulignant le rôle « pivot » de cet homme dans la préparation des attentats. Ali Riza Polat est le seul accusé poursuivi pour une complicité des assassinats terroristes de l'Hyper Cacher. Il « connaissait nécessairement, indubitablement, la proximité avérée de Coulibaly avec l'idéologie djihadiste », a estimé l'avocat général Jean-Michel Bourlès. « Même s'il le conteste », il avait « une connaissance précise du projet terroriste », a ajouté le magistrat, en notant que l'accusé avait côtoyé « tous les protagonistes » du dossier et était apparu « à chaque stade de la préparation » des attentats.

La perpétuité a également été requise à l'encontre de Mohamed Belhoucine, jugé par défaut, présumé mort en zone syro-irakienne.
Hayat Boumeddiene, toujours en fuite

Trente ans de réclusion criminelle ont été requis à l'encontre de la compagne en fuite d'Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, jugée par défaut elle aussi. L'accusation a demandé une période de sûreté des deux tiers contre cette figure féminine du djihadisme français, estimant qu'elle avait joué un « rôle important » dans la préparation des attentats. « Elle n'a jamais démenti le bien-fondé de l'action de son mari » et « est devenue un instrument de propagande » du groupe Etat islamique, a fait la deuxième avocate générale, Julie Holveck, en insistant sur la radicalisation de la jeune femme. « Elle a fait ses choix en conscience », a-t-elle insisté.

LIRE AUSSI > Procès des attentats de janvier 2015 : une enquête vertigineuse et des zones d'ombre -> https://www.leparisien.fr/faits-divers ... re-28-09-2020-8393490.php

Vingt ans ont ainsi été réclamés contre Nezar Mickael Pastor Alwatik, ancien codétenu d'Amedy Coulibaly décrit comme radicalisé, et dix-sept et treize ans contre Amar Ramdani et Saïd Makhlouf, accusés d'avoir recherché des armes pour le tueur de l'Hyper Cacher dans le cadre d'une filière « lilloise ».

Concernant Metin Karasular, Michel Catino, Abdelaziz Abbad et Miguel Martinez, impliqués dans le volet « belgo-ardennais » du dossier, le parquet a requis quinze à dix-huit ans de prison. « Ils possédaient les clés pour comprendre que leurs interlocuteurs évoluaient dans un milieu radicalisé », a-t-il jugé.

Par Le Parisien https://www.leparisien.fr/ avec AFP
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
0 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10