|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
23 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 23

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Disparition d'un gendarme de Montpellier à La Réunion : Mathieu Caizergues est déclaré décédé... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:33
Les parents de Narumi à Besançon pour rencontrer le juge d'instruction. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:26
Mathis Jouanneau, disparu le 4 septembre 2011 , devrait avoir 15 ans ce 20 juin 2018. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 19:58
Nelly BALMAIN & Eric FORAY le point sur les disparus de la Drôme. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 14:52
Disparition de Léa Petitgas, des recherches dans l'Edre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 12:11
Le père de Vicente « Jason Lopez » va comparaître Jeudi 21/06/2018 devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 16:47
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais . Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 13:01
Harcèlement scolaire : de la dépression au suicide ... Violence à l’école : comment réagir quand mon enfant en est victime ? Une vidéo LCI .fr Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 18:01
e mystère des disparues de Perpignan reste entier !« J'étais le dernier rendez-vous de Benitez ». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 15:57
STOP MALTRAITANCE ! Le groupe Boko Haram a utilisé 6 fillettes dans des attentats suicides et des attaques à la grenade, ce week-end. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 13:04

Réseaux de prostitution de mineures démantelés !

Publié par Walda Colette Dubuisson le 28-10-2016 (700 lectures) Articles du même auteur
FRANCE :28/10/2016 : Draveil - Grigny - Noisiel : un réseau de prostitution de mineures démantelé. Ce réseau prostituait une douzaine de filles en passant des annonces sur des sites tels que Vivastreet ou Wannonce.
**********************************************
18/09/2015: Lille -> proximité frontière Belge ( Tournai)
Un réseau de prostitution de mineures a été démantelé à Lille mercredi et cinq personnes âgées de 16 à 19 ans qui seraient impliquées dans ce réseau ont été interpellées et placées en garde à vue a indiqué la police dans un communiqué jeudi.



http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=989

Ces cinq suspects sont soupçonnés d'avoir obligé sept filles âgées de 14 à 21 ans "dont six mineures" à se prostituer. Originaires de Tourcoing et Roubaix, ils étaient déjà "tous connus des services de police", ont précisé les enquêteurs dans un communiqué.

Les victimes "ont toutes le même profil, elles sont déscolarisées, désocialisées, sans repère et régulièrement en fugue des structures d'accueil."

"A ce titre, elles sont des proies faciles dont ont profité les protagonistes", a ajouté la police dans ce communiqué.

Les victimes étaient "frappées, elles recevaient des claques, des coups de poings dans la figure, ils les empêchaient de sortir", a précisé une source policière.

Les proxénètes forçaient les jeunes filles à se prostituer dans la rue

Les proxénètes présumés auraient forcé les filles à se prostituer dans les rues de Lille, mais travaillaient également occasionnellement "avec des sites internet d'escorting et des annonces classiques mises en ligne" selon cette même source. Ils ont aussi amené cet été avec eux au moins deux de "ces prostituées dans le sud de la France, probablement pour payer leurs vacances", a ajouté cette source.

L'enquête a débuté en juin lorsque la police a "remarqué une arrivée massive de jeunes prostituées inconnues du service", a poursuivi cette source, précisant que "depuis 2014 on a vu une forte augmentation de la prostitution de mineures à Lille, 14 ont été comptabilisées en 2013 et une trentaine en 2014".

Les cinq mis en cause étaient encore en garde à vue jeudi, où les auditions se poursuivaient dans l'attente "de la décision de l'autorité judiciaire", a encore indiqué cette source.

Le parisien.fr avec AFP
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/10/2016 13:56  Mis à jour: 28/10/2016 13:56
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4047
 Re :Amiens : la prostitution étudiante, un phénomène en plein essor!!!
Encore aujourd'hui, la prostitution étudiante est majoritairement considéré comme un choix et non une nécessité. C'est ce qui ressort d'une étude fournie hier lors d'une conférence à l'université Jules Verne. L'occasion d'évoquer ce phénomène méconnu sans tabou.

Amiens est une ville connue pour accueillir un grand nombre d'étudiants, 23 000 exactement. La prostitution étudiante est un phénomène qui justement se développe dans les grandes villes universitaires. C'est pour cette raison que plusieurs spécialistes ont donné une conférence hier à l'université de droit et de sciences sociales.

L'objectif de cette conférence était avant tout de sensibiliser les jeunes au facteur déclencheur. "Il n'y a pas de prostitution étudiante mais la prostitution piège les étudiantes", explique Bernard Lemettre, délégué général du mouvement du Nid, qui évoque plusieurs cas de réseau de proxénétisme qu'il a rencontré.

Pour la plupart, un passif de maltraitance


Entre 80 et 95% des personnes qui se prostituent ont déjà subi des violences auparavant. Un lien quasiment systématique peut être fait entre l'enfance de la personne et son activité de prositution. Durant la conférence, un médecin spécialisé en victimologie a évoqué le lien avec la mère. Très souvent, l'image de soi des prostitutées est biaisée à cause de dévalorisations répétées de la part de leur mère. Certaines ont même entendues, enfant ou adolescentes, qu'elles étaient "des putes"...

Sortir de son corps pour ne plus avoir mal

Pour supporter la dureté de la prostitution, le processus de "décorporatisation" est souvent observé chez les prostituées. Ce mécanisme psychique consiste à se détacher de son propre corps. À tel point que la douleur n'est parfois plus ressentie. Un processus dangereux, la douleur jouant un rôle d'alerte.

"Etre consentante ne veut pas dire avoir du plaisir", lance-t-on lors de la conférence.
Objectif ici, briser les préjugés. Car selon l'étude du CIDFF, le Centre d'inforrmation sur les droits des femmes et des familles, 98% des hommes pensent que la prostitution est un choix. Ce qui ne les empêche pas, paradoxalement, de répondre à 100% que recourir à cette pratique traduit une situation de détresse.

Pour les prostituées, l'espérance de vie est de 40 ans contre 85 ans pour les femmes qui ne se prostituent pas. 2% des personnes qui se prostituent sont des hommes, 90% sont des femmes et 8% sont transgenre

http://france3-regions.francetvinfo.f ... -plein-essor-1118129.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/10/2016 13:50  Mis à jour: 28/10/2016 13:50
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4047
 Re :28/10/2016 : Draveil - Grigny - Noisiel : un réseau de prostitution de mineures démantelé. Ce réseau prostituait une douzaine de filles en passant des annonces sur des sites tels que Vivastreet ou Wannonce.
Une affaire aux contours particulièrement sordides a été élucidée par les enquêteurs de
la Brigade de protection des mineurs (BPM) de Paris. Trois hommes habitants Draveil et Noisiel (Seine-et-Marne) âgés de 18 ans à 20 ans, ainsi qu’un mineur âgé de 15 ans vivant à Grigny, ont été interpellés la semaine dernière dans le cadre du démantèlement d’un réseau de proxénétisme présumé. Ils auraient employé douze prostituées, dont sept mineures. Mis en examen, les quatre suspects viennent d’être incarcérés.

Les investigations menées par les policiers de la BPM avaient débuté au printemps dernier et abouti à une première vague d’interpellations et d’incarcération durant l’été. Mais des proches avaient repris la tête de cette filière particulièrement lucrative. « Le principal commanditaire de ce réseau avait été interpellé au mois de juillet alors qu’il avait des velléités d’étendre ses activités en Belgique, poursuit la même source. Cinq de ses complices présumés avaient aussi été arrêtés. Tous avaient été placés en détention provisoire. Mais il s’est avéré que d’autres comparses ont repris son réseau. »

Tout débute à Évry. Trois jeunes filles de 17 ans confient à la police avoir été contraintes de faire commerce de leurs corps, au cours des derniers mois de l’année 2015. Elles se prostituaient dans des hôtels et des appartements, à Paris, et dans toute l’Ile-de-France, pour le compte d’un proxénète, prénommé Stéphane.

« Les prostituées étaient ensuite obligées de remettre l’intégralité de leurs gains à leurs souteneurs »


Rapidement identifié, ce dernier, âgé de 19 ans et domicilié à Suresnes (Hauts-de-Seine), est alors placé sous surveillance. Les enquêteurs de la BPM ont pu établir l’organigramme de ce réseau, très structuré. « Les jeunes filles tombées dans les mailles de ce réseau étaient déposées et surveillées par les proxénètes sur leurs lieux de passe, confie une source proche de l’affaire. Des petites annonces étaient publiées sur divers sites Internet afin de leur trouver des clients. Les prostituées étaient ensuite obligées de remettre l’intégralité de leurs gains à leurs souteneurs. »

Ces dernières se voyaient ensuite « rétribuées » au bon vouloir de leurs proxénètes, qui géraient pour leur part les locations de chambres ou d’appartements. L’affaire tournait bien : les enquêteurs estiment que chacun des filles effectuait une dizaine de passes par jour, au prix compris entre 40 € et 100 €.
le parisien.fr http://www.leparisien.fr/essonne-91/d ... 11.php#xtor=AD-1481423552
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
9 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10