|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
16 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 16

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
La famille de Théo Hayez furieuse: voici les conclusions de la police concernant la disparition du jeune homme…( Vidéos) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/11/2019 17:14
Dino Scala : le violeur en série était Monsieur Tout-le-Monde. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/11/2019 16:41
Alexia Daval. - Vidéo- Jonathann Daval a reconnu avoir «procédé à la crémation» du corps, affirme le procureur de Besançon Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/11/2019 16:31
Ce soir sur FR3 à 21h 07 .Téléfilm : «La Maladroite», l’enfant martyre qui nous chavire... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/11/2019 16:16
Disparition de Lydie Logé en 1993 : une information judiciaire ouverte pour "séquestration suivie de mort" après la garde à vue de Michel Fourniret Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/11/2019 16:07
Des nouvelles photos de Théo Hayez prises le jour de sa disparition font leur apparition sur les réseaux: «C’est exactement ce que nous espérions!»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/11/2019 10:00
Michel Surprenant cherche toujours sa fille 20 ans après sa disparition. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/11/2019 09:47
Affaire Elodie Kulik : retour sur une enquête hors norme ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2019 15:14
Hauts-de-France Entretien avec Jacky Kulik : “Je veux que Willy Bardon soit puni à la mesure de l’horreur qui a été commise”... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2019 15:13
Femmes nigérianes prostituées à Lyon : "payer l’enfer pour rester en enfer"... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2019 12:30

Le père d’Estelle Mouzin «espère un œil neuf» avec le dépaysement de l’enquête...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 26/07/2019 14:58:09

Eric Mouzin est le père d’Estelle, disparue en 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne). Un dossier non élucidé sur lequel plane l’ombre du tueur en série Michel Fourniret.

Par Alexandre Métivier
Le 25 juillet 2019 à 17h00, modifié le 25 juillet 2019 à 18h49

La Cour de cassation a accepté de dépayser de Meaux à Paris l'enquête sur la disparition en 2003 d'Estelle Mouzin, après la réouverture de la piste du tueur en série Michel Fourniret . Une demande que le père de la fillette avait formulée il y a plus de cinq ans.

Quelle est votre réaction au dépaysement de l'affaire de Meaux à Paris ?

ERIC MOUZIN. La décision correspond à ce qu'on demandait donc on s'en réjouit. C'est une gestion interne à la justice de délocaliser pour pouvoir répondre à la demande de Monique Olivier ( NDLR : ex-femme du tueur en série Michel Fourniret ) de n'être entendue que par la juge de Paris. C'est ça qui motive la décision. Ça coïncide avec la demande qu'on avait formulée il y a maintenant plus de cinq ans de demander le dessaisissement de la DRPJ ( Direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police ) de Versailles et éventuellement, une délocalisation du dossier au motif que les juges de Meaux de l'époque, j'insiste sur le « de l'époque », ne faisaient rien dans le dossier. J'espère qu'on ne va pas perdre encore plus de temps qu'on en a déjà perdu.

La plainte pour « faute lourde » que vous avez déposée contre l'Etat au début de l'année a-t-elle changé quelque chose ?

La dernière juge en charge du dossier à Meaux avait vraiment remis de l'ordre et avait lancé de nombreuses investigations de façon très énergique. Le dossier était reparti. Maintenant, j'espère aussi que l'œil neuf qui nous avait été promis par le SRPJ (NDLR : Service régional de police judiciaire) va devenir un œil neuf de juge. Qu'il y aura une remise à plat du dossier, que les éléments qui n'avaient pas été traités vont l'être. On était plus porté par les événements que par une instruction structurée avec la mise en commun des informations dans tous les dossiers. C'est ça qui faisait défaut.

Où en est-on de la plainte ?

Elle est déposée . L'avocat de l'Etat a déposé des conclusions il y a quelques jours qui sont surréalistes. Elles disent que comme l'instruction est en cours, il ne peut pas se prononcer. Ça montre bien que l'Etat est dans une position défensive.

Fourniret. Son nom revient souvent dans la procédure…

On en parle depuis qu'il a été arrêté en juillet 2003. Il y avait des positions de principe des policiers qui considéraient que Fourniret n'était pas dans le dossier. Les éléments dont nous disposons montrent que toutes les investigations n'avaient pas été faites, ni tous les recoupements. Il y avait des informations dans les dossiers connexes qui n'avaient pas été portées à la connaissance des juges. C'est bien pour ça que l'association Estelle Mouzin milite pour la création d'un corps de juges spécialisés. Aujourd'hui on a un crime, un dossier, un juge, une juridiction. Alors que quand on a un tueur en série , il faut s'intéresser à la personne, son parcours, la chronologie complète et non pas morceler l'affaire.

http://www.leparisien.fr/faits-divers ... te-25-07-2019-8123673.php
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10