|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
21 Personne(s) en ligne (21 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 21

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Disparition d'une étudiante japonaise à Besançon: le procureur va tenir une conférence de presse... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/11/2018 12:35
Elle a donné de faux espoirs aux parents de David Collin… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2018 13:17
Deuxième peine de réclusion à perpétuité pour Michel Fourniret.20 ans pour Monique Olivier. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2018 11:59
Affaire Grégory Villemin : la garde à vue de Murielle Bolle de 1984 annulée Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 12:51
Michel Fourniret a-t-il livré tous ses secrets ? A son procès, Fourniret parle par énigmes et nargue les parties civiles... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 10:24
Michel Fourniret a-t-il livré tous ses secrets ? «Je ne sais pas s’il y a d’autres victimes», répète Monique Olivier. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 10:22
EN DIRECT - Fourniret à son procès ( 3° jour) : «La raison pour laquelle j'ai tué Farida est abjecte : une question d'argent»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 18:33
La malédiction de la Vologne, la série documentaire inédite sur l’affaire Grégory, les 05 et 06/12/18 à 21h sur France 3. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 14:20
Annonce sur TMC : Non élucidé, l'enquête continue : L'affaire Patricia Bouchon . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 12:39
Théo Hallez ,, «c’était quelqu’un qui cherchait pas les problèmes, on rigolait bien avec lui»… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/11/2018 14:13

Re : AFFAIRE DIETERICH À BELFORT : LA VERSION DU MEURTRIER PRÉSUMÉ ( AUDIO)

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 20/12/2015 12:01:14

Lors d’une conférence de presse donnée hier matin à la cité judiciaire de Montbéliard, les aveux circonstanciés du meurtrier présumé de Stéphane Dieterich il y a 21 ans ont été détaillés. L’instruction se poursuit.



Entourée de Fabrice Finance, directeur adjoint de la PJ de Bourgogne-Franche-Comté, de Régis Millet, chef de l’antenne de la PJ de Besançon et de son adjoint Patrick Le Barre, la procureure de Montbéliard, Carine Greff, a précisé la version des faits donnée par Christophe Blind lors de ses aveux mardi soir à la PJ de Besançon. Version que l’auteur présumé a maintenue mercredi devant le juge d’instruction de Montbéliard, Jérémie Mairel, qui a repris le dossier à la suite de Sophie Baghdassarian.

Inculpé de meurtre avec préméditation, Christophe Blind parle d’une « relation passionnelle et homosexuelle » avec la victime, faite de « ruptures houleuses », d’où son désir d’en finir avec une « situation ambiguë qu’il ne supportait plus ».

« Il l’a entraîné dans le bois »

Carine Greff s’empresse de préciser : « C’est sa version des faits, que nous avons pu corroborer sur certains points, mais nous n’avons aucun préjugé à cet égard. Il reste des aspects à élucider et le mobile exact reste à approfondir. L’auteur présumé dit qu’il a agi seul et n’a pas évoqué l’existence d’un complice. Le travail d’investigation se poursuit ».

Patrick Le Barre, chef adjoint de la PJ de Besançon, déroule la chronologie des faits : « Christophe Blind n’a pas déposé sa victime à la fête foraine comme il le prétendait jusqu’ici ; cela ne correspond pas avec les habitudes et la tenue vestimentaire de Stéphane Dieterich ce soir-là. Après avoir acheté un couteau, il a appelé son ami, est venu le chercher à son domicile avec sa voiture. Stéphane a retiré 500 F à un distributeur. Christophe Blind l’a ensuite entraîné dans le bois de Cravanche, lieu de rencontre connu à l’époque. Là, il lui a asséné dix coups de couteau, le laissant au sol, sans qu’il y ait eu altercation physique. Il est allé ensuite, selon ses dires, dormir chez sa copine ».

La voiture nettoyée le lendemain
L’enquêteur poursuit : « Le lendemain, Christophe Blind a fait la vidange de sa voiture et l’a nettoyée intérieurement et extérieurement. Il s’est ensuite rendu chez sa mère, où celle de Stéphane l’a appelé pour qu’il la conduise au commissariat de Belfort ». Carine Greff confirme que l’auteur présumé des faits a été confondu par « le petit caïd » du collège belfortain où il était pion. Celui-ci a déclaré que Christophe Blind l’avait sollicité, avec l’un de ses amis, « pour tuer quelqu’un contre une somme d’argent ».

Selon la procureure de Montbéliard, ce témoin capital est tombé récemment et par hasard sur un « flyer » (lire ci-contre) distribué par l’association de Sylvain Dieterich, le frère de Stéphane, en aidant à un déménagement. Au vu de la date de la mort de l’étudiant belfortain qui y figurait, il a effectué le rapprochement avec la proposition de Christophe Blind. Un « petit coup de chance » qui a fini par provoquer les aveux du meurtrier présumé, après un travail minutieux des enquêteurs pour crédibiliser cette révélation déterminante.

François ZIMMER http://www.estrepublicain.fr/edition- ... sion-du-meurtrier-presume
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10