|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

Re : STOP MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS INNOCENTS, Puni pour un pipi au lit, Yanis, 5 ans, est mort d'un traumatisme crânien !

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 07/02/2017 13:57:19

"Il s'agit d'une sanction-punition, consistant à faire courir l'enfant dehors, en pleine nuit, parce qu'il avait uriné au lit"

R.I.P avec les anges, Yanis: que justice te soit rendue !
Image originale



Le garçonnet a été retrouvé gisant près d'un chemin de hallage d'un canal d'Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais), non loin d'un cabanon où vivait son beau-père. Selon l'autopsie, sa mort a été causée par traumatisme crânien dû à des violences volontaires.

Qu'est-il arrivé à Yanis? Cet enfant de cinq ans a été retrouvé mort dans la nuit de dimanche à lundi, son corps gisant à proximité d'un canal, à Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais). Sa mère et son beau-père ont été placés ce lundi en garde à vue. Yanis a-t-il succombé à une "punition" qui a mal tourné? Est-il la victime d'un cas de maltraitance régulière? Autant de questions auxquelles les enquêteurs de la gendarmerie de Saint-Omer tentent de répondre. L'Express fait le point.
Que s'est-il passé?

Le beau-père de Yanis donne l'alerte dans la nuit de dimanche à lundi, après avoir découvert l'enfant "inconscient", selon les gendarmes de Saint-Omer. Il explique aux secours "qu'il était sujet à des crises d'énurésie [le fait d'uriner au lit] (...) et que suite à un nouvel épisode d'énurésie, il l'aurait sanctionné en lui demandant d'aller dehors et lui aurait ordonné de faire des tours (...) en courant".

Vers 2h30 du matin, les pompiers retrouvent son corps sans vie, "vêtu d'une simple culotte humide", précise le procureur de Saint-Omer, Patrick Leleu. Le garçon se trouve près d'un chemin de hallage d'un canal à Aire-sur-la-Lys, à une dizaine de minutes en voiture de cette commune de quelque 10 000 habitants, située à 20 km au sud de Saint-Omer. C'est dans ce secteur que vit le beau-père, dans un cabanon situé à 200 m du canal, la mère habitant en centre-ville. Le couple y vient régulièrement le week-end.
De quoi est mort l'enfant?

Punition qui tourne mal ou maltraitance régulière? L'origine du drame est très claire. "Il s'agit d'une sanction-punition, consistant à faire courir l'enfant dehors, en pleine nuit, parce qu'il avait uriné au lit", a confirmé Patrick Leleu. L'enfant a ainsi "été contraint de courir sur une distance de plusieurs kilomètres le long du canal La Lys" et il a chuté "à deux reprises au moins", a précisé le parquet.

C'est bien le beau-père de Yanis qui a mis en pratique cette punition en le suivant dans sa course, probablement à vélo. Le "contexte météorologique" était "particulièrement défavorable", ont précisé les gendarmes. L'autopsie, pratiquée lundi après-midi a révélé que la mort de l'enfant était imputable à un traumatisme crânien dû à des violences volontaires.

Les causes de la mort restent à éclaircir. Mais "la question de violences habituelles est posée au vu des premières constatations", selon le parquet de Saint-Omer, qui se dessaisira mardi matin de l'enquête au profit du parquet de Boulogne-sur-mer au regard de la nature criminelle des faits.
Qui était la victime?

Le garçonnet de cinq ans, qui vivait avec sa mère depuis quelques mois dans un HLM en brique propret, était scolarisé à l'école maternelle du Centre.

"Mon fils jouait tout le temps avec lui", a confié à L'Avenir de l'Artois une mère de famille, sous le choc. Les parents des enfants scolarisés dans cet établissement ont été reçus par l'Inspecteur d'académie, qui leur a annoncé l'ouverture d'une cellule psychologique.

Qui sont les deux personnes placées en garde à vue?

La mère de Yanis, âgée de 23 ans, et son compagnon, 30 ans, ont été placés en garde des vue des chefs de "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Au vu des résultats de l'autopsie, les faits reprochés aux mis en cause ont été requalifiés en "homicide volontaire sur mineur de quinze ans".

Tous les deux sans profession, ils formaient un couple depuis août 2015, mais vivaient séparément. Ils se retrouvaient essentiellement au cabanon isolé et en mauvais état où vivait le beau-père, et près duquel le corps de Yanis a été retrouvé.

La famille, selon L'Avenir de l'Artois, n'était pas connue des services sociaux. "Le petit était toujours bien habillé et semblait bien élevé", a rapporté une voisine du domicile de la mère au quotidien régional. "Avec elle c'était 'bonjour-au revoir', on la connaît peu. Elle fait semble-t-il des peintures d'enfants en noir et blanc. Son compagnon n'était pas très bavard non plus", a raconté un autre voisin à l'AFP.

Selon le parquet, cité par France 3 Hauts-de-France, le beau-père de Yanis n'aurait pas pris conscience de la gravité de son acte de la veille, et de la disproportion de la punition infligée à l'enfant. La mère, quant à elle, n'aurait pas pris part à cette punition, mais elle n'aurait vraisemblablement rien fait pour l'empêcher.

http://www.lexpress.fr/actualite/soci ... =1486406380#xtor=CS3-5076

Que s'est-il passé ?
Les faits ont eu lieu dans la nuit. Le corps de Yanis, 5 ans, a été découvert vers 2h30 par les pompiers près d'un chemin de hallage d'un canal d'Aire-sur-la-Lys, à une dizaine de minutes en voiture du centre-ville de cette commune d'environ 10.000 habitants à 20 km au sud de Saint-Omer.

C'est le beau-père de Yanis qui a appelé les secours, "signalant que l'enfant a été découvert inconscient" selon les gendarmes. Il leur explique alors "que l'enfant était sujet à des crises d'énurésie, en fait, il faisait pipi au lit, et que suite à un nouvel épisode d'énurésie, il l'aurait sanctionné en lui demandant d'aller dehors et lui aurait ordonné de faire des tours de la cour en courant".

Yanis était "légèrement vêtu", selon cette même source. "L'enfant n'était vêtu, selon nos informations, que d'un slip mouillé et de chaussettes", précise Le Parisien. "Il s'agit d'une sanction-punition, consistant à faire courir l'enfant dehors, en pleine nuit, parce qu'il avait" uriné au lit (phénomène d'énurésie)", a également déclaré le procureur de Saint-Omer, Patrick Leleu, précisant qu'il était "tombé".

Qui était la victime ?

Yanis, 5 ans, était scolarisé à école du Centre à Aire-sur-la-Lys. Selon l'Avenir de l'Artois, des parents d’élèves de cet établissement ont été reçus par l’Inspecteur d’académie : « Il nous a expliqué que l’enfant mort cette nuit était bien scolarisé ici, explique un parent d’élève. Une cellule psychologique va être mise en place.

"C'est inimaginable", explique une parent d'élève à France 3 Nord Pas-de-Calais interrogée devant l'école.



Mort de Yanis, 5 ans, à Aire-sur-la-Lys : "C'est inimaginable"

Qui sont les deux personnes en garde à vue ?
Le beau-père et la mère de Yanis sont âgés de 30 et 22 ans. Ils ont été placés en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Omer. Selon le Parquet, le beau-père, lors de son audition, semble n'avoir pas réalisé la gravité de son acte et la disproportion de la punition imposée à l'enfant. Il a mis en pratique cette punition en suivant l'enfant dans sa course, probablement à vélo. La mère, n'aurait pas été active pendant les faits mais n'aurait rien fait pour les empêcher.
Le beau-père, Julien M., vivait dans un cabanon situé à 200 m du canal, la mère habitant en centre-ville.

Les deux sont sans profession. Ils ne pas connus des services sociaux de la ville. "Nous sommes en train de vérifier ce qu'il en est du côté des services du département", a expliqué le maire d'Aire-sur-la-Lys Jean-Claude Dissaux. Le couple avait tout de même fait récemment avait fait des demandes financière. Le père de Yanis avait récemment obtenu un droit de visite. Le couple n'a pas d'autre enfant, d'après les gendarmes.

"Elle est arrivée voici 2-3 mois peut-être. Avec elle c'était +bonjour-au revoir+, on la connaît peu, elle fait semble-t-il des peintures d'enfants en noir et blanc. Son compagnon n'était pas très bavard non plus", raconte Jean, un voisin de la mère, dans la résidence moderne de type HLM, en briques, où elle vivait. "Elle est polie et discrète. L'enfant était généralement bien habillé", se souvient une autre voisine.

Quelles sont les zones d'ombre de l'enquête ?

Punition qui tourne mal ou maltraitance régulière ? "Ce qu'on sait de manière sûre, c'est qu'il y a bien une sanction, qu'elle consiste à se retrouver à l'extérieur du bâtiment à une heure tardive de la nuit dans un contexte météorologique qui était particulièrement défavorable avec un enfant qui était légèrement vêtu parce qu'il venait de sortir du lit", explique la gendarmerie.


Aire-sur-la-Lys : un garçon de 5 ans mort après une punition pour un pipi au lit ?

De quoi Yanis est-il mort ? Le froid a-t-il joué un rôle ? A-t-il vraiment fait une chute ? A-t-il été l'objet de violences volontaires ? L'autopsie pratiquée lundi après-midi a révélé que la mort était imputable à un traumatisme crânien dû à des violences volontaires.

Dès le matin, le maire, citant les secours, indiquait que l'enfant aurait été "violemment frappé" par son beau-père. Au vu des résultats de l'autopsie, les faits reprochés aux mis en cause ont été requalifiés en "homicide volontaire sur mineur de quinze ans". Ils avaient été placés en garde des vue des chefs de "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

"La question de violences habituelles est posée au vu des premières constatations", selon le parquet de Saint-Omer, qui s'est dessaisi ce mardi matin de l'enquête au profit du parquet de Boulogne-sur-mer au regard de la nature criminelle des faits.

Le couple pourrait y être déféré ce mardi.


http://france3-regions.francetvinfo.f ... n-sait-drame-1191761.html
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
4 + 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10