|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
17 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 17

plus...

Un an après la mort du petit Yanis à Aire-sur-la-Lys, puni pour un “pipi au lit”, sa mère témoigne...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 01/02/2018 13:41:23

Pres-qu’un an après la mort du petit Yanis, à Aire-sur-la-Lys, journalistes de L'Écho de la Lys ont recueilli le témoignage exclusif de sa mère, qui est sortie de prison en décembre dernier.

C'est la première fois que sa mère témoigne depuis le drame, survenu le 6 février 2017 à Aire-sur-la-Lys. Ce jour-là, le petit Yanis, 5 ans était retrouvé mort dans la nuit. Pour le punir d'un "pipi au lit", son beau-père l'avait emmené dans le froid, l'obligeant à courir le long de la Lys à moitié nu. Il l'avait ensuite frappé à la tête avec une lampe torche. L'enfant meurt suite à un traumatisme crânien.

Rapidement, Julien Masson, le beau-père, est mis en examen pour "crime et homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans" et "violences volontaires sur mineur de moins de 15 ans par une personne ayant autorité". La mère de Yanis pour "abstention volontaire d'empêcher un crime ou un délit". En décembre dernier, elle sort de prison, sous contrôle judiciaire dans l'attente du procès.

"Je n'ai rien à cacher ni à me reprocher", explique aujourd'hui la mère à nos confrères de l'Écho de la Lys, à qui elle a accordé un entretien exclusif. "J'ai tout perdu cette nuit-là." La jeune femme raconte comment s'est déroulée la nuit du drame. "Il a dit que c'était un accident, que Yanis était tombé, qu'il ne l'a pas tapé fort avec la torche", précise la jeune femme.


Sous contrôle judiciaire

Depuis qu'elle est sortie de prison, Émilie Inglard tente de sortir la tête de l'eau. "Mon incarcération, le 7 février au soir, a été un choc", explique-t-elle. Tandis qu'elle est incarcérée, Julien Masson lui écrit plusieurs lettres, n'assume pas la responsabilité de la mort de Yanis, rejette même la faute sur elle.

Aujourd'hui, elle a coupé les ponts, s'est installée sur la métropole lilloise (elle a interdiction de résider dans le Pas-de-Calais) et attend le procès. "On m'a dit peut-être cet été. J'ai hâte d'y être et que ce soit passé, même si je sais que ça va être dur."

Le témoignage complet d'Émilie Inglard est à lire sur le site de l'Écho de la Lys, ainsi que celui du père de Yanis, qui se bat pour que son fils puisse porter son nom de famille.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10