|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Le destin incertain de Yasmine, une fillette bruxelloise, toujours en Syrie (vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/08/2018 18:49
Disparition de Mathieu Caizergues: Sa mère Delphine lance un appel aux habitants de Roche-Plate Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/08/2018 07:00
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZ - La famille de Théo organise une nouvelle battue, dimanche, pour rechercher l’adolescent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/08/2018 12:25
Un nouvel espoir dans le traitement de la maladie d'Alzheimer... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 30/07/2018 14:17
Migrants: Des enfants sont obligés de se prostituer pour passer la frontière franco-italienne, affirme une ONG... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 29/07/2018 16:46
Il y a dix ans, Valentin Crémault était assassiné de 40 coups de couteau dans l'Ain.Sa maman, Véronique Crémault s’exprime… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 28/07/2018 11:05
La famille de Théo, 14 ans, disparu à Lens, refuse de perdre espoir. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/07/2018 10:15
Disparus de Mirepoix (Célia et Christophe Orsaz): les doutes et les questions de la famille. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/07/2018 11:04
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZToujours aucun signe de l'adolescent, la PJ relance un appel à témoins. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/07/2018 17:18
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05

De plus en plus de personnes en détresse : Alors que les températures sont négatives la nuit, 135 enfants dorment sur les trottoirs de Toulouse ( France).

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 16/11/2017 15:43:36



Différentes associations du droit au logement ont mené des actions hier, à Toulouse, afin de dénoncer la non prise en charge de plusieurs familles sans logement.

Nora, son mari, et ses quatre enfants de 8 mois à 8 ans, dorment dans un hall d'immeuble depuis le 2 octobre. Aïcha, et ses quatre enfants de 13 à 18 ans, vivent dans leur voiture depuis le 6 novembre. Des familles à la rue, il y en aurait des dizaines à Toulouse, si l'on en croit les associations. «Chaque soir, 85 familles appellent le 115 et ne peuvent pas être prises en charge. Cela correspond à 135 enfants», explique Geneviève Genève, coordinatrice pour le Collectif Inter Action Toulouse.

Différentes associations et sympathisant se sont réunis hier à 15 heures, sur la place Saint-Etienne afin de dénoncer l'absence de dispositifs hivernaux du département.
De plus en plus de personnes en détresse

«La situation est alarmante ! De plus en plus de personnes vivent à la rue, ajoute la militante. Les équipes de maraude voient chaque soir des nourrissons dormir sur les trottoirs.» Les organisations rappellent également qu'en plus des personnes sans toit, nombreuses sont les familles qui souffrent de conditions de logement précaire et vivent dans des squats ou des bidonvilles.

Selon le collectif, cette augmentation serait due à la dégradation de la situation économique. «La Haute-Garonne est considérée comme un département «très tendu». La région accumule un retard dans le nombre de logements sociaux et d'hébergements d'urgence», ajoute Anne Poleté, membre de la Fédération des acteurs et de la solidarité en Occitanie.

La préfecture a rappelé qu'elle compte 4 819 places d'hébergement généraliste, prenant en compte l'hébergement d'urgence, et 1 301 places dédiées à l'accueil de migrants. «En complément, près de 400 personnes en moyenne par jour ont été hébergées à l'hôtel depuis le début de l'année», indique la préfecture. Selon les associations, ces places d'urgences dans les hôtels sont d'ores et déjà saturées. «Cela relève du devoir de l'Etat. Au niveau local, les élus et la préfecture sont pieds et poings liés», commente Anne Poleté. «Lors de son passage à Toulouse, Emmanuel Macron avait promis que personne ne serait à la rue au 31 décembre. Ce n'est pas le chemin que cela prend», conclut-elle.
Le chiffre : 85

Familles > passent la nuit dehors. Chaque soir, ce sont environ 85 familles, soit 135 enfants, qui ne peuvent être pris en charge par le 115 et dorment à la rue.

« On sait qu'il existe des locaux vides à Toulouse, notamment dans les hôpitaux, comme Marchand, La Grave ou Purpan ».

Geneviève Genève, coordinatrice pour le Collectif Inter Associations Toulouse

Le Dal 31 occupe le gymnase de la place Saint-Sernin


L'association du droit au logement de Haute-Garonne a profité de cette journée d'action pour investir le gymnase du lycée Saint-Sernin. «Nous occuperons ce lieu jusqu'à ce que les sept familles à la rue présentes aient retrouvé un toit, a expliqué François Piquemal, porte-parole de l'association. C'est seulement une question de volonté politique. Il suffit de débloquer une enveloppe et de choisir de mettre moins d'argent dans les inaugurations de classes, par exemple.»

À la fin de la journée, des solutions d'hébergement ont été trouvées par la mairie pour six des familles. La famille restante devrait être relogée aujourd'hui.
L.M.

https://www.ladepeche.fr/article/2017/ ... rs-de-toulouse.html#xtor=[[DDM-PRINCIPAL
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
8 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10