|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
13 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 13

plus...

Re: Elodie Kulik, 24 ans : treize ans après, la science muette sur la voix !

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 08/02/2015 15:54:22

RAPPEL DES FAITS
*Le 11 janvier 2002, Élodie Kulik, 24 ans, est violée et assassinée entre Cartigny et Tertry, dans la Somme.
*Janvier 2012. Grâce à une nouvelle technique, Grégory Wiart est identifié comme violeur. Il est décédé en 2003.
*18 janvier 2013. Willy Bardon, ami de Wiart, est mis en examen. Des proches ont reconnu sa voix sur l'appel aux pompiers passé par Elodie Kulik.
*18 avril 2014. Le suspect est libre sous contrôle judiciaire.
***
La bande sonore qui a immortalisé les derniers moments de vie d’Élodie Kulik permettra-t-elle de savoir la vérité sur ce qu’il s’est passé ? Saura-t-on, grâce à elle, qui a commis le crime ? Treize ans après les faits, l’enquête s’accroche à cette vingtaine de secondes, l’enregistrement de l’appel aux pompiers passés par la jeune banquière au moment de son agression.
Une nouvelle expertise vient d’être versée au dossier. Menée par des spécialistes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, cet examen semble définitivement écarter la possibilité technique d’identifier les voix qui y apparaissent.
On sait que la qualité de cette bande sonore est très médiocre, et que les cris de la victime couvrent bien souvent la voix de ses agresseurs. La voix de cet homme, au fort accent picard, est-elle celle de Willy Bardon ? Depuis son interpellation, en janvier 2013, cet ancien habitant de Fieulaine clame son innocence. Ces dernières expertises confirment ce que l'on redoutait : il sera impossible de prouver quoi que ce soit sur le plan technique et scientifique.
Cependant, la dernière expertise souligne aussi en substance que « la méthode de reconnaissance vocale par des personnes familières est bonne », rapporte Me Didier Robiquet.
Pour l'avocat de Jacky Kulik, ce dernier élément « est accablant pour Willy Bardon ». Car quatre personnes sur six à qui l'on a fait écouter la bande sonore, des proches et des connaissances de Bardon, ont reconnu sa voix lors de leur garde à vue à la gendarmerie, après leurs interpellations en janvier 2013.

Les parties interprètent différemment les expertises
La défense de Willy Bardon, elle, interprète bien sûr différemment ces dernières expertises. Pour elle, celles-ci confirment que l'étude de la bande sonore ne peut incriminer Willy Bardon. « Si la reconnaissance vocale faite par des tiers peut être reconnue comme une bonne méthode, comme les dernières expertises l'affirment, encore faut-il que ces voix soient correctement audibles. Or, il apparaît depuis le début que cette bande n'est pas exploitable », argumente Me Stéphane Daquo, l'un des avocats du seul suspect.
Deux ans après l'interpellation de Willy Bardon, l'enquête semble marquer le pas. Aucun élément probant n'est intervenu pour faire pencher la balance, tant du côté de l'accusation que de celui de la défense.
L'Axonais est en liberté depuis avril 2014. Hébergé chez un proche, dans l'Aisne, pendant plusieurs mois, il vit désormais dans son propre appartement. Placé sous le régime du bracelet électronique, il ne peut quitter son logement que deux ou trois matinées par semaine. « Pour le moment, il attend. Il ne peut faire que cela. Il avait eu une proposition de travail, mais avec le bracelet, il ne peut rien faire », rapporte ce proche. Selon lui, Willy Bardon n'est inquiété par personne lorsqu'il sort dans la rue depuis sa remise en liberté. « Il est assez serein, il sait qu'il n'a rien à se reprocher. Mais il se retrouve quand même là dans une histoire de dingue ! »

Ont-ils tout dit ?
À Saint-Quentin et ses environs, là où vivait Grégory Wiart, décédé en 2003 et formellement identifié comme violeur d'Élodie après que son ADN ait été retrouvé, entre autres, dans un préservatif laissé sur les lieux du crime, des questions demeurent. L'ex-femme de Wiart a-t-elle tout dit sachant qu'il est établi qu'elle a menti à plusieurs reprises et qu'elle s'envoyait de fausses lettres de corbeau décrivant l'assassinat d'Élodie juste après l'assassinat ?
Et cet apprenti de Wiart, grand gaillard âgé de 16 ans en 2002, en sait-il plus qu'il ne le dit ? « Il m'a dit que le jour où je saurai qui a fait ça, je serai sur le cul », dit ce copain de Bardon. Il rapporte aussi que cet apprenti, qui fréquentait quotidiennement Bardon au moment des faits, lui a confié qu'un fourgon de l'entreprise de chauffagiste de Wiart avait brûlé peu après le crime. Et que c'est lui qui aurait sorti tout l'outillage avant la destruction totale. « Tout ça, je l'ai dit au juge d'instruction, mais je ne sais pas si ça a été vérifié », témoigne le copain de Willy Bardon.
Treize ans plus tard, malgré les avancées certaines de l'affaire, toute la lumière est loin d'être faite dans l'affaire Kulik. Un procès de Willy Bardon permettra-t-il de résoudre le mystère ? Ce ne sera assurément pas le cas.
GAUTIER LECARDONNEL
************************************************************
Pas de procès avant 2016

Selon l’avocat de Jacky Kulik, l’enquête se termine. Cette expertise effectuée récemment sur la bande sonore serait la dernière d’une longue série. Compte tenu du volume du dossier, il est matériellement impossible qu’un procès ait lieu cette année. Il n’y a pas de limite à la durée d’une instruction.

http://www.courrier-picard.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10