|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
e mystère des disparues de Perpignan reste entier !« J'étais le dernier rendez-vous de Benitez ». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 15:57
STOP MALTRAITANCE ! Le groupe Boko Haram a utilisé 6 fillettes dans des attentats suicides et des attaques à la grenade, ce week-end. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 13:04
Affaire Alexia Daval : “La justice doit réentendre Jonathann Daval, il y a trop de zones d'ombres”(Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/06/2018 14:28
Hommage à Christophe et sa fille, Célia, à La Tour-du-Pin.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/06/2018 14:03
Mise en examen des parents d’Inass Touloub, la "petite martyre de l’A10" : les voisins effarés, les frères et sœurs muets. (Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/06/2018 13:55
Enfin un prénom pour la petite puce "martyre de l'A10" , elle s'appelait Inass. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 21:26
Léa Petitgas, 20 ans.Six mois d’attente : Son père, Christophe Petitgas, se confie pendant cette difficile attente «Le temps passe, mais j'essaye de me dire que je reverrai ma fille». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 14:04
Comment des réseaux pédophiles diffusent des vidéos trouvées sur YouTube. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 13:51
INFORMATION EUROPE 1 - 31 ans après, le mystère de "la martyre de l'A10" enfin résolu.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 10:16
"L'enquête va se poursuivre". Un an après la relance de l'affaire Grégory, l'interview de Jean-Jacques Bosc, procureur général de Dijon. (Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/06/2018 18:54

Re : Le gendarme Emmanuel Pham-Hoai est un biologiste de formation. Il a eu une idée qui allait tout changer dans l'affaire Elodie Kulik : La première utilisation de la recherche ADN par parentèle pour résoudre un cold case…

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 14/05/2017 11:15:35

Un gendarme, biologiste de formation, a réalisé des analyses inédites à l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). Il voulait "faire parler davantage un profil génétique" qui n’apparaissait pas dans le fichier central. Emmanuel Pham-Hoai a utilisé la recherche ADN par parentèle pour la première fois en France… Extrait de "13h15 le samedi" du 13 mai 2017.


VIDEO. "13h15". La première utilisation de la recherche ADN par parentèle pour résoudre un cold case

Le gendarme Emmanuel Pham-Hoai est un biologiste de formation. Il a eu une idée qui allait tout changer dans l’affaire Elodie Kulik, une jeune femme violée et étranglée en 2002 dans la Somme. C’était un cold case, une affaire non élucidée… Jusqu’au jour où il a réalisé des analyses inédites à l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN).

C’est ce chef d’escadron qui a réussi à faire parler un ADN retrouvé sur le lieu du crime et qui était resté silencieux pendant dix ans. Pour la première fois en France, il a utilisé la technique de la recherche par parentèle : "Je m’aperçois que le seul élément qui a survécu au temps est l’ADN. L’idée est de faire parler davantage ce profil génétique qui ne correspond à aucun profil génétique dans la base."

"Un profil génétique, c’est 50% du père et 50% de la mère"

Le chef d’escadron du département Biologie de l’IRCGN découvre que des enquêteurs ont réussi, aux Etats-Unis, à identifier un violeur en série grâce à la recherche par parentèle. Le fichier des empreintes génétiques recense en France toutes les personnes condamnées pour un crime ou un délit. Le violeur d’Elodie, inconnu de la justice, n’y figurait pas… Le biologiste a alors cherché dans le fichier des profils génétiques proches de celui retrouvé sur la scène du crime…

"Un profil génétique, c’est 50% du père et 50% de la mère pour chaque individu. J’ai donc demandé que l’on recherche dans le fichier tous les profils génétiques qui présentent 50% de similitude avec celui retrouvé", explique le gendarme. Et les enquêteurs découvrent un ADN très proche de celui du violeur de la jeune femme. C’est celui d’un homme condamné pour agression sexuelle. Le propriétaire de l’ADN inconnu est en réalité… son fils ! Dix ans après les faits, les gendarmes tiennent enfin leur principal suspect.

http://www.francetvinfo.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
5 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10