|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
8 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 8

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Le meurtrier présumé de Patricia Bouchon sera jugé en mars 2019. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/10/2018 13:18
Où se trouve Sophie Le Tan ? Malgré les avancées notables des enquêteurs et les battues citoyennes, la jeune femme reste introuvable. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/10/2018 13:07
Affaire Alexia Daval : pour les parties civiles, les expertise ADN "enfoncent encore un peu plus" Jonathann. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/10/2018 13:47
Disparition de Sophie Le Tan : « Un échange spontané » entre la famille et la juge. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/10/2018 10:33
Enquête Le tueur en série Michel Fourniret confronté, aujourd'hui, à son ex-épouse devant la juge. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/10/2018 10:28
Nordahl Lelandais ne lâche pas les parents de Maëlys… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/10/2018 14:49
La famille de Sophie Le Tan reçue pour la première fois par la juge d'instruction.La voiture de Jean-Marc Reiser passée au crible ( vidéos) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/10/2018 13:37
La sœur de Tiphaine Véron a interpellé mercredi dans la cour de l’Elysée le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Shinzo Abe pour exprimer son inquiétude. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/10/2018 13:20
Disparition de Lucas à Bagnols : le témoin recherché par portrait-robot a été identifié. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/10/2018 12:33
Meurtre de Laeticia BAUWENS : Perpétuité confirmée pour Cédric Maton, le meurtrier de Laeticia. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/10/2018 18:56

Re :Maladie de Lyme : une habitante du Cantal dénonce en justice un scandale sanitaire.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 04/02/2017 14:48:38

Souffrant de la maladie de Lyme, une infection transmise par les tiques, Isabelle vient de déposer plainte pour tromperie aggravée. Cette habitante du Cantal dénonce la faillite des tests de diagnostic. Isabelle a su qu'elle était malade en faisant passer son dossier pour celui d'une chienne.



Une habitante du Cantal denonce un scandale sanitaire. Souffrant de la maladie de Lyme, une infection transmise par les tiques, Isabelle met en cause la fiabilité des tests de diagnostic. Elle vient de déposer plainte au pénal pour tromperie aggravée. Après différents examens infructueux et plusieurs mois de soins inappropriés cette quadragénaire a su qu'elle était malade en faisant passer son dossier pour celui d'une chienne.


Isabelle, une habitante du Cantal atteinte de la maladie de Lyme, infection transmise par les tiques, a déposé plainte à Paris pour "tromperie aggravée" en mettant en cause notamment la fiabilité des tests de diagnostic pratiqués en France, a indiqué ce vendredi 3 février son avocat, confirmant une information du Parisien. Dans cette plainte, cette mère de famille, dénonce "le manque de fiabilité" de certaines marques de tests de diagnostic, ce qui a eu pour effet de "retarder la prise en charge de sa maladie", a expliqué son avocat, Me Philippe Meilhac. La plaignante, qui met en cause "le défaut d'information" des laboratoires pharmaceutiques et les autorités sanitaires, s'interroge sur le maintien de tests en dépit de réserves sur leur performance émises notamment par un avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) en 2014.


Deux tests négatifs


En France, deux méthodes de détection, par sérologies, sont appliquées selon des recommandations officielles de 2006: un premier test baptisé Elisa et un test de confirmation, Western Blot. La plaignante, qui "souffrait d'un mal inconnu depuis des mois", avait subi ces tests qui s'étaient révélés négatifs, selon l'avocat, qui a déposé plainte au pôle santé publique du parquet de Paris.

Un laboratoire vétérinaire


"Après une quantité d'autres d'examens", et plusieurs mois de soins inappropriés Isabelle avait finalement découvert à l'automne dernier sa maladie en faisant passer son dossier médical pour celui d'une chiene auprès d'un laboratoire vétérinaire. Son cas avait alors pu être détecté par le PCR, une méthode alternative par extraction de l'ADN de la bactérie de la maladie de Lyme, la Borrelia.


27000 cas par an



En France, 27.000 nouveaux cas de Lyme sont déclarés chaque année. Mais selon l'association "Lyme sans frontières", ce chiffre serait sous-estimé à cause d'un défaut de détection. Fin septembre, le gouvernement a annoncé "un plan national" pour améliorer la
prise en charge de cette maladie, avec notamment la révision d'ici le printemps du protocole officiel de diagnostic et de soins.

http://france3-regions.francetvinfo.f ... le-sanitaire-1190117.html

Un plan national de lutte en cours d'élaboration



La plainte d'Isabelle A. s'ajoute à un autre front judiciaire. Initiée dans l'Est, région très touchée, par deux avocats d'Epinal (Vosges), une procédure en responsabilité civile regroupant 130 malades vise les laboratoires fabricants des tests prescrits en première intention (dits Elisa). Plus de 50 nouvelles assignations seront déposées en février, annoncent au « Parisien » - « Aujourd'hui en France » Mes Catherine Faivre et Julien Fouray, qui dénoncent « le défaut d'information des patients et de sécurité du produit ».



Cette fronde intervient en pleine élaboration du plan national de lutte contre la maladie de Lyme voulu par la ministre de la Santé Marisol Touraine. Ce dernier prévoit la révision de l'actuel protocole de diagnostic et de soins — le nouveau, façonné en concertation avec les associations de malades (dont France Lyme, Lyme sans frontières) via un comité de pilotage, doit être présenté en juillet. La Direction générale de la santé (DGS) rappelle que « l'axe 4 (du plan) porte sur l'amélioration des tests diagnostic » et qu'une « vérification/contrôle qualité » est prévue. Et précise : « Le ministère ne peut se prononcer sur les actions judiciaires en cours. »

http://www.leparisien.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10