|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
18 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 18

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05
Affaire Dutroux: L'ancien complice de Marc Dutroux, Michel Lelièvre, demande sa libération sous bracelet électronique: "Tous les voyants sont au vert"... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/07/2018 14:53
Affaire Daval : la sœur et le beau-frère d’Alexia réagissent aux accusations "invraisemblables" de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:50
Meurtre d'Alexia Daval. Ce que Jonathann Daval a dit au juge... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:31
Mathieu Caizergues , deux hommes mis en examen... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/07/2018 11:04
Meurtre d'Elodie Kulik: le renvoi aux assises du suspect validé en cassation Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 19:16
Nordahl Lelandais retourne en prison, il était depuis cinq mois en cellule médicalisée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 09:02
Disparition de Narumi Kurosaki : vers la fin des recherches du corps. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 08:55
Les résultats de l'autopsie d'Alexia Daval révèlent plusieurs fractures crâniennes et faciales... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 06/07/2018 10:13
Anaïs GUILLAUME: Philippe Gillet sera jugé pour les morts d’Anaïs Guillaume et de sa femme Céline Gillet. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 06/07/2018 08:44

Re : Devant la Cour suprême du Chili, l’ex-petit ami de Narumi, a reconnu l’avoir emmenée au restaurant et avoir eu des « relations intimes » avec elle. Mais il continue à nier l’avoir tuée.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 17/02/2017 12:06:54

Image originale
Mardi, Nicolas Zepeda Contreras était resté muet face aux questions des journalistes japonais. Mais il a donné sa version de la soirée du 4 décembre aux juges de la Cour suprême du Chili. Photo AFP

Nicolas Zepeda Contreras, le Chilien soupçonné par les enquêteurs bisontins d’avoir assassiné en décembre Narumi Kurosaki, a confirmé à la justice de son pays avoir été avec la jeune femme le soir de sa disparition mais a nié l’avoir tuée. Lors de sa comparution mardi devant la justice chilienne ( notre édition du 15 février ), l’assistant professeur de 26 ans a livré le récit détaillé de son dernier rendez-vous, le 4 décembre dernier, avec Narumi Kurosaki, selon le rapport consulté par l’AFP.
Depuis sa disparition ce jour-là, le corps de la Japonaise reste introuvable. Les enquêteurs et la procureure de Besançon sont persuadés de son décès.
Sorti par une porte de secours parce qu’il cherchait son portable

Nicolas Zepeda Contreras avait regagné son pays natal quelques jours seulement après la disparition de Narumi qui avait entretenu, par le passé, une relation amoureuse avec lui, avant de le quitter.
« Nous nous sommes retrouvés dimanche 4 décembre dans l’après-midi alors qu’elle était chez elle (dans une résidence étudiante, N.D.L.R.). Elle était surprise et en pleurs, nous nous sommes enlacés et je lui ai raconté la raison de mon voyage en Europe », a déclaré le jeune homme, dont la France a demandé l’extradition.

Après ces retrouvailles, ils sont allés dîner dans un restaurant d’Ornans, avant de revenir à Besançon dans la chambre, à la demande de Narumi, pour avoir « des rapports intimes », selon M. Zepeda. « A cette occasion, Narumi s’est montrée très réceptive et impliquée durant l’acte, ce qui explique ses gémissements prononcés.

Une fois l’acte terminé, Narumi s’est sentie terriblement coupable. Elle m’a confié être en couple et a été prise de panique en réalisant qu’elle avait été infidèle », poursuit le jeune homme. Elle lui a ensuite demandé de partir.

En sortant du campus universitaire, il explique avoir fait tomber son téléphone portable et, parce qu’il le cherchait, avoir fini par emprunter une sortie de secours au lieu de passer par la porte principale.

« Perdu dans mes pensées, j’ai marché vers le centre (ville) en attendant que Narumi me contacte à nouveau, ce qui n’est jamais arrivé », conclut-il.

La jeune Japonaise a été vue vivante pour la dernière fois le 4 décembre entre 22 h et 23 h. Cette nuit-là, plusieurs étudiants logeant dans son immeuble ont entendu des cris, des pleurs et des coups sur les portes et les meubles.

http://www.estrepublicain.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
3 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10