|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
11 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 11

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Elle a donné de faux espoirs aux parents de David Collin… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2018 13:17
Deuxième peine de réclusion à perpétuité pour Michel Fourniret.20 ans pour Monique Olivier. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2018 11:59
Affaire Grégory Villemin : la garde à vue de Murielle Bolle de 1984 annulée Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 12:51
Michel Fourniret a-t-il livré tous ses secrets ? A son procès, Fourniret parle par énigmes et nargue les parties civiles... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 10:24
Michel Fourniret a-t-il livré tous ses secrets ? «Je ne sais pas s’il y a d’autres victimes», répète Monique Olivier. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 10:22
EN DIRECT - Fourniret à son procès ( 3° jour) : «La raison pour laquelle j'ai tué Farida est abjecte : une question d'argent»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 18:33
La malédiction de la Vologne, la série documentaire inédite sur l’affaire Grégory, les 05 et 06/12/18 à 21h sur France 3. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 14:20
Annonce sur TMC : Non élucidé, l'enquête continue : L'affaire Patricia Bouchon . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 12:39
Théo Hallez ,, «c’était quelqu’un qui cherchait pas les problèmes, on rigolait bien avec lui»… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/11/2018 14:13
Affaire Grégory Villemin: un ex-enquêteur dénonce des «mensonges» dans le livre de Murielle Bolle... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/11/2018 11:33

Re : Devant la Cour suprême du Chili, l’ex-petit ami de Narumi, a reconnu l’avoir emmenée au restaurant et avoir eu des « relations intimes » avec elle. Mais il continue à nier l’avoir tuée.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 17/02/2017 12:06:54

Image originale
Mardi, Nicolas Zepeda Contreras était resté muet face aux questions des journalistes japonais. Mais il a donné sa version de la soirée du 4 décembre aux juges de la Cour suprême du Chili. Photo AFP

Nicolas Zepeda Contreras, le Chilien soupçonné par les enquêteurs bisontins d’avoir assassiné en décembre Narumi Kurosaki, a confirmé à la justice de son pays avoir été avec la jeune femme le soir de sa disparition mais a nié l’avoir tuée. Lors de sa comparution mardi devant la justice chilienne ( notre édition du 15 février ), l’assistant professeur de 26 ans a livré le récit détaillé de son dernier rendez-vous, le 4 décembre dernier, avec Narumi Kurosaki, selon le rapport consulté par l’AFP.
Depuis sa disparition ce jour-là, le corps de la Japonaise reste introuvable. Les enquêteurs et la procureure de Besançon sont persuadés de son décès.
Sorti par une porte de secours parce qu’il cherchait son portable

Nicolas Zepeda Contreras avait regagné son pays natal quelques jours seulement après la disparition de Narumi qui avait entretenu, par le passé, une relation amoureuse avec lui, avant de le quitter.
« Nous nous sommes retrouvés dimanche 4 décembre dans l’après-midi alors qu’elle était chez elle (dans une résidence étudiante, N.D.L.R.). Elle était surprise et en pleurs, nous nous sommes enlacés et je lui ai raconté la raison de mon voyage en Europe », a déclaré le jeune homme, dont la France a demandé l’extradition.

Après ces retrouvailles, ils sont allés dîner dans un restaurant d’Ornans, avant de revenir à Besançon dans la chambre, à la demande de Narumi, pour avoir « des rapports intimes », selon M. Zepeda. « A cette occasion, Narumi s’est montrée très réceptive et impliquée durant l’acte, ce qui explique ses gémissements prononcés.

Une fois l’acte terminé, Narumi s’est sentie terriblement coupable. Elle m’a confié être en couple et a été prise de panique en réalisant qu’elle avait été infidèle », poursuit le jeune homme. Elle lui a ensuite demandé de partir.

En sortant du campus universitaire, il explique avoir fait tomber son téléphone portable et, parce qu’il le cherchait, avoir fini par emprunter une sortie de secours au lieu de passer par la porte principale.

« Perdu dans mes pensées, j’ai marché vers le centre (ville) en attendant que Narumi me contacte à nouveau, ce qui n’est jamais arrivé », conclut-il.

La jeune Japonaise a été vue vivante pour la dernière fois le 4 décembre entre 22 h et 23 h. Cette nuit-là, plusieurs étudiants logeant dans son immeuble ont entendu des cris, des pleurs et des coups sur les portes et les meubles.

http://www.estrepublicain.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
1 + 5 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10