|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
18 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 18

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Seine-et-Marne (France) et ailleurs : les cas d’adolescentes prostituées explosent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 13:00
Elodie Kulik : Le destin maudit de Jacky Kulik, assoiffé de justice . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 11:53
Meurtre d'Alexia Daval."Cynique et manipulateur", "Je pense qu'il pleurait de sa propre situation, il repensait à son acte": un profiler dresse le portrait cru de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 14:00
L’armée nigériane sauve 76 écolières lors d’une attaque de Boko Haram. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:57
Assassinat Fanny Colmant, et David Dubois : : Valentin Devriese sera rejugé aux assises de Namur. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:38
Meurtre de Patricia Bouchon : Meurtre de la joggeuse de Bouloc : le suspect se pourvoit en cassation. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:35
Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais refuse de répondre aux questions des juges d'instruction ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:16
Meurtre d'Alexia Daval. Le journaliste vedette Jean-Pierre Pernaut a asséné en direct des affirmations mal vérifiées…Il est accusé de mensonges ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 15:23
Autisme : un enfant qui ne réagit pas à son prénom, ce n’est pas normal . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:46
Affaire Maëlys: une cellule spéciale enquête sur le passé de Nordahl Lelandais. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:07

Re : 80 policiers recherchent le corps de la Japonaise Narumi, disparue à Besançon.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 13/04/2017 10:34:02

Narumi Kurosaki a été vue vivante pour la dernière fois le 4 décembre entre 22h et 23h. «Les sols ne sont plus gelés et on peut recommencer à faire des recherches approfondies sur le terrain», explique la procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot.

Selon une source policière, retrouver son corps «est une priorité absolue». Quelque 80 policiers sont déployés depuis lundi au sud de Dole (Jura) pour retrouver le corps de Narumi Kurosaki, l'étudiante japonaise de 21 ans disparue à Besançon (Doubs) en décembre dernier.


Les enquêteurs de la police judiciaire, aidés par les plongeurs de Strasbourg (Bas-Rhin) et les maîtres chiens de la gendarmerie spécialisés dans la recherche de cadavres, ont entamé des recherches approfondies dans le secteur de Parcey, à une dizaine de kilomètres au sud de Dole, et de la forêt de Chaux. Un hélicoptère a également survolé la zone pour aider les investigations.

«Les sols ne sont plus gelés et on peut recommencer à faire des recherches approfondies sur le terrain», détaille la procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot. Plusieurs battues et d'importantes recherches ont déjà été organisées depuis janvier, mais «c'est la battue la plus conséquente depuis la fin de l'hiver», ajoute-t-elle, précisant que la zone d'investigation est «large».

Des investigations «très précises»



Bien que le corps de Narumi reste introuvable depuis sa disparition, la police et la justice françaises sont persuadées de son décès. Ils suspectent son ancien petit ami chilien, Nicolas Zepeda Contreras, 26 ans, de l'avoir assassinée. «Nous cherchons secteur par secteur, dans les bois, les rivières (la Loue, le Doubs), pour ne rien oublier», explique une source policière. Qui précise que ces investigations «très précises» sur le terrain se poursuivront «toute la semaine».

«Nous avons recoupé plusieurs données à la fois (données GSM, données téléphoniques du suspect) afin de sélectionner une zone de recherche», ajoute-t-elle. Narumi Kurosaki, qui étudiait le français à Besançon depuis août 2016, a été vue vivante pour la dernière fois le 4 décembre entre 22h et 23h. Cette nuit-là, plusieurs étudiants logeant dans son immeuble du campus bisontin entendent des cris, des pleurs et des coups sur les portes et les meubles.



Nicolas Zepeda Contreras a confirmé à la justice chilienne qu'il était avec Narumi le soir de sa disparition, mais il nie l'avoir tuée. Il affirme que les bruits entendus par les voisins correspondent à «des rapports intimes». Il dit avoir quitté la jeune fille dans la soirée et ne plus jamais l'avoir revue.

Une demande officielle d'arrestation provisoire et d'extradition de Nicolas Zepeda Contreras a été formulée par la justice française auprès de la justice chilienne. Cette dernière a rejeté la demande d'arrestation du suspect, estimant que les éléments concernant l'implication du ressortissant chilien étaient «assez précaires».


leparisien.fr http://www.leparisien.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
2 + 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10