|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
18 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 18

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Shashia, piégée sur Facebook via sa passion des Pokémons…La police lance des appels à la plus grande prudence sur Facebook !

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 15/02/2017 14:00:36

es avocats d’un jeune Anversois de 25 ans, John V.D.B., soupçonné d’avoir violé et étranglé une jeune fille de 20 ans avant d’enterrer son corps dénudé dans son jardin, ont demandé mardi à la chambre du conseil, appelée à statuer sur le maintien en détention du suspect, de pouvoir bénéficier d’une semaine de délai supplémentaire pour conférer avec leur client, confronté, après avoir longuement nié, aux preuves accablantes accumulées par les enquêteurs.

Shashia Moreau, 20 ans, travaillait dans une plaine de jeux couverte d’Heist-op-den-Berg, le Monty. Cette jeune fille était une personnalité bien connue dans le monde des fans de Pokémons, en Flandre comme aux Pays-Bas. Elle collectionnait et échangeait des figurines, et tout objet de la galaxie des Pokémons. Elle participait aussi, comme cosplayer, à des rassemblements de geeks où elle apparaissait déguisée. C’est lors d’un de ces rassemblements qu’elle avait croisé celui qui allait devenir son meurtrier, John V.D.B., alors déguisé en Chewbacca, le Wookie velu des films Stars Wars.

Le 7 février dernier, John V.D.B. avait repris contact par Facebook avec la jeune fille. Il lui avait proposé de le rejoindre à Anvers pour y échanger des figurines Pokémons. Shashia n’avait pas résisté à la perspective d’enrichir sa collection. Le jeune homme lui avait déjà à plusieurs reprises proposé par Facebook un rendez-vous galant qu’elle avait refusé. Elle avait pris le train ralliant Heist-op-den-Berg à la gare Centrale d’Anvers. Elle était sûre que sa rencontre avec John ne durerait pas longtemps : elle avait donné rendez-vous dans la salle des guichets à un ami qui devait l’y rejoindre plus tard. Mais John prétexta que ses Pokémons se trouvaient à son domicile de la rue Van Straelen pour y emmener la jeune fille.

L’ami que devait rejoindre Shashia à la gare Centrale donna l’alerte à la famille après une longue attente. Le frère de Shashia repéra sur le compte Facebook de sa sœur le nom de John V.D.B. avec lequel elle aurait dû échanger des Pokémons. Il prit contact avec lui : « Oh, vous êtes son frère, lui répondit John, j’espère qu’on la retrouvera vite ! ».

Entre-temps, John V.D.B. s’attelait à se construire un alibi. Il avait emmené Shashia chez lui, l’avait violée, puis étranglée et enfin enterrée dans un jardinet. Son forfait commis, il s’était envoyé des SMS à partir du téléphone de sa victime pour faire croire qu’elle avait renoncé à le rencontrer alors qu’elle était déjà morte. Il avait créé un faux « chat » disant sa déception du rendez-vous prétendument annulé. A 17 h, il s’était présenté à son travail au McDo de Burcht où ses collègues avaient remarqué sa main bandée : il s’était blessé en enterrant le corps mais prétendait avec aplomb qu’il s’était fracassé la main en tapant dans un mur.

Sur ces entrefaites, la cellule Disparitions de la Police fédérale avait déjà procédé à l’examen des caméras de surveillance, repérant John V.D.B. accueillant Sashia à la gare d’Anvers, puis l’emmenant chez lui. Convoqué comme témoin à la police, John avait d’abord soutenu qu’il n’avait pas vu Sashia. Le labo de la police scientifique avait aussi perquisitionné son domicile, repérant une tache de sang sur un tapis, puis remarquant dans le jardinet cette terre fraîchement retournée témoignant du creusement de la tombe de Shashia. Confronté à tout cela, John V.D.B. déclara aux policiers : « Oh non. J’ai donc fait quelque chose. J’ai toujours été un mauvais menteur ». Et il admit s’être rendu à son domicile en compagnie de Shashia.

A Heist-op-den-Berg, des centaines de personnes sont venues déposer des bougies devant la plaine de jeux où Shashia travaillait. Les clubs de fans de Pokémons, tant en Flandre qu’aux Pays-Bas, ont appelé leurs membres sur Facebook à rendre hommage à la victime en envoyant des figurines à sa famille.

Une autre jeune fille s’est signalée sur Facebook. Elle aussi dit s’être vu proposer un rendez-vous par le meurtrier présumé sous le prétexte d’échanger des Pokémons : « Cela aurait pu être moi ». Une autre jeune femme affirme que le suspect lui avait proposé 500 euros pour « du sexe ».
***************************************

La police met en garde à propos de Facebook

Par Marc Metdepenningen


La police d’Anvers a pris appui sur ce drame pour réitérer les appels à la prudence dans l‘utilisation des réseaux sociaux, dont Facebook, utilisé par le suspect pour fixer un rendez-vous avec sa victime.

La police recommande ainsi de ne pas laisser un compte Facebook « ouvert » au public. Les prédateurs peuvent facilement repérer les centres d’intérêt de leurs proies.

Elle rappelle aussi qu’il est plus prudent, en cas de rendez-vous fixé avec un inconnu sur Facebook, de choisir un lieu public et de se faire accompagner par d’autres amis pour éviter de se retrouver seul(e) lors d’un premier contact.

Child Focus mène en permanence campagne sur la prudence à respecter sur Facebook : réserver l’accès à ses pages à des amis « réels », leur réserver l’accès à son profil, surveiller qui vous « tague » sur les photos, bloquer les harceleurs, etc.


http://plus.lesoir.be/82106/article/2 ... k-sa-passion-des-pokemons
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
4 - 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10