|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Procès de Laurent Dejean : les blessures de Patricia Bouchon expliquées aux jurés. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/03/2019 14:14
Procès du meurtrier présumé de Patricia Bouchon : ces amis qui accablent Laurent Dejean... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/03/2019 12:37
Un message de Olivier Delacroix pour tous les internautes sur l'affaire d'Anne-Cécile Pinel. ( Vidéo). Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/03/2019 16:13
Procès du meurtrier présumé de Patricia Bouchon : le témoin n°1 à la barre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/03/2019 16:04
Meurtres des «disparues de l'A6».REPLAY - Nous revenons sur l’affaire des disparus de l’autoroute A6 et en particulier le meurtre de Sylvie Aubert. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/03/2019 13:11
Disparition de Sophie Le Tan : de nouveaux éléments accablent le suspect. ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/03/2019 13:02
Enlèvement du petit Vicente, son père Jason Lopez jugé mercredi 20 mars 2019. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/03/2019 12:55
Lelandais s'explique sur la mort d'Arthur Noyer. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/03/2019 12:24
Meurtres des «disparues de l'A6»: Affaire Sylvie Aubert : 33 ans après sa disparition, le mystère continue de planer... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/03/2019 14:13
Gard : le père de Lucas Tronche réconforté par la justice.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/03/2019 11:50

Affaire Troadec : le fils Sébastien a eu la «mémoire souillée»: rendons hommage à ce malheureux jeune homme et lavons son honneur, volé par . R.I.P Sébastien !

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 09/03/2017 19:56:13

Le jeune homme de 21 ans a un temps été soupçonné d'avoir tué sa famille à Orvault, près de Nantes, dans la nuit du 16 au 17 février. Avant qu'Hubert Caouissin, le beau-frère de Pascal Troadec, avoue les assassinats, le 5 mars.

Les habitants de la ville d'Orvault, dans la banlieue de Nantes, tentent petit à petit de retrouver une vie normale, après trois semaines d'investigations policières et de sollicitations des médias.

Au Petit-Chantilly, quartier où vivaient les Troadec, assassinés à leur domicile dans la nuit du 16 au 17 février, les voisins ont placardé sur les poteaux électriques de la ville une «lettre ouverte aux journalistes». Ils déclarent vouloir désormais «se réapproprier» leur lieu de vie.
Image originale

Mais derrière ce désir de tranquillité, un sentiment d'agacement voire d'injustice semble s'installer dans cette petite ville de Loire-Atlantique.

«La mémoire de la famille et en particulier du fils, Sébastien, a été souillée par les médias et la police. Ils ont beaucoup trop vite considéré qu'il était le coupable, alors qu'on a appris que ce n'était pas du tout le cas», s'indigne un boucher.


Le 5 mars, Hubert Caouissin, le beau-frère de Pascal Troadec, a avoué avoir tué les quatre membres de la famille. «Je ne dis plus rien, vu comment a été accusé le fils. Laissons la justice décider maintenant», lâche une boulangère

«Je ne dis plus rien, vu comment a été accusé le fils. Laissons la justice décider maintenant», lâche une boulangère.


«Rare sont les médias qui ont su garder la neutralité dans leurs propos»
Clément, ami de Sébastien Troadec

Clément, son ami sur internet depuis un an et demi, raconte. «Il était vraiment gentil avec tout le monde. Même les gens qu'il ne connaissait pas, il ne les rejetait pas et était très sociable. Il passait une phase dépressive de sa vie, ça arrive à tout le monde sauf que lui en faisait part ouvertement sur internet». Il regrette le raccourci réalisé par certains médias. «Rare sont ceux qui ont su garder la neutralité dans leurs propos», déplore-t-il.

Au lycée Nicolas-Appert, dans lequel Sébastien a étudié pendant trois ans, on se souvient d'un garçon «comme les autres». «Il a fait quelques bêtises, comme tous les adolescents, mais jamais rien de grave», note la proviseur. La gardienne de ce même établissement s'indigne. «C'est grave, très grave ce qui a été dit sur lui. J'ai un fils de son âge, et ce genre de casseroles, on peut les traîner toute une vie. Mais Sébastien lui, n'est plus là pour voir le procès qu'on lui a fait».


Que justice soit rendue à Sébastien et sa famille , rien ne les ramènera , ayons une pensée pour cette famille tuée par un barbare pour du fric !!!

sos-enfants.org
Image originale


Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
3 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10