|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Marcel Hesse, 19 ans : UN TUEUR GLACIAL ET SANGUINAIRE, déséquilibré qui avait massacré un enfant de 9 ans s’est rendu et a tranquillement avoué un second meurtre…

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 11/03/2017 15:39:38

Pourquoi Marcel Hesse a-t-il commis l’innommable? Combien de fois a-t-il tué? Au lendemain de l’arrestation du tueur de 19 ans dans sa ville de Herne, à l’ouest du pays, les proches des victimes voulaient hier matin des réponses. Ils les ont en partie obtenues dans l’après-midi. Le jeune déséquilibré a avoué avoir massacré deux personnes. Par désespoir et «soif de sang»

Lundi en fin de journée, Marcel Hesse avait sauvagement assassiné son petit voisin, Jaden, 9 ans, de 52 coups de couteau. L’enfant avait été retrouvé dans le sous-sol de sa maison par son beau-père. «Jaden gisait dans une immense mare de sang. Une image que je ne pourrai jamais oublier…» racontera-t-il dans Bild. Puis Marcel Hesse s’était volatilisé, mais avait posté des images de son crime sur un forum. Et apparemment abreuvé le Web invisible de récit de ses «exploits».

La suite? Quatre jours d’une immense chasse à l’homme, une alerte nationale, des hommes, des chiens, des hélicoptères. En vain. Mais surprise, le tueur s’est lui-même rendu jeudi soir. Marcel Hesse est apparu dans un fast-food de la ville et a lancé: «je suis l’homme recherché, appelez la police s’il vous plaît.»

Après son interpellation il a suggéré aux enquêteurs de s’intéresser à un appartement en feu. Une fois l’incendie éteint ils y ont trouvé un cadavre. Celui de Christopher W. 22 ans, tué lui de 68 coups de couteau. C’était une connaissance. Après avoir tué le petit Jaden, l’assassin s’était en fait réfugié chez lui. «Ils ont mangé ensemble puis joué à l’ordinateur. Hesse est allé se coucher à 2 heures du matin. Le lendemain, il a tué sa victime», a expliqué hier après-midi en conférence de presse Danyal Maibaum, procureur de Bochum. Il a semé ce second cadavre par peur d’être dénoncé par son «ami» qui l’avait accueilli.

Les autorités locales ont expliqué qu’il était extrêmement difficile de démêler le vrai du faux lâché ces quatre derniers jours sur le Web. On a cru que Hesse avait aussi torturé et assassiné une femme après ce qu’il avait décrit comme un «combat contre une bête de 120 kilos»… C’est manifestement faux.

Mais comment expliquer sa folie sanguinaire? Marcel Hesse était décrit comme solitaire, assailli de pensées suicidaires, fan d’arts martiaux et fasciné par l’armée. Sa sœur, selon Bild, avait dit à la mère du petit Jaden que son frère était un «psycho absolu». Un vrai cinglé. Selon le Spiegel l’armée avait refusé d’incorporer Hesse le mois dernier.

Une information confirmée hier par Klaus-Peter Lipphaus, chef de la division des homicides de Bochum. «Parce que sa demande a été rejetée par l’armée il a fait plusieurs tentatives de suicide. Sans y parvenir.» Puis il a tué le garçon «par goût du sang», a souligné Danyal Maibaum. Les autorités ont expliqué que le meurtrier a fait des «aveux complets», qu’il parle beaucoup et semble même vouloir «dicter» aux policiers ce qu’ils doivent écrire. Mais il est «glacial» et ne montre aucun signe d’empathie.

(Le Matin)http://www.lematin.ch/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
8 - 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10