|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
17 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 17

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Disparus de Mirepoix (Célia et Christophe Orsaz): les doutes et les questions de la famille. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/07/2018 11:04
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZToujours aucun signe de l'adolescent, la PJ relance un appel à témoins. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/07/2018 17:18
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05
Affaire Dutroux: L'ancien complice de Marc Dutroux, Michel Lelièvre, demande sa libération sous bracelet électronique: "Tous les voyants sont au vert"... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/07/2018 14:53
Affaire Daval : la sœur et le beau-frère d’Alexia réagissent aux accusations "invraisemblables" de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:50
Meurtre d'Alexia Daval. Ce que Jonathann Daval a dit au juge... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:31
Mathieu Caizergues , deux hommes mis en examen... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/07/2018 11:04
Meurtre d'Elodie Kulik: le renvoi aux assises du suspect validé en cassation Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 19:16
Nordahl Lelandais retourne en prison, il était depuis cinq mois en cellule médicalisée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 09:02
Disparition de Narumi Kurosaki : vers la fin des recherches du corps. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 08:55

Qui était Arthur Noyer, le militaire tué par Nordahl Lelandais ?

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 30/03/2018 13:41:07

Il n’avait que 24 ans lorsqu’il a croisé la route de Nordahl Lelandais. C’était dans la nuit du 11 au 12 avril 2017.

Le caporal Arthur Noyer était un jeune militaire bien intégré dans son régiment du 13e Bataillon de chasseurs alpins (BCA). Les restes de son crâne ont été retrouvés en septembre 2017 par un randonneur. Ce jeudi soir, Nordahl Lelandais a avoué l'avoir tué.

Originaire de Bourges, dans le département du Cher, où ses parents Didier et Cécile vivent toujours, Arthur Noyer grandit dans une famille sans histoire. Il est l’aîné de Quentin, son frère de 22 ans. "Notre famille est soudée, ne connaît pas de problème particulier et Arthur est très complice avec son jeune frère qui a deux ans de moins que lui. S’il y avait eu quelque chose, on l’aurait senti…", déclarait son père au journal Le Dauphiné au moment de sa disparition en avril 2017.

À cette époque, la famille et les amis arpentaient les rues de Chambéry, ville où le caporal a disparu après avoir passé la nuit dans une discothèque du Carré Curial, quartier festif de la ville, anciennement à vocation militaire. Ses proches placardaient le visage du jeune homme partout dans l’espoir que quelqu’un qui l’ait croisé dans la nuit de sa disparition le reconnaisse.

"Une personne de grande qualité et d’une grande maturité"
Arrivé en mars 2014 au sein des chasseurs alpins, son commandant le décrit comme une personne "de grande qualité et d’une grande maturité". Promu caporal en 2016, il était heureux d’être à l’armée, affirment ses proches.

Arthur Noyer habitait le quartier Roc Noir à Barby, petite ville de 3 500 habitants en Savoie où se situe la caserne du 13e BCA, à 3 km à l’est de Chambéry. Ce jeune homme d'1m73 à l’allure athlétique, aux cheveux châtains et aux yeux noisette, aimait rire et danser le rock’n’roll.

"C’était la joie de vivre dans toute sa splendeur", explique son père. Le militaire n’était pas le genre de personne qui ne donne pas de nouvelles à sa famille. Quelques heures avant sa disparition, Arthur a eu son frère Quentin au téléphone. Ils ont échangé des photos. "A aucun moment Arthur n’a évoqué un quelconque souci", confiait sa mère au Parisien. Un caractère ouvert en jovial confirmé par ses amis. "C’est quelqu’un d’unique, très ouvert, qui aimait parler à tout le monde, témoignait sur France Bleu Chanel Gitton, une des amies d’Arthur Noyer, qui était au lycée avec lui.

Il ne se présente pas au rapport à 8 heures, ce qui n’est pas dans ses habitudes
Comme tous les jeunes de son âge, Arthur Noyer aimait faire la fête. C’est ce qui s’est passé le soir de sa disparition. Lui et ses amis fréquentent trois bars différents de Chambéry avant de se rendre dans une boîte de nuit du Carré Curial. Dans cette discothèque chambérienne, le militaire qui était en civil consomme de l’alcool et perd son téléphone portable au cours de la soirée. Croyant à un vol, il contacte la police avant que l’appareil ne lui soit restitué. Un simple détail mais qui illustre que la soirée a été agitée.

Un peu avant 3 heures du matin, le jeune caporal du 13e BCA qui n’était pas en uniforme prend le chemin du retour. Sur des images captées par des caméras de surveillance sur la voie publique, on voit Arthur faire du stop, rue de la République, non loin de la discothèque où il a laissé ses amis.

Le lendemain, le 12 avril, il ne se présente pas au rapport à 8 heures, ce qui n’est pas dans ses habitudes. En fin de matinée, l’armée donne l’alerte. Considéré administrativement, dans un premier temps, comme "déserteur", l’enquête s’est rapidement orientée vers une disparition inquiétante. Arthur Noyer aimait son métier et a juste voulu rentrer plus tôt à la caserne. Sur sa route, il a croisé Nordhal Lelandais.

SÉBASTIEN MARCELLE https://www.ladepeche.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
2 + 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10