|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
10 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 10

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Disparition de Tiphaine Véron : le parquet de Poitiers ouvre une enquête pour enlèvement et séquestration. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/09/2018 15:37
La marraine d’Angelina, la petite fille de Sylviane Finck: «La justice va enfin pouvoir se faire»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/09/2018 10:06
Affaire Dutroux: Jean-Denis Lejeune amer envers le monde politique à propos du projet de libération de Marc Dutroux. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/09/2018 09:39
VIDEO. Autisme : quand toute une classe de CE1 remercie Paul pour lui avoir appris la différence, la patience, la bienveillance... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/09/2018 14:12
Le père d’Eefje va porter plainte contre Bruno Dayez, l’avocat de Marc Dutroux. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/09/2018 12:01
Les parents d'Arthur Noyer passent « en mode guerrier ». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/09/2018 16:03
Affaire Grégory Villemin La femme et la fille du juge Lambert vont poursuivre France 2 pour diffamation et atteinte à la mémoire d’un mort. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/09/2018 15:57
Nordahl Lelandais: pourquoi tant d'attente avant un procès ? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/09/2018 09:30
Affaire Grégory Villemin : Murielle Bolle peut-elle faire annuler sa garde à vue de 1984 ? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/09/2018 09:20
Disparus du fort de Tamié : l'homme sur les vidéos filmées en 2012 n'est pas Nordahl Lelandais. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/09/2018 10:39

Affaire Arthur Noyer : comme pour Maëlys, Nordahl Lelandais évoque une mort involontaire.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 06/04/2018 13:26:46

Selon le parquet, Nordahl Lelandais dit avoir tué Arthur Noyer lors d'une "bagarre" ayant entraîné une "chute" mortelle. Mis en examen pour assassinat dans cette affaire, il assure qu'il n'avait pas l'intention de tuer le jeune caporal.

Dans l'affaire Arthur Noyer, Nordahl Lelandais est mis en examen pour assassinat. Ce qui implique un acte prémédité, préparé. Mais dans ce dossier, la stratégie de défense de l'ancien militaire est toute autre, et on la découvre vendredi, à travers plusieurs éléments, qui ont d'abord fuité dans la presse avant d'être confirmés, ou plutôt précisés, par le parquet de Chambéry. Ce dernier a en effet annoncé, dans un communiqué transmis à l'AFP, que Nordahl Lelandais avait reconnu "spontanément", lors de son audition par les juges le 29 mars dernier, avoir "porté des coups" à Arthur Noyer "lors d'une bagarre". C'est au cours de cette bagarre que le jeune caporal, disparu la nuit du 11 au 12 avril 2017 à Chambéry, aurait fait une "chute" mortelle, a assuré Nordahl Lelandais.

Ce dernier "admet donc uniquement avoir commis des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", précise le parquet. Un chef d'accusation évidemment bien moindre : dans le cas de "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", la peine maximale encourue est de 15 ans ; un assassinat - qui inclut dont une préméditation - est passible de la réclusion criminelle à perpétuité.

Nordahl Lelandais aurait "constaté le décès"
Voici, dans le détail, ce que Nordahl Lelandais a raconté aux juges :

"Il a reconnu spontanément avoir porté des coups à Arthur Noyer ayant entraîné la mort de ce dernier. Il fait état d'une bagarre entre eux avec des échanges de coups réciproques", écrit le parquet.
"Il a admis avoir frappé de plusieurs coups de poing au visage Arthur Noyer et (que) l'un d'eux avait entraîné la chute de ce dernier. Nordahl Lelandais indiquait avoir alors constaté le décès" du jeune homme de 24 ans.
Après ses aveux le 29 mars, Nordahl Lelandais avait conduit gendarmes et magistrats au col de Marocaz, où il avait livré "ses explications sur les circonstances" de la mort d'Arthur Noyer, avait-on appris après son audition. C'est effectivement à cet endroit qu'avaient été découverts une partie des ossements du jeune caporal.

Le parquet veut éviter "la propagation d'informations inexactes"
Le parquet a apporté ces "précisions" sur les aveux du mis en cause "afin d'éviter la propagation d'informations inexactes, conformément à l'article 11 du Code de procédure pénale et en accord" avec les magistrats instructeurs. Un peu plus tôt vendredi, RTL évoquait en effet l'audition de Nordahl Lelandais devant les juges, et assurait que ce dernier aurait évoqué une pulsion d'une "violence incontrôlable, irrépressible" pour expliquer la mort d'Arthur Noyer.

Selon Le Dauphiné Libéré - et contrairement à l'affaire Maëlys où il n'avait avoué qu'une fois acculé par des preuves irréfutables : la découverte d'une goutte de son sang dans le coffre de son Audi A3 -, Nordahl Lelandais serait passé aux aveux dès les premières minutes de son audition fin mars, "et ce sans qu'aucun nouvel élément versé au dossier de vienne l'accabler". C'est aussi ce que recouvre le terme "spontanément" employé par le parquet de Chambéry. Un choix clair en terme de stratégie de défense, donc.

Une mort involontaire, cela rappelle aussi le cas de la petite fille, qui avait disparu fin août à Pont-de-Beauvoisin lors d'une fête de mariage. Nordahl Lelandais avait en effet dit l'avoir tuée "involontairement", sans donner davantage de détails. Lors de sa dernière audition le 19 mars, il aurait toutefois livré "des explications, qui sont les siennes", selon le parquet. Mais on en ignore tout.

Des preuves téléphoniques
Dans l'affaire Noyer, les gendarmes avaient un faisceau de preuves leur indiquant que Nordahl Lelandais était impliqué ; du moins parmi celles qui ont été rendues publiques. Les voici :

*Nordahl Lelandais était présent dans la même discothèque qu'Arthur Noyer le soir de sa disparition, à Chambéry.

*Les deux téléphones de Nordhal Lelandais ont borné sur les mêmes relais et en même temps que le mobile du caporal. Précisément entre 23h48 et 3h41 dans la nuit du 11 au 12 avril. Les téléphones n'ont plus envoyé de signal à proximité de la zone où ont été retrouvés les restes de la victime.

*Les deux téléphones du suspect ont été éteints vers 3 heures et demi du matin, à 10 minutes d'intervalle. Pour rappel, dans l'affaire Maëlys, Nordahl Lelandais avait placé son téléphone en mode avion le temps de faire disparaître le corps de la petite fille.

*La présence de son véhicule, une Audi A3, sur les lieux de la disparition du militaire. Cette voiture a été identifiée sur des images de vidéosurveillance "à des moments concordants" aux relevés téléphoniques : "les images de vidéosurveillance ont démontré que le véhicule de Lelandais se trouvait à 2h58 à Chambéry, puis à 3h08 sur la commune de Saint Baldoph", avait expliqué le procureur de la République lors de l'annonce de sa mise en examen dans cette affaire en décembre dernier.

*Enfin, peu de temps après la disparition du caporal, le 25 avril précisément, Nordahl Lelandais a fait des recherches sur Internet sur son téléphone, avec ces mots-clés : "décomposition d'un corps humain".

Finalement, face aux preuves téléphoniques, Nordahl Lelandais avait reconnu, début mars, avoir pris le caporal en stop. Il avait alors assuré l'avoir déposé, à sa demande, quelques kilomètres plus loin et être étranger à sa mort. Mais il a finalement craqué.

http://www.lejdd.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
4 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10