|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
13 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 13

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Narumi : face aux magistrats de Besançon, le suspect oppose un silence obstiné ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/04/2019 11:24
INNOCENT!!! Les nouvelles Visiteurs 20/04/2019 23:27
Pour la première fois, la famille de Tiphaine Véron, qui prépare une opération de recherches courant mai, a été reçue par la juge d’instruction, jeudi. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/04/2019 13:19
Affaire Narumi : rien ne filtre de l'audition du suspect au Chili... ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/04/2019 14:49
Affaire Narumi : quand les fantômes de l'ère Pinochet compromettent l'extradition du suspect... ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/04/2019 13:31
Disparition du petit Léo à Romilly-sur-Andelle : un an après, toujours aucune trace du corps. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/04/2019 13:34
Nigeria : cinq ans après l'enlèvement des lycéennes de Chibok, "la mobilisation est retombée" déplore un spécialiste de l'Afrique. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/04/2019 12:44
Vidéo. "La famille de Narumi portée par l'espoir de révélations", avant l'interrogatoire clé du suspect au Chili. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/04/2019 12:01
À Blagny, les parents d’Anaïs Guillaume poursuivent le combat et veulent retrouver le corps de leur fille. (Interview exclusive à l’Ardennais.) PAYANT Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/04/2019 11:31
Un réseau de proxénètes chinois jugé devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne( France).jusqu'à six ans de prison requis... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/04/2019 11:56

Dominique Rizet explique " pourquoi l'alerte enlèvement n'a-t-elle pas été lancée"( Vidéo)?

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 30/08/2017 17:58:07



Depuis 2006, le dispositif Alerte enlèvement a à chaque fois permis de retrouver rapidement les enfants disparus, mais répond à certains critères bien précis.

Mis en place en 2006, le dispositif Alerte enlèvement "vise à envoyer de façon massive à la population un message en cas d’enlèvement d’enfant", détaille le ministère de la Justice. Lancé 21 fois depuis sa création, le dispositif a à chaque fois permis de retrouver les enfants.

Alors pourquoi, dans le cas de Maëlys, disparue lors d'un mariage dans la nuit de samedi à dimanche dernier, l'alerte n'a-t-elle pas été lancée?

"C'est normal", assure Dominique Rizet, consultant police-justice, sur BFMTV. "On la déclenche dans des cas bien précis."

Tout d'abord, "il faut que la personne disparue soit un mineur, et que ce soit un enlèvement avéré", explique-t-il. "Or au tout départ, dans la nuit de samedi à dimanche, (...) on est dans le cadre d’une disparition supposée à ce moment-là."

Le site du ministère de la Justice précise bien en effet qu'il ne peut s'agir "d'une disparition, même inquiétante".
"Il faut que quelqu'un ait vu quelque chose"

Il faut également "que quelqu'un ait vu quelque chose, qu'on dispose d'éléments: une voiture, un signalement (d'une personne) qu’on va voir monter dans cette voiture avec cet enfant...", ajoute Dominique Rizet.

"Il doit y avoir (...) des éléments de signalement à confier aux médias pour susciter des témoignages du public", confirme à l'AFP Philippe Guichard, patron de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP).

En outre, "il doit y avoir une dangerosité immédiate pour la vie du mineur", précise-t-il.
Un appel à témoins

Si l'alerte n'a pas été lancée, toutes les conditions n'étant pas réunies, "dans toutes les affaires de disparition, il est très important de lancer un appel à témoins et de médiatiser ces affaires", assure Philippe Guichard. "Les témoins n'ont pas toujours conscience de détenir l'élément qui va faire basculer l'enquête, or ils peuvent apporter un élément décisif voire la clé de l'énigme, parfois des années après."

A l'heure actuelle, une cinquantaine de gendarmes ratissent la zone où Maëlys a disparu à pied, mètre par mètre. Ils cherchent notamment des objets qui peuvent être liés à l’affaire, comme des bouts de tissu, n'hésitant pas à repasser plusieurs fois dans le même secteur. Un ballon et une brosse à cheveux ont été retrouvés, sans qu'un lien soit établi avec l'affaire.

Une vingtaine de gendarmes sillonne les routes et les plongeurs continuent de sonder les cours d'eau. Un escadron d'une soixantaine de gendarmes sont arrivés ce mercredi en renfort.
http://www.bfmtv.com/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
1 + 5 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10