|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
15 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 15

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Dieterich : la mère de la victime raconte son fils Stéphane, sa "lumière"... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/01/2019 16:43
S'ABONNER La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse vient de rejeter la demande de Maître Simon Cohen de «démise en examen» de son client Guerric Jehanno. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/01/2019 12:22
Estelle Mouzin: , la plainte du père contre l’État jugée recevable. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/01/2019 12:05
Affaire Narumi : la demande d'entraide internationale entre la France et le Chili en cours de traduction. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/01/2019 10:13
Affaire Fiona : les pourvois en cassation de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf renvoyés au 20 février. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/01/2019 10:05
Retour de la peine de mort pour les MONSTRES qui tuent des enfants Les nouvelles Visiteurs 09/01/2019 17:35
Eric Mouzin , papa d’Estelle s’exprime « Il y a un manque de volonté politique, de prise en compte de l’intérêt public ». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/01/2019 17:23
STOP MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS INNOCENTS : Maltraitance de l’enfant: des répercussions sur la santé mentale et physique à l’âge adulte. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/01/2019 12:46
disparition Luca Tacchetto et Édith Blais : Bobo-Dioulasso, une région déconseillée aux voyageurs Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/01/2019 11:16
Procès de l'assassin présumé de Stéphane Dieterich : “Cela fait 24 ans qu'on attend d'être en face de lui”... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/01/2019 11:07

Disparition très inquétante Maëlys, 9 ans.L'appel des parents « peut libérer la parole du suspect ». Deux chiens policiers victimes de vomissements…

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 30/09/2017 11:56:16

Les parents de Maëlys, la fillette de 9 ans disparue depuis un mois, ont pris la parole publiquement pour la première fois, jeudi soir. Les parents de Maëlys, la fillette de 9 ans disparue depuis un mois, ont pris la parole publiquement pour la première fois, jeudi soir.
Guillaume Didier, magistrat en disponibilité, a également été porte-parole du ministère de la Justice. Guillaume Didier, magistrat en disponibilité, a également été porte-parole du ministère de la Justice.

Les parents de Maëlys, la fillette de 9 ans disparue depuis un mois, ont pris la parole publiquement pour la première fois, jeudi soir. Afin de lancer un appel à l’aide, notamment envers le principal suspect mis en examen. Pour Guillaume Didier, ancien porte-parole du ministère de la Justice et associé de Vae Solis, un cabinet de conseil en communication, ce point presse pourrait être utile dans la suite de l’enquête.

Ils n’ont plus la moindre de nouvelle de leur fille de 9 ans depuis plus d’un mois. Les parents de Maëlys, disparue dans la nuit de 26 au 27 août, lors d’une fête de mariage, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, ont choisi de s’exprimer publiquement pour la première fois, jeudi soir, face aux caméras. Ils ont lancé un appel au principal suspect mis en examen, avec la conviction qu’il n’a pas révélé tout ce qu’il sait aux enquêteurs.

D’après Guillaume Didier, ancien porte-parole du ministère de la Justice et associé de Vae Solis, un cabinet de conseil en communication, cette initiative pourrait s’avérer importante dans la suite des investigations, qui butent pour l’instant sur plusieurs zones d’ombre.

Pourquoi les parents de Maëlys ont-ils donné cette conférence de presse ?


Je comprends l’intérêt de cette conférence de presse car cela fait un mois que Maëlys a disparu. Jusque-là, ils avaient gardé le silence avant tout car ils vivent une tragédie personnelle terrible pour la famille, mais aussi car ils ne voulaient rien faire qui risque de compromettre la suite de l’enquête. Pour eux, c’était le moment de prendre la parole.

C’est un exercice peu courant en France…

En effet, c’est assez rare. L’exercice est plus courant dans les pays anglo-saxons. C’est très difficile et très sensible parce qu’il n’y a aucun droit à l’erreur. Toute faute peut avoir des conséquences sur la suite de l’enquête et de l’instruction. Preuve que c’est exceptionnel, toutes les radios et télévisions d’information continue ont diffusé la conférence de presse en direct.

Cette prise de parole peut-elle faire avancer l’enquête ?

On peut l’espérer car ça peut libérer la parole du suspect ou de témoins. Je fais un parallèle avec l’affaire Grégory. À l’époque, des gens n’ont pas osé dire les choses. Là, les parents de Maëlys ont adressé un message au suspect : « dites-nous ce que vous savez ».J’ai trouvé le point presse particulièrement réussi. C’était très préparé, rien n’a été laissé au hasard. Ce n’était pas une opération de communication, les parents ont réussi à expliquer leur silence depuis un mois, ils ont remercié leurs soutiens et lancé un appel à la personne mise en examen. Les termes juridiques rédigés ont été très bien choisis et le comportement a été exemplaire. Les parents ont fait preuve d’une grande dignité et d’une grande prudence. Ils sont irréprochables.

Ce type d’intervention est-il organisé avec l’aval des enquêteurs ?


Je ne pense pas que ça a été fait à leur demande mais en tout cas, ça a sûrement été organisé avec le feu vert des enquêteurs ou au moins, il n’y a pas eu de contre-indication.

Comment décririez-vous la stratégie de la partie civile ?

L’avocat laisse la priorité à l’efficacité de l’enquête, tout en gardant une certaine discrétion. C’est très fin, tout est fait dans le bon timing, le bon format, le ton est juste… En conséquence, le résultat de ce point presse ne fait pas artificiel et les messages sont bien passés. Cela prouve qu’une communication judiciaire, ça se prépare, ça se travaille, ça se réfléchit.
AFP
*******************************************
Deux chiens policiers victimes de vomissements


Chargés d'inspecter la voiture de Nordhal L., principal suspect dans l'affaire Maëlys, quelques jours après la disparition de la petite fille, deux chiens policiers auraient été intoxiqués et pris de vomissements juste après leur intervention.


L'élément à de quoi semer le trouble. Une fois de plus... Deux bergers malinois du service d'odorologie de la police nationale auraient, selon le Parisien, été en proie à des vomissements peu après leur intervention. Sollicités afin de trouver des preuves dans la voiture du suspect, il semblerait que les deux chiens du service central d'identité judiciaire d'Ecully (Rhône) aient tout bonnement été empoisonnés. C'est, tout du moins, ce qu'affirme le quotidien. À l'origine de cette intoxication, le détergent utilisé par Nordhal L. dans son véhicule le 27 août dernier. L'homme de 34 ans avait été filmé en train de nettoyer sa voiture avec vivacité durant plus de de deux heures dans une station service. Il s'était, ensuite, justifié en indiquant qu'il devait l'utiliser quelques jours plus tard. Utilisée en France depuis 2003 en France, l’odorologie a pour objectif d'identifier les odeurs détectables d’une victime ou d’un auteur.

http://www.planet.fr
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
3 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10