|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
9 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 9

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Où que vous viviez, soyez prudents !Tentative d'enlèvement d'une adolescente de 14 ans à Arlon ( Belgique) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 24/02/2018 15:20
Seine-et-Marne (France) et ailleurs : les cas d’adolescentes prostituées explosent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 13:00
Elodie Kulik : Le destin maudit de Jacky Kulik, assoiffé de justice . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 11:53
Meurtre d'Alexia Daval."Cynique et manipulateur", "Je pense qu'il pleurait de sa propre situation, il repensait à son acte": un profiler dresse le portrait cru de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 14:00
L’armée nigériane sauve 76 écolières lors d’une attaque de Boko Haram. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:57
Assassinat Fanny Colmant, et David Dubois : : Valentin Devriese sera rejugé aux assises de Namur. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:38
Meurtre de Patricia Bouchon : Meurtre de la joggeuse de Bouloc : le suspect se pourvoit en cassation. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:35
Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais refuse de répondre aux questions des juges d'instruction ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:16
Meurtre d'Alexia Daval. Le journaliste vedette Jean-Pierre Pernaut a asséné en direct des affirmations mal vérifiées…Il est accusé de mensonges ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 15:23
Autisme : un enfant qui ne réagit pas à son prénom, ce n’est pas normal . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:46

Dans l'affaire Maëlys, deux nouveaux témoignages viennent mettre à mal la défense de Nordahl Lelandais, mis en examen pour "enlèvement et séquestration" et "meurtre" dans ce dossier.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 19/01/2018 13:25:19

2h45 ou 3h15. Ces heures-là ont acquis une importance extrême dans le dossier de la disparition de la petite Maëlys, le 27 août dernier, à l'occasion d'un mariage organisé à Pont-de-Beauvoisin, une commune de l'Isère. Car le parquet - représenté par le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat - et la défense du principal suspect, Nordahl Lelandais, incarnée par Maître Alain Jakubowicz, ont ancré leurs arguments sur la chronologie de la nuit du drame. Et sur l'heure de la disparition de l'enfant.

A quelle heure la fillette a-t-elle disparu?
Côté enquêteurs et procureur de la République, on a acquis la certitude que Maëlys avait disparu de la salle des fêtes à 2h45, heure à laquelle sa grand-mère la voit pour la dernière fois. Et cette heure est déterminante : à 2h46 et 12 secondes, Nordahl Lelandais met son téléphone en mode avion. A 2h47, il effectue une troisième aller-retour entre Pont-de-Beauvoisin et son domicile de Domessin. Heure à laquelle une caméra de vidéosurveillance de la commune prend plusieurs clichés d'une Audi A3, dont plusieurs éléments permettent aux enquêteurs de dire qu'il s'agit du véhicule de l'ancien militaire. Sur ces clichés, on voit une présence humaine sur le siège avant, vêtue de blanc.

Jusqu'à présent, l'axe de défense de l'avocat de Nordahl Lelandais était de dire que cette chronologie était "impossible". Le conseil s'appuyait notamment sur les propos du cousin de la mère de Maëlys, qui assurait avoir vu la fillette à 3h15 dans la salle des fêtes. Ce qui ne collait plus avec les allers-retours de l'ancien militaire et les relevés de son téléphone.

Le cousin de la mère de Maëlys a changé sa version des faits
Mais la stratégie d'Alain Jakubowicz est mise à mal par ce même cousin qui, selon BFM, a changé ses déclarations. Il situe désormais le moment où il a vu la fillette pour la dernière fois à ce créneau : "entre 2h45 et 3 heures" du matin. Ce qui change tout. Voici ce qu'il a confié aux enquêteurs, lors de sa troisième audition :

"En premier lieu, j'ai dit au revoir à la mariée qui était à l'entrée de la salle, et je suis retournée dans la salle pour dire au revoir au marié, Eddy. J'ai alors vu Maëlys. Elle m'a tapé sur la fesse en me disant de faire un bisou à ma fille... Il était entre 2h45 et 3h. Je vous donne une fourchette car je n'ai pas regardé l'heure. Lorsque je suis parti, il était 3h10 ou 3h20."

Un témoin rapporte une discussion entre Nordahl Lelandais et Maëlys
Et ce n'est pas le seul élément qui fragilise la défense de l'ancien maître chiens de l'armée. Toujours selon BFM, un autre témoin a rapporté un échange qu'il assure avoir entendu entre Maëlys et Nordahl Lelandais. Plusieurs témoins avaient déjà indiqué les avoir vus ensemble, et la fillette avait elle-même qualifié l'homme de 34 ans de "tonton" devant sa mère. Lui-même avait reconnu que la fillette était montée dans sa voiture, avec un autre enfant - un "petit garçon blond" évoqué par le suspect à plusieurs reprises mais que les enquêteurs n'ont jamais identifié -, lui permettant d'expliquer ainsi les traces ADN de Maëlys retrouvée dans l'habitacle de sa voiture.

Selon ce nouveau témoin, l'échange entre Maëlys et Nordahl Lelandais se serait déroulé à l'extérieur de la salle des fêtes. Et voici ce dont il se souvient, tel que rapporté par BFM :

"Il a alors entendu Nordahl Lelandais demander à la petite fille de passer par une certaine entrée, lui disant qu'il prendrait par un autre chemin, avant de se retrouver à l'intérieur."
De même source, les enquêteurs ont soumis ce témoignage à l'ancien militaire, qui a justifié cet échange par le fait qu'il voulait éviter que les enfants - Maëlys, donc, et ce "petit garçon blond" - ne se prennent les pieds dans les câbles du DJ.

Ces témoignages interviennent alors qu'on a appris cette semaine que la mère de Maëlys avait formellement reconnu devant les enquêteurs un détail du vêtement que portait sa fille ce soir-là sur les fameuses images de vidéosurveillance. L'avocat du suspect lui, assure qu'il ne s'agit pas d'une silhouette d'enfant, mais celle d'une femme avec "un décolleté profond", femme qui n'a toutefois jamais été identifiée. Niant toute implication dans cette affaire, Nordahl Lelandais a fait une demande de libération mardi. Il est également mis en examen pour assassinat dans le cadre de la disparition du caporal Noyer en avril dernier à Chambéry. Et une cellule de coordination du Service central de renseignement criminel travaille depuis un mois sur le passé de l'ancien militaire, étudiant d'éventuels liens entre Nordahl Lelandais et d'autres disparitions inexpliquées.
http://www.lejdd.fr/

Le touchant message de la tante de la fillette sur Facebook

Séverine, la tante de Maëlys, a publié un touchant message où elle exprime sa souffrance.

« Petite princesse, si tu savais comme c’est difficile sans toi 20 semaines en enfer. Et ça continue… Combien de temps encore avant que tu sois de retour parmi nous ? »

« C’est pour quand la vérité ? »

« Notre patience à ses limites et là nous les avons atteintes ! Les seuls à nous aider sont de parfaits inconnus. Si tu voyais ma Louloute tout ce que font ces inconnus, pour toi, pour nous, tu serais comme une dingue ! Des dizaines de nounours en tout genre, des fleurs, des dessins, des petits mots, déposés au quotidien, des milliers d’affiches placardées partout, des autocollants collés sur les voitures, les camions, des centaines de kilomètres parcourus pour te chercher. De quoi réchauffer nos cœurs et se sentir moins seuls… »

« J’irai même en prison ! »

« Et toi Maëlys, petite fille de 9 ans, n’as-tu pas de droits ? La France n’a-t-elle pas l’obligation de protéger ces petits citoyens, de faire en sorte qu’ils puissent grandir sereinement dans leur pays ? En tout cas nous, tes parents, ta sœur, tes proches, tes amis, on se battra pour toi, pour te retrouver, pour la vérité et s’il le faut on retournera la terre entière pour que plus jamais on puisse s’en prendre à un enfant, que plus jamais des familles vivent l’horreur au quotidien que nous vivons, que plus personne ne subisse cette (in)justice que l’on nous inflige depuis bientôt 5 mois ! Ne t’inquiète pas mon petit cœur, on ne t’abandonnera jamais ! Je ferai tout pour que tu reviennes auprès de papa et maman et de ta sœur… Je donnerai ma vie s’il le faut ! J’irai même en prison ! Visiblement on n’y est pas si mal… Je t’aime de tout mon cœur petite Louloute ».
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10