|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich : : revivez le neuvième jour du procès de Francis Heaulme. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/12/2018 12:33
Le père de la petite martyre de l'A10 restera en prison. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/12/2018 11:29
"Jeu et défis dangereux ":un jeune écrasé par un utilitaire lors d'un défi dangereux, le "keke challenge". Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/12/2018 15:57
Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich. Le 8° jour du procès de Francis Heaulme consacrée à deux protagonistes majeurs de cette affaire: Henri Leclaire et Jean-François Abgrall. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/12/2018 15:28
Petite martyre de l'A 10 :l'enquête accablerait la mère... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2018 18:12
Un animal n’est pas un cadeau de Noël !!! 13/12/2018 Le cadeau de Noël ne sera pas animal cette année en Allemagne. Interdit!!! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2018 15:09
L'attente d'un père. Cela fait un an que Léa Petitgas a disparu. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2018 12:34
Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich. Deux témoins affirment avoir vu Francis Heaulme en sang le soir des meurtres. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2018 12:27
Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich. 11/12/2018 : Direct. Procès Heaulme: " Il ne sortira pas de prison, ça sert à rien"..... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/12/2018 15:59
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais ; «Je ne différenciais pas une femme d'une enfant» !!! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/12/2018 15:17

L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais.Nordahl Lelandais : ce que dit l'expertise psychiatrique .

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 10/10/2018 10:18:35

Des éléments de l'expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys et l'assassinat du caporal Arthur Noyer, ont été révélés ce mardi.

Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys et l'assassinat du caporal Arthur Noyer, a raconté les nuits des deux meurtres dans son expertise psychiatrique, que révèle L'Express ce mardi.

Il s'agit des conclusions de trois experts psychiatres, qui disent n'avoir pas détecté de psychose chez lui et ne croient pas à la thèse d'un épisode délirant lors des meurtres. "Nous avons le sentiment qu'il s'agit d'un discours appris et répété", observent-ils.

Ils en concluent que l'homme présente "une personnalité clivée de type pervers": une partie "fonctionnant de façon à peu près adéquate à la réalité" et "une partie fonctionnant en dépit des interdits".
Sur les meurtres de Maëlys et d'Arthur Noyer

Le 13 avril, Nordahl Lelandais racontait notamment qu'il se serait battu avec Arthur Noyer la nuit de sa disparition, en avril 2017. "Quand je me suis battu avec lui, j'étais spectateur, j'étais comme un satellite au-dessus qui regarde la voiture d'en haut, comme un drone", a-t-il dit. Il a ensuite raconté avoir posé le corps du caporal au bord d'une route de montagne. "J'espérais qu'il soit vivant et qu'une voiture vienne le récupérer", assurait-il.

Quant à Maëlys, qu'il avait embarquée dans son Audi A3 lors d'un mariage, "je lui ai mis un coup de poing, je ne sais pas pourquoi", affirme-t-il, expliquant que la fillette aurait demandé à retourner dans la salle des fêtes. Lors de cet examen, il déclarait encore que la fillette "lui voulait du mal" et qu'Arthur Noyer "était revenu en elle".
Sur ses centres d'intérêt et d'affection

L'un des médecins note que Nordahl Lelandais porte un "attachement" et une "admiration quelque peu immature" à son père de 73 ans. "Mon père, c'est quelqu'un de très intelligent (...) Il a fait beaucoup de recherches sur notre famille jusqu'en 1300. (...) "Il nous expliquait tout, les fleurs, les animaux".

Il a affirmé n'avoir pas d'attirance sexuelle pour les enfants. Quant à ses aventures homosexuelles : "C'était une attirance en sachant que je préfère largement les femmes", assurait-il.

Nordahl Lelandais porte par ailleurs beaucoup d'affection... à ses chiens et s'est "effondré en larmes" en évoquant la mort de l'un d'eux devant les médecins.
Sur des troubles psychologiques

"La nuit, des fois, je suis tiré de mon lit, de mon corps, c'est comme un autre qui me vole, qui me prend, depuis que je suis tout petit j'ai l'impression qu'on me filme et qu'on m'écoute comme si tout le monde était en lien et pas moi", racontait Nordahl Lelandais en avril.

L'ex-maître-chien n'aurait pas d'antécédents psychiatriques, mais aurait vécu un épisode anxieux lors de son passage à l'armée entre 2001 et 2005, et "une crise d'angoisse dans un tunnel" au travail en 2007. "La psychologue m'a expliqué que c'était pas grave, elle a dit d'arrêter les consultations", dit-il.

https://www.leprogres.fr/

Maëlys « me voulait du mal »
Le 13 avril 2017, près de Chambéry (Savoie), l’ancien militaire explique s’être battu avec Arthur Noyer, après l’avoir pris en stop la nuit de sa disparition. « Quand je me suis battu avec lui, j’étais spectateur, j’étais comme un satellite au-dessus qui regarde la voiture d’en haut, comme un drone », décrit Nordahl Lelandais. Celui-ci raconte avoir posé le corps du caporal au bord d’une route de montagne. « J’espérais qu’il soit vivant et qu’une voiture vienne le récupérer », ajoute-t-il.

Après le récit de l’assassinat du caporal, le suspect livre celui de la mort de Maëlys, la fillette de 9 ans disparue dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Il raconte avoir emmené l’enfant dans son Audi A3. « Je lui ai mis un coup de poing, je ne sais pas pourquoi », affirme le tueur présumé qui décrit un passage dans un épisode délirant. Maëlys « me voulait du mal », déclare alors Nordahl Lelandais qui affirme que « ce n’est pas Maëlys qui l’attaquait » mais Arthur Noyer, le caporal assassiné, qui était « revenu en elle ».
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
4 + 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10