|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
11 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 11

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Sept ans après la disparition de Malik Boutvillain, un nouvel appel à témoins est lancé...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 06/05/2019 11:57:59

Un appel a témoins est diffusé par la police judiciaire de Grenoble, ce lundi 6 mai, dans le cadre de la disparition inquiétante de Malik Boutvillain il y a sept ans, en Isère. La famille du disparu déplore une nouvelle fois le flou qui entoure cette enquête.

Le 6 mai 2012, Malik Boutvillain, 31 ans, quittait son domicile d'Echirolles sans argent, ni téléphone portable, ni papiers d'identité. Sept ans plus tard, jour pour jour, la famille ignore toujours dans quelles circonstances le trentenaire a disparu. Mais l'enquête a été rouverte, début 2018, après une plainte de la famille. Une juge d'instruction a ainsi été nommée, permettant la tenue de nouvelles investigations.

C'est dans ce contexte qu'un nouvel appel à témoins est lancé ce lundi 6 mai, nous apprend l'antenne de police judiciaire de Grenoble, confirmant une information du Dauphiné Libéré. Toute personne disposant d'informations sur Malik Boutvillain est priée de se rapprocher des enquêteurs au 04.76.60.41.05/06 ou 04.78.78.40.60. "C'est une bouteille à la mer", indique une source policière proche du dossier, sans donner plus de détail.

A de nombreuses reprises, la famille de Malik Boutvillain a regretté, par la voix de son avocat, le manque de moyens alloué à l'enquête. Des investigations menées "avec les moyens du bord", dénonçait Me. Bernard Boulloud fin 2018. "C'est la famille qui a dû faire l'enquête de voisinage, je regrette qu'il n'y ait pas eu d'instruction. On a perdu six ans d'indices."

Ce nouvel appel à témoins, lancé à la demande de la famille, est une lueur d'espoir pour Dalila Boutvillain. Mais sept ans après la disparition de son frère, elle regrette d'être "toujours dans le flou". "Nous ne sommes pas tenus informés des avancées de l'enquête. On se sent mis à l'écart, ignorés", déplore-t-elle.


La piste Lelandais

Selon une enquête du Parisien sortie au début du mois d'avril, la disparition de Malik Boutvillain ferait partie des 40 dossiers suivis de près par le cellule Ariane de la gendarmerie. Créée début 2018, elle enquête notamment sur des cas de disparition non élucidés de la région Auvergne Rhône-Alpes potentiellement imputables à Nordahl Lelandais, tueur présumé de la petite Maëlys.

Sur les 900 dossiers suivis initialement par cette cellule basée dans le Val-d'Oise, 40 auraient été sélectionnés pour faire l'objet d'investigations croisées avec le parcours de Lelandais, d'après nos confrères. Une information que les sources officielles se refusent à confirmer, même auprès des familles concernées.


"Je dois, aujourd'hui encore, répondre aux questions de chacune desdites familles qui m'ont missionnées sur la fiabilité des informations parues dans la presse, relatait Me. Bernard Boulloud, suite à la publication de l'enquête du Parisien. J'en suis bien incapable puisque, pas d'avantage que le Général Lecouffe [sous-directeur de la police judiciaire à Paris], la justice ne me dit rien !"

L'avocat de la famille du disparu se dit "exaspéré" de cette omerta qui "ajoute encore à la profonde souffrance de chacune des familles". Bernard Boulloud défend également les proches du caporal Arthur Noyer, l'une des victimes présumées de Nordahl Lelandais.

Élément inquiétant dans la disparition de Malik Boutvillain : il n'est pas le seul a s'être volatilisé il y a sept ans. Hugo Raffi, Stéphane Chemin, Ahmed Hamadou... Au total, onze personnes disparaissent à la même période. Certaines familles décident donc de porter plainte contre X début 2018, dont les Boulloud, ce qui aura permis la réouverture de l'enquête judiciaire.

https://twitter.com/PoliceNationale/status/1125324581953245185

https://france3-regions.francetvinfo.f ... ns-est-lance-1665131.html
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10