|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
18 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 18

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Disparition très inquiétante de Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser volait de puissants anesthésiants dans des cabinets vétérinaires.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 21/09/2018 12:29:00

Par ailleurs, un 2e ADN féminin a été trouvé dans son studio.
Prédateur sexuel, homme solitaire et taciturne, collant parfois jusqu’à l’excès ses collègues féminines, Jean-Marc Reiser, 58 ans, fait l’objet d’un « crible » de la part de la police judiciaire pour remonter son parcours criminel. Cet homme déjà condamné pour viol dans le passé est mis en examen pour l’enlèvement, la séquestration et l’assassinat de Sophie Le Tan, une étudiante de 20 ans, disparue depuis le 7 septembre.

Les policiers se penchent sur son intérêt pour les cabinets vétérinaires. Il en a cambriolé au moins deux dans l’agglomération de la capitale alsacienne en 2012 et 2016, selon nos informations. « On y trouve des produits analgésiques puissants et des relaxants musculaires très efficaces qui permettent de mettre la victime dans un état léthargique et de soumission totale », confirme une source judiciaire.

Jean-Marc Reiser a déjà été condamné en 2012 pour avoir tenté de cambrioler un cabinet vétérinaire à Cronenbourg, un quartier de la capitale alsacienne. Il avait écopé de quatre ans de prison dont deux ferme.

Une libération… puis une récidive
La police judiciaire avait aussi retrouvé sa trace sur l’effraction d’une clinique vétérinaire, en juillet 2016, dans la commune de Hoenheim, là aussi dans les environs immédiats de Strasbourg. Il avait forcé une porte à l’arrière de cette clinique. Mais l’alarme silencieuse de la clinique avait donné l’alerte et deux agents de sécurité étaient intervenus pour arrêter l’homme jugé en comparution immédiate. Il avait été condamné à huit mois de prison ferme dont quatre avec sursis. Sans être incarcéré.

Son avocat avait plaidé la « réinsertion » de son client qui sortait d’une longue peine de quinze ans pour viol. Il avait été condamné à cette peine en 2001 pour le viol d’une étudiante allemande, Linda K., dans les Landes et des viols en série sur sa compagne.

Tous les cambriolages de cabinets vétérinaires dans la région vont être revus sous le prisme de l’assassin présumé de Sophie.

Un t-shirt retrouvé pendant la battue
Concernant l’enquête sur la disparition de la jeune étudiante, la PJ a bien découvert jeudi un second « ADN féminin » dans la salle de bains du studio de Reiser à Schiltigheim. Un ADN « inconnu différent de celui de Sophie ». Mais jeudi, la PJ refusait d’en tirer des conclusions hâtives. Car il n’y a pas, dans la région, d’autres signalements de femmes disparues récemment. L’Office central de la répression de la violence aux personnes (OCRVP) sera d’ailleurs saisi prochainement pour opérer tous les rapprochements utiles.

Jeudi matin, une vingtaine de personnes avaient choisi de fouiller les environs du lac de La Ballastière, à Bischheim, tout proche du domicile du suspect. Ils y ont alors trouvé un « tee-shirt noir de taille XS de marque H & M ». La police est venue le récupérer en milieu de journée.

http://www.leparisien.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
5 + 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10