|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Les investigations sur la disparition de Françoise Hohmann en 1987 rouvertes.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 19/05/2020 12:03:19

A l'époque, le principal suspect dans la disparition de l'étudiante en 2018, avait été acquitté faute de preuves.
C'est un dossier vieux de plus de trente ans. Le parquet de Strasbourg a annoncé ce lundi avoir demandé la "réouverture" des investigations dans la disparition en 1987 de Françoise Hohmann. A l'époque, Jean-Marc Reiser, principal suspect dans le meurtre de Sophie Le Tan, avait été acquitté, faute de preuves.

"Deux juges d'instruction sont (...) saisis contre X du chef de séquestration arbitraire criminelle" de la jeune femme et "d'une seconde information judiciaire" pour "recel de cadavre", a indiqué dans un communiqué la procureure de la République de Strasbourg, Yolande Renzi, évoquant des "charges nouvelles".

D'étranges similitudes
Mis en examen pour l'assassinat de l'étudiante Strasbourgeoise Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser, 59 ans, avait été acquitté en 2001 par la cour d'assises du Bas-Rhin pour le meurtre de Françoise Hohmann, une représentante de commerce disparue en 1987 alors qu'elle avait 23 ans et dont le corps n'a jamais été retrouvé.

L'avocat de la famille de Françoise Hohmann, Me Thierry Moser, avait indiqué en décembre avoir demandé la réouverture de l'information judiciaire pour séquestration et avoir déposé une plainte pour recel de cadavre.

"La procédure 'Sophie Le Tan'", dont le corps a été retrouvé en octobre dans une forêt, "présente de très étranges similitudes avec la procédure Hohmann", ainsi qu'avec des viols pour lesquels Jean-Marc Reiser avait ensuite été condamné en 2003, avait considéré Me Moser.

"Dans la perspective d'apporter des réponses (à ces) interrogations", Yolande Renzi a indiqué dans son communiqué avoir demandé vendredi la "réouverture sur charges nouvelles de l'information clôturée par un non-lieu en 1992".

Acquittement "définitif"
Ce nouvel acte judiciaire dans ce dossier vieux de 33 ans n'affecte en rien l'acquittement de Jean-Marc Reiser en 2001, qui est "définitif", a insisté Yolande Renzi.

Sophie Le Tan a disparu en septembre 2018 alors que cette étudiante de 20 ans devait aller visiter un appartement à Schiltigheim, au nord de Strasbourg.

Son squelette incomplet a été découvert dans une forêt en octobre. L'unique suspect est Jean-Marc Reiser, arrêté quelques jours après sa disparition et mis en examen pour assassinat.

C'est notamment lui qui avait posté l'annonce immobilière et des traces de sang de l'étudiante avaient été retrouvées chez lui. Des traces d'ADN de la jeune fille avaient également été retrouvées sur une scie lui appartenant. Les proches de Sophie Le Tan doivent justement rencontrer lundi après-midi la juge d'instruction chargée du dossier, a indiqué leur avocat, Me Gérard Welzer.

https://www.lexpress.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10