|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
9 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 9

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Angers : l'autopsie confirme que Vanille est morte étouffée, la mère avait prémédité son geste..

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 11/02/2020 11:28:01

La mère de Vanille déférée en vue de sa mise en examen pour meurtre sur mineur.

Le corps de la petite Vanille, 1 an, a été retrouvé ce dimanche à Angers après le déclenchement d'une Alerte enlèvement. Lors d'une conférence de presse, le procureur a donné des détails sur les circonstances de sa mort. Sa mère, Nathalie Stephan, 39 ans, devrait être mise examen pour meurtre sur mineur, ce mardi matin.

Le mobile s'éclaircit concernant le décès de la petite Vanille, 1 an, retrouvée morte à Angers dimanche. Lors d'une conférence de presse, le procureur de la République, Eric Bouillard, a confirmé que la garde à vue de Nathalie Stephan, la maman de Vanille, était toujours en cours ce lundi soir. Cette garde à vue prendra fin ce mardi matin et la mère sera présentée à un juge d'instruction à son issue. Elle est accusée d'"homicide volontaire aggravé", une qualification en raison de la minorité de l'enfant. Les faits présentés étaient "prémédités" et "relèvent de la qualification juridique d'assassinat", a souligné le procureur.

L'autopsie pratiquée en début d'après-midi a confirmé le décès de la petite fille, par étouffement. La mère a avoué durant sa garde à vue "avoir donné la mort à son enfant vendredi, avant même l'heure à laquelle elle devait la remettre" à sa référente de l'aide sociale à l'enfance (ASE), avait indiqué le procureur dimanche. Vanille est morte le 7 février, jour de son premier anniversaire. Pour ces faits, Nathalie Stephan, qui doit être présentée à un juge d'instruction mardi 11 février, devrait être mise en examen pour meurtre sur mineur de 15 ans et placée en détention provisoire.

Des faits prémédités
Selon le procureur de la République, la mère de Vanille avait prémédité son geste. Un geste que personne ne pouvait d'ailleurs prévoir, selon les déclarations du président du Conseil départemental, qui affirme par ailleurs que les services sociaux ont suivi toutes les procédures. "Il n'y avait aucune violence, rien ne laissait présager une telle issue", a-t-il dit. Au contraire, la mère était décrite comme une personne "qui s'investissait de plus en plus" auprès de son enfant.

Pourquoi un tel geste ? Le procureur a expliqué, ce lundi, que celui-ci était lié au départ de la mère du centre maternel d’Angers, un foyer pour femmes enceintes et mères isolées, qui l'hébergeait. Le départ était prévu ce lundi 10 février, après lui avoir été notifié le 3 décembre dernier. Nathalie Stephan était hébergée dans ce centre depuis un an.

Sa fillette avait été confiée à l'ASE et placée dans une famille d'accueil par le juge des enfants, mais elle pouvait continuer à voir sa mère régulièrement pendant un temps donné durant la semaine. Les services de l'Etat nient tout dysfonctionnement. "Il n'y a absolument pas eu de négligence de la part des services d'aide à l'enfance", a certifié le procureur.

https://www.lci.fr/police/angers-la-me ... e-sur-mineur-2145142.html


Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
9 - 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10