|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
10 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 10

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

"Disparue de l'A26" : un homme mis en examen 34 ans après le meurtre non élucidé de Christel Oudin.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 28/06/2019 11:42:44

Un homme de 66 ans a été mis en examen pour le meurtre de Christel Oudin, l'une des "disparues de l'A26", l'un des plus anciens "cold-case" de France, a appris franceinfo auprès du parquet de Laon (Aisne) vendredi 28 juin, confirmant une information du Parisien.

Le suspect, qui avait déjà été entendu au cours de l'instruction, a été placé en garde à vue jeudi par la section de recherche de la gendarmerie d'Amiens. Lors de ses nouvelles auditions, il a maintenu être étranger au crime. Mais selon le parquet de Laon, des "indices concordants recueillis" ont amené la juge d'instruction à le mettre en examen pour le meurtre de Christel Oudin. L'homme a été placé sous contrôle judiciaire.

A l'époque des faits, il travaillait sur le chantier de terrassement de l'autoroute A26, dans le secteur d'Anguilcourt-le-Sart (Aisne), au moment où le corps de Christel Oundin, âgée de 13 ans, avait été retrouvé, le 9 avril 1986. L'adolescente avait disparu six mois plus tôt.
Plus de 30 ans de "cold case"

Malgré l'ouverture d'une information judiciaire et les moyens déployés à l'époque, les investigations n'avaient pas permis d'identifier l'auteur du crime. Un premier non-lieu avait été ordonné. L'enquête avait été rouverte le 3 décembre 1990, mais s'était également clôturée par un non-lieu deux ans plus tard.

Le dossier avait été rouvert une nouvelle fois le 31 mai 2012, et en 2017, la juge d'instruction avait joint à ce dossier celui du meurtre de Sophie Borca, une jeune femme de 16 ans dont le corps avait été retrouvé en juin 1985 à Homblières, près de Saint-Quentin (Aisne) "en raison d'une possible connexité entre les deux affaires", explique le parquet de Laon. Les deux victimes fréquentaient notamment le même établissement scolaire.

https://www.francetvinfo.fr/faits-dive ... -y-a-34-ans_3511949.html?
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10