|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
11 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 11

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

Re : Alessia et Livia Schepp ... Procédure d’absence lancée pour Livia et Alessia.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 28/01/2017 11:41:02

St-SulpiceSi pendant une année, personne ne donne de nouvelles des jumelles enlevées par leur père à St-Sulpice en 2011, le tribunal d’arrondissement de Lausanne prononcera leur absence.

L'affaire, toujours pas résolue, de la disparition des jumelles de St-Sulpice avait ému la population en 2011

Il y aura précisément six ans lundi, Matthias Schepp quittait Saint-Sulpice avec ses jumelles Livia et Alessia pour entamer un voyage sans retour. Alors que l’enquête pénale est toujours ouverte – sans connaître d’avancées toutefois ces derniers mois – la procédure civile vient de connaître un nouvel épisode avec l’annonce mardi dans la Feuille des avis officiels de l’ouverture d’une procédure d’absence jusqu’au 31 janvier 2018.

Définie par le Code civil, «la déclaration d’absence peut être requise un an au moins après le danger de mort ou cinq ans après les dernières nouvelles» (art. 36). C’est pourquoi la présidente du tribunal d’arrondissement de Lausanne en charge du dossier invite dans le double avis paru mardi «toute personne qui pourrait donner des nouvelles d’une ou des deux fillettes à se faire connaître au greffe du tribunal». Si personne ne se manifeste durant cette période, l’absence pourra être prononcée début 2018.

Selon l’édition d’hier de La Liberté, cette démarche a probablement été induite par une des personnes pouvant faire valoir des droits sur l’héritage du père, retrouvé mort en Italie le 3 février 2011. Si le montant de cet héritage n’est pas connu, il doit notamment comprendre les parts du père dans la maison familiale à Saint-Sulpice, qui à ce jour n’a pas été vendue.

Citée par nos confrères, Alessandra Cossu, la porte-parole de la Fondation Missing Children Switzerland créée par la mère des fillettes quelques mois après leur disparition, «n’est pas sûre» que la démarche ait été déclenchée par Irina Lucidi. Cette dernière a en effet quitté la Suisse et a peu de contacts avec la porte-parole. (24 heures ch)
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10