|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
24 Personne(s) en ligne (24 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 24

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
La bronchiolite touche 30 % des bébés de moins de 2 ans chaque hiver. Une épidémie est en cour... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 15:35
RESEAUX SOCIAUX-> DANGER !!!une nouvelle technique mise en place par des gens malintentionnés pour localiser ou « stalker » des personnes. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 14:16
Léa Petitgas, 20 ans, a disparu il y a deux ans jour pour jour... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 13:47
Tarn-et-Garonne : les agressions sexuelles sur mineures d'un éducateur sportif ignorées pendant des années... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 13:39
C’était il y a 75 ans: la bataille des Ardennes, un des épisodes les plus sanglants de la Seconde Guerre mondiale. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 12:35
Martine Escadeillas : Ramonville-Saint-Agne. 33 ans après, un face à face dans l’indifférence... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 12:22
Affaire Grégory Villemin: La série Netflix sur l'affaire Grégory «attise la haine»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 12:14
Grace WEISS, 5 mois . Ce mercredi, le tribunal correctionnel de Charleroi a examiné ce dossier difficile. «un Roméo et Juliette… à coups de machette! »... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/12/2019 12:05
Lucas, 5 ans, distribue des viennoiseries aux SDF à Amiens... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/12/2019 14:44
Affaire Daval: Alexia a-t-elle été empoisonnée? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/12/2019 14:13

Re :Procès Alexandre Junca: L'avocat général vient de prononcer son réquisitoire à l'encontre de Fatima Ennajah, Claude Ducos, Christophe Camy et Mickaël Baehrel.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 15/06/2016 18:50:13

L'avocat général requiert la réclusion à perpétuité pour Baehrel

Après les plaidoiries des parties civiles ce mercredi après-midi, au septième jour du procès Alexandre Junca, place aux résuisitions de l'avocat général Jean-Christophe Muller.

Après les révélations matinales de Mickaël Baehrel sur les derniers instants d'Alexandre, puis les plaidoiries des parties civiles ce mercredi, au septième jour du procès Alexandre Junca, la parole est à l'avocat général Jean-Christophe Muller.

On connaîtra alors quels éléments sont précisément retenus et quelles peines sont requises à l'encontre des quatre accusés : Mickaël Baehrel, Christophe Camy, Claude Ducos et Fatima Ennajah. Ensuite, ce sera aux avocats de ceux-ci de plaider pour leur défense.

Jean-Christophe Muller insiste sur la portée et les fonctions de la peine qui doit être prononcée à l'encontre de Mickaël Baehrel et Christophe Camy. "La première fonction de la peine, c'est de sanctionner. De punir.
Les autres fonctions de la peine, c'est de prévenir la récidive, et c'est aussi d'intégrer ce qui se passe après la peine. La mission qui est la vôtre est des plus complexes : la peine, quelle qu'elle soit, ne se situe pas sur l'échelle de la peine des victimes. (...) Et elle doit tenir compte de la personnalité des personnes jugées."

"Nous parlons de la vie d'un enfant. De la vie d'un enfant qui est mort de violences qui se situent sur une échelle de gravité particulièrement élevée.

Il s'agit d'un enfant qui est mort dans des conditions particulièrement horribles, affreuses", poursuit l'avocat général. "Les mots du médecin légiste résonneront longtemps à nos oreilles. Cette mort a été causée par des personnes qui ont déjà commis des violences, et qui en ont commis après. Et leur personnalité laisse penser qu'il s'agit de gens structurellement violents. Que nous offrent Christophe Camy et Mickaël Baehrel ? Quels sont les gages qui nous ont été donnés de ce retour dans la communauté des hommes, dans l'humanité ?"

"La responsabilité pénale de Mickaël Baehrel est entière"

"Pour Mickaël Baehrel, ce chemin n'a pas été effectué", insiste Jean-Christophe Muller. "Pour Christophe Camy, la situation est différente : elle est en-deça de celle de Mickaël Baehrel par la nature de sa participation aux faits et aussi par sa personnalité, son parcours de vie, ses troubles à la personnalité".

Pour Jean-Christophe Muller, "la responsabilité pénale de Mickaël Baehrel est entière". Il revient sur la situation et le parcours de vie de l'accusé : "Il n'a pas saisi la main qui lui était tendue au cours de l'instruction et au cours du procès, il n'a pas manifesté de prise de conscience (...) : il faut en tenir compte. Vous ne disposez pas socialement parlant de suffisamment de garanties sur ce qu'est Mickaël Baehrel et sur ce qu'il peut devenir".


Pour son crime ("vol, précédé, accompagné ou suivi de violences ayant entraîné la mort", l'avocat général requiert à l'encontre de Mickaël Baehrel la réclusion à perpétuité, sans demander de l'assortir d'une période de sûreté particulière.

En ce qui concerne Christophe Camy, "en sa qualité de complice", l'avocat général propose une peine entre 15 et 18 ans de réclusion.


Pour l'avocat général, c'est ce qu'a déclaré Claude Ducos qui peut être mis en doute. Jean-Christophe Muller reprend une à une les charges portées contre le retraité : "Oui, elles sont considérables. Oui, ce ne peut être que Claude Ducos qui a procédé à cette profanation, avant de se retrouver le 17 juin au petit matin avec Mickaël pour procéder à l'enfouissement du corps d'Alexandre Junca"

Pour les autres délits, Jean-Christophe Muller souligne "l'évidence" du recel de cadavre, de la destruction de preuves et la non-dénonciation de crime. Il requiert à l'encontre de Claude Ducos la peine de trois ans de prison, "la seule qui mérite d'être prononcée". Il demande aussi la privation de droits civiques, comme pour Fatima Ennajah.


Jean-Christophe Muller aborde le rôle joué par Fatima Ennajah : "Comment peut-on dire à la fois qu'elle n'a pas dénoncé le crime et constater qu'elle a téléphoné à la police ? Il n'y a aucune contradiction dans ces deux affirmations. Elle a gardé le silence alors qu'il était encore temps d'empêcher quelque chose : quand elle appelle la police, le 26 juin et le 9 juillet, c'est trop tard".
L'avocat général revient au soir du 4 juin : "C'est elle qui ouvre la porte, qui s'inquiète de ce qui se passe...".


Jean-Christophe Muller conclut qu'elle est coupable à la fois de dissimulation de cadavre et non dénonciation de crime : "Vous la condamnerez donc à la peine maximale de trois ans d'emprisonnement".

http://www.larepubliquedespyrenees.fr
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10