|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

Re:"Les lycéennes enlevées par Boko Haram ont été massacrées"

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 10/04/2015 13:51:00

Près d'un an après les faits, on est toujours sans nouvelle des 219 lycéennes de Chibok enlevées dans le nord-est du Nigeria par la secte islamiste Boko Haram. L'espoir de retrouver les jeunes filles saines et sauves s'amenuise de jour en jour. Pire, selon les rumeurs, elles auraient été massacrées récemment.

Malgré la promesse du nouveau président élu, l'ex-général et dictateur Muhammadu Buhari, de les sauver, le pessimisme est plutôt de mise.

D'après le Haut-Commissaire aux droits de l'homme à l'ONU, le Jordanien Zeid Ra'ad al-Hussein, il serait même déjà trop tard. En effet, elles auraient été exécutées peu avant les récentes offensives menées par l'armée nigériane et les forces alliées du Chad et du Niger contre les combattants de Boko Haram, qui ont fui la ville de de Bama, deuxième plus grande agglomération de l'État de Borno.

"Massacres de masse"
"Les dernières semaines, de plus en plus d'informations concernant des massacres de masse nous parviennent. Parmi les victimes pourraient se trouver les lycéennes de Chibok", confie le haut-fonctionnaire dans le quotidien "This Day". Une présupposition macabre étayée par plusieurs témoignages.

Les lycéennes, pour la grande majorité chrétiennes, avaient été converties à l'islam et mariées de force à des militants de la secte, si l'on en croit le message vidéo diffusé par son chef, Abubakar Shekau.

Shekau: "La seule façon de les revoir au paradis"
Une femme, libérée par Boko Haram, affirme avoir vu les filles à Gwoza, l'un de ses anciens bastions de la secte sanguinaire. Au moment de la reconquête de la ville, de nombreuses rumeurs à propos de tueries de masse ont circulé. Les femmes qui avaient été forcées d'épouser des combattants islamistes ont été massacrées par leurs "maris" juste avant la bataille pour la ville, afin qu'elles restent "pures". "C'est la seule façon de les revoir au paradis", aurait lancé Abubakar Shekau à ses troupes.

À l'heure actuelle, malgré la reconquête de Gwoza et Bama, aucun signe de vie des jeunes filles n'a été décelé dans la région, où des charniers et des puits remplis de corps ont été découverts. La confirmation de leur mort ne pourra intervenir qu'après l'identification des corps et une expertise médicolégale.


Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
8 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10