|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

L'ONU s'exprime par la voix de son Conseil de sécurité sur les lycéennes nigérianes. Les 15 pays "exigent (leur) libération immédiate et sans conditions".Michelle Obama dénonce un acte "insensé" ( Vidéo )

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 10/05/2014 11:42:46

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné fermement vendredi l'enlèvement de plusieurs centaines de lycéennes nigérianes par la groupe islamiste Boko Haram ainsi que le massacre perpétré lundi à Gamboru Ngala (nord-est du Nigeria).

La déclaration unanime du Conseil de sécurité affirme que ces exactions "peuvent constituer des crimes contre l'humanité" passibles de poursuites devant la justice internationale. Elle ne fait cependant pas explicitement référence à la Cour pénale internationale (CPI).

Les 15 pays membres du Conseil se disent prêts à "suivre de manière active la situation des jeunes filles enlevées et à envisager des mesures appropriées contre Boko Haram", une allusion apparente à d'éventuelles sanctions.

Les 15 pays se disent "profondément scandalisés" par l'enlèvement de plus de 200 lycéennes à Chibok (nord-est du Nigeria), le 14 avril et l'enlèvement de huit autres jeunes filles à Warabe le 5 mai. Ils "exigent (leur) libération immédiate et sans conditions".

L'attaque de lundi que le Conseil a qualifié de "terroriste" et a condamné "dans les termes les plus fermes", avait fait plusieurs centaines de morts à Gamboru Ngala, une ville proche de la frontière camerounaise dans l'Etat de Borno, fief historique de Boko Haram où avait également eu lieu le kidnapping des lycéennes le 14 avril.

Dans sa déclaration, le Conseil "salue les efforts en cours par le gouvernement du Nigeria" pour faire libérer les lycéennes ainsi que "les efforts internationaux pour l'aider dans ce domaine". Il "demande à la communauté internationale et en particulier aux pays de la région de travailler en étroite coopération avec les autorités nigérianes à cet égard".

La mobilisation internationale s'est développée après l'enlèvement des lycéennes et de nombreux pays ont offert et apporté leur soutien. Des équipes d'experts américains, britanniques et français sont arrivées à Abuja vendredi.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a décidé d'envoyer son représentant spécial en Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit, à Abuja pour proposer l'aide des Nations unies, a annoncé vendredi l'ONU.

La mise au point de la déclaration du Conseil de sécurité, proposée jeudi par le Nigeria, membre du Conseil, a pris du temps car les pays membres n'étaient pas tous d'accord sur la place à donner à la CPI, selon des diplomates. Plusieurs pays occidentaux dont la France, le Luxembourg et le Royaume uni souhaitaient qu'elle soit explicitement mentionnée mais la Russie, le Tchad et le Rwanda s'y sont opposés

L'insurrection menée par Boko Haram, qui dure depuis cinq ans, a fait des milliers de morts (plus de 1.500 depuis début 2014) au Nigeria, pays le plus peuplé et première économie d'Afrique. Les violences se concentrent dans le Nord-Est, où l'armée mène une vaste opération depuis un an contre les insurgés.


Michelle Obama prend la place de son mari pour parler des Nigérianes enlevées

La "première dame" Michelle Obama va prendre la place de son mari samedi pour prononcer l'allocution hebdomadaire de la Maison Blanche, qu'elle consacrera à l'enlèvement de plus de 200 lycéennes nigérianes, a annoncé vendredi l'exécutif américain.

"C'est la première dame qui prononcera l'allocution hebdomadaire de ce week-end", alors que les Américains célèbrent la fête des mères dimanche, a expliqué un porte-parole adjoint de la Maison Blanche, Eric Schultz.

"Mme Obama, mère de deux jeunes filles, profitera de cette occasion pour exprimer la colère et le chagrin qu'elle et le président ressentent après l'enlèvement de plus de 200 jeunes Nigérianes de leur école" le 14 avril dernier, a ajouté M. Schultz lors d'un point de presse dans l'avion Air Force One.

"La première dame espère que le courage de ces jeunes filles constituera une source d'inspiration (...) pour que chaque fille dans le monde reçoive l'éducation à laquelle elle a droit", a conclu M. Schultz.

Les présidents américains prononcent chaque semaine une allocution radiodiffusée. Une vidéo est également mise en ligne le samedi matin sur le site internet de la Maison Blanche.

Il est arrivé que le vice-président Joe Biden s'acquitte de cet exercice lorsque M. Obama est en voyage à l'étranger. Mme Obama a déjà participé à ces adresses aux côté de son mari, mais c'est la première fois qu'elle sera seule face à la caméra.

Mercredi, Mme Obama avait déjà manifesté sa solidarité avec les plus de 200 lycéennes enlevées. Le compte officiel Twitter de son bureau avait mis en ligne une photo d'elle portant un écriteau sur lequel était écrit le mot-clé #bringbackourgirls (rendez-nous nos filles), symbole de la mobilisation en ligne pour les disparues.

La veille, Barack Obama avait affirmé que cet enlèvement constituait une "situation révoltante", et souhaité une "mobilisation internationale" contre le groupe islamiste Boko Haram qui a revendiqué le kidnapping.

Vendredi, l'ambassade des Etats-Unis au Nigeria et le Foreign office ont confirmé l'arrivée d'experts américains et britanniques sur place pour participer aux recherches.

Source : AFP

Michelle Obama dénonce un acte "insensé"

La Première dame des Etats-Unis a pris pour la première fois la place de son époux Barack pour prononcer l'allocution hebdomadaire de la Maison Blanche.

Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
2 + 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10