|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
25 Personne(s) en ligne (22 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 25

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Entendue lors du procès de son violeur présumé " Elle souhaite que la justice la déclare officiellement comme victime". Bientôt jugée pour les violences sur la petite Fiona ….

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 07/09/2016 10:36:40

Image originale
Cécile Bourgeon arrivant au tribunal, le 5 septembre 2016. THIERRY ZOCCOLAN / AFP

NOTE : je trouve qu'elle a vraiment bonne mine cette " mère "

Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona, était entendue lundi dans le cadre du procès de son violeur présumé.

La mère de la petite Fiona, qui sera jugée en novembre pour la disparition de sa fille en 2013 à Clermont-Ferrand, était entendue lundi devant les assises du Puy-de-Dôme comme victime dans une affaire de viol.

Les faits, qui datent d'avant l"Affaire Fiona", auraient dû être jugés en mai mais le procès avait été renvoyé après un incident d'audience. Renvoyée, celle-ci se déroule à huis clos jusqu'à mercredi à Riom.

T-shirt gris sous un long gilet noir sans manche, les cheveux blonds maintenus sur la tête par une pince et le visage bouffi, Cécile Bourgeon, 28 ans, est de nouveau apparue métamorphosée par rapport à mai 2013, quand elle avait menti au sujet de sa fille en racontant qu'elle avait été enlevée dans un parc.

Quinze mois auparavant, le 5 mai 2012, Cécile Bourgeon raccompagnait en voiture à son domicile Adel Souissi, une connaissance de son petit ami de l'époque, après une soirée en discothèque à Clermont-Ferrand. Une fois sur place, l'accusé l'aurait retenue de force, avant de la contraindre à une relation sexuelle.

"Elle souhaite que la justice la déclare officiellement comme victime (...) Il ne faut pas basculer sur le procès de Cécile Bourgeon. Elle est victime comme une autre femme aussi et elle souhaite que l'accusé prenne enfin ses responsabilités", a dit lundi à la presse son conseil, Me Renaud Portejoie.

Bientôt jugée pour les violences sur la petite Fiona

En 2013, Cécile Bourgeon avait également mis en cause Adel Souissi dans l'enlèvement de sa fille, avant d'avouer plusieurs mois plus tard que la fillette de cinq ans était morte et qu'elle l'avait enterrée à la lisière d'une forêt, avec son compagnon Berkane Makhlouf. Ses assertions conduisent aujourd'hui la défense de Adel Souissi, qui conteste l'accusation de viol, à questionner la crédibilité de la jeune femme.


Du 14 au 25 novembre, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf répondront à Riom de violences aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner et des délits d'omission de porter secours, recel ou dissimulation de cadavre. La mère sera également jugée pour dénonciation mensongère et modification de l'état des lieux d'un crime.


"C'est une période difficile pour elle à titre personnel mais aussi d'un point de vue strictement judiciaire puisqu'elle a aussi à l'esprit le procès de novembre où elle comparaîtra en tant qu'accusée et où naturellement elle souhaite s'exprimer, dire des choses. Elle a envie de se battre, elle est déterminée", a dit Me Portejoie.

http://www.parismatch.com/Actu/Faits- ... resume-1063405#xtor=CS2-8
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
9 - 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10