|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
27 Personne(s) en ligne (27 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 27

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re :Le corps de la petite Fiona, disparue à Clermont-Ferrand en mai 2013, a-t-il été enfoui par sa mère et son beau-père près d'un lac ou ces deux-là l'ont-ils jeté dans une poubelle ?

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 23/11/2016 16:18:06

La déposition, mercredi matin, d'un enquêteur, permet de privilégier l'une de ces deux versions.

Qu'est devenu le corps de Fiona, 5 ans, disparue à Clermont-Ferrand le dimanche 12 mai 2013? A-t-il été enfoui par sa mère, Cécile Bourgeon, et son beau-père, Berkane Makhlouf, dans un bois, près du lac d'Aydat, après qu'ils eurent trouvé sur place une pelle providentielle, comme ils l'affirment? Ou, plus prosaïquement, a-t-il été jeté à la poubelle par l'accusé, comme un témoignage pourrait le laisser penser? La déposition, mercredi matin, d'un enquêteur, permet de privilégier l'une de ces deux versions.

Le lundi 13 mai, un voisin du couple, Aziz M., déclare avoir vu, la veille, vers 17h30, un homme se diriger vers les conteneurs à ordure de la résidence - or, c'est le moment où Cécile Bourgeon signale l'«enlèvement» de Fiona, dans un parc clermontois. L'homme portait sur son dos «un gros sac poubelle noir». Fiona mesurait environ 1,10m et pesait 16 kg: était-elle dans ce sac? Le chef de la sécurité publique départementale ne l'exclut pas. Alors que les accusés se cramponnent à l'inhumation sauvage en pleine nature, le commissaire divisionnaire Fernandez leur oppose, cartésien: «J'ai un avis: quand on part enterrer, on prend une pelle».

Voici maintenant à la barre un autre divisionnaire, Christophe Molmy. Aujourd'hui patron de la BRI - il a, à ce titre, conduit à Paris, le 13 novembre 2015, l'assaut du Bataclan -, le témoin dirigeait à l'époque l'Office central de répression des violences aux personnes (OCRVP), co-saisi, avec la police judiciaire clermontoise, de l'enquête sur la disparition de Fiona. En septembre 2013, le couple Bourgeon-Makhlouf, qui s'est depuis le mois de mai installé à Perpignan et a eu un petit garçon, est arrêté: depuis le début, les enquêteurs se doutaient que ces deux-là leur mentaient, ils en ont maintenant la conviction.

Après le passage à la barre, de Christophe Molmy, la piste de l'enfouissement acquiert une grande crédibilité


Au début de leur garde à vue, chacun à sa manière, les suspects campent sur leur fable du kidnapping. Puis, lors de sa quatrième audition, Cécile Bourgeon craque. Elle affirme que le 11 mai au soir, Berkane Makhlouf avait frappé Fiona, qui avait vomi dans la nuit et se plaignait d'avoir mal au ventre. Le dimanche matin, la mère et le beau-père avaient constaté sa mort et décidé de dissimuler le petit cadavre. Reste à obtenir les aveux de l'homme qui se montre, selon M. Molmy, beaucoup plus «calculateur, le mot stratège est un peu fort» -, que sa compagne. «Je lui ai dit, raconte le commissaire: quand vous avez creusé le trou, le manche de la pelle s'est cassé. C'est ce qui l'a décoincé». La piste de l'enfouissement acquiert, à cet instant, une grande crédibilité. S'il n'avait pas cassé ce manche de pelle, Berkane Makhlouf n'avait aucune raison de céder devant l'argument.

Ce qui ne change rien au problème de l'accusation, car ce qui importe, c'est la cause de la mort de Fiona.
Certes, le toxicologue, les psychologues et les psychiatres, ont présenté mardi comme peu probable un empoisonnement par absorption accidentelle de stupéfiants - il y en avait partout chez Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf, toxicomanes avérés. Ils ont également mis en doute l'amnésie très sélective et partagée, qui empêcherait comme par hasard les accusés de se souvenir de l'endroit où ils ont enterré la victime, et de permettre des constatations médico-légales de première importance. Mais cela ne suffit pas pour exclure l'accident.

La défense, mercredi, a poussé un peu plus sa machine à fabriquer du brouillard pour semer le doute dans l'esprit des jurés. C'est de bonne guerre, et elle n'a pas vraiment le choix. Comme l'avocat général, au lieu de déminer systématiquement cette stratégie, préfère mimer l'enfouissement de Fiona en tapant du pied sur son estrade et évoquer à répétition, à deux mètres du père de la petite fille, de manière aussi sordide qu'inutile, les conséquences physiologiques de la mort sur un corps humain, Mes Khalifar et Portejoie (père et fils) peuvent garder espoir.
Il leur reste cependant à surmonter une difficulté sérieuse: leurs clients, dans les versions successives de leur aveux, se sont rejeté la responsabilité des coups qui auraient pu être fatals à Fiona. Ils n'ont jamais dit que la fillette s'était empoisonnée par accident.

http://www.lefigaro.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
9 - 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10