|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

L'horrible Calvaire de Fiona !Les avocats s'embrouillent, le procès en appel est suspendu jusqu'à lundi...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 13/10/2017 19:29:06

Au Puy-en-Velay (Haute-Loire), Vincent Vantighem

« Il y a des façons de faire des excuses… », a grommelé Mohamed Khanifar en sortant du prétoire. L’avocat de Berkane Makhlouf et Renaud Portejoie, celui de Cécile Bourgeon, ont quitté avec fracas, ce vendredi en début d’après-midi, le procès en appel consacré, depuis, lundi, à la disparition de la petite Fiona, 5 ans. Le président de la cour d’assises, Etienne Fradin, a suspendu l’audience jusqu'à lundi suite à un incident.

Celui-ci s’est noué en fin de matinée quand Marie Grimaud, partie civile au procès et avocate de l’association Innocence en danger, a mis en cause le témoignage d’un toxicomane, ancienne connaissance des accusés.

Elle a souligné que cet homme avait été assisté, lors d’une audition par la police consacrée à la disparition de la fillette, par Mohamed Khanifar qui est ensuite devenu l’avocat de Berkane Makhlouf. Résultat ? « J’ai une difficulté avec ce témoin. Cela me pose un vrai problème… », a lâché Marie Grimaud, laissant entendre que ce témoignage est sujet à caution.

Un « vrai problème » car Amar Bey, le fameux témoin, a donné son intime conviction. Pour lui, la petite est morte, à cause d’un médicament ou d’une boulette de drogue avalée par accident. De quoi donner du grain à moudre à la défense qui tente de mettre en avant la thèse accidentelle pour expliquer la mort de la fillette depuis le début du procès.

Marie Grimaud s’excuse mais cela ne suffit pas

Estimant leur « probité » mise en cause par ces propos et ces soupçons de subornation de témoin, les avocats de la défense ont donc exigé des excuses de la part de Marie Grimaud à la reprise de l’audience, en début d’après-midi. « Nous ne pouvons plus intervenir pour les intérêts de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf dès lors que notre probité a été mise en cause », a argué Renaud Portejoie

De guerre lasse face à cette nouvelle passe d’armes, Marie Grimaud s’est donc exécutée. « Nous sommes tous là pour Fiona. Je vous prie de bien vouloir m’excuser chers confrères. Si les propos que j’ai pu tenir vous semblent être une atteinte à la probité, là n’était pas leur sens. »

Mais cela n’a finalement pas suffi. Et Mohamed Khanifar et Renaud Portejoie ont donc quitté avec leurs dossiers sous le bras la cour d’assises pour rejoindre leur hôtel. Le public a été évacué momentanément. Et le procès était, en milieu d’après-midi, toujours suspendu.

Vers 17h, le président Etienne Fradin a annoncé que les débats reprendront lundi à 9h. Il a désigné d'office les mêmes avocats pour assurer la défense des deux accusés. Ils devront donc se présenter lundi matin. S'ils ne le font pas, toutes les parties présentes à ce procès donneront alors leur avis sur la poursuite ou non des débats.

…/… Plus d’informations à venir sur 20minutes.fr
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
8 - 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10