|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
16 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 16

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

L'horrible Calvaire de Fiona ! Affaire Fiona : les accusés se rejettent mutuellement la faute au premier jour du procès.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 30/01/2018 18:07:58

30/01/18 – Le Puy-en-Velay.
“Elle m’avait dit : je ne parlerai pas”. Berkane Makhlouf et Cécile Bourgeon se rejettent désormais la responsabilité de la mort de Fiona.

La sérénité semble de mise. Oubliée la tragi-comédie entre avocats du mois d’octobre. Mais au fond, tout ceci n’est qu’apparences. Dans le box, les couteaux sont bel et bien tirés. Déjà. Depuis hier, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf (*) comparaissent en appel devant la cour d’assises du Puy-en-Velay (Haute-Loire) pour la disparition de la petite Fiona, en mai 2013, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Fiona est morte. Peut-être sous les coups de sa mère et (ou) de son beau-père, tous deux toxicomanes. Ou peut-être étouffée dans son vomi, après avoir ingéré accidentellement des produits stupéfiants, comme l’ont suggéré les accusés durant la procédure. On ne le saura sans doute jamais. En dépit d’intenses recherches sur le terrain, son corps n’a pu être retrouvé. Pas de corps, pas d’autopsie, pas de preuves matérielles. Sa mère ne se “souvien(t) plus” où le couple aurait enterré Fiona. Si la race canine était douée de parole, on jurerait entendre un chien évoquer son os…

Le pacte du silence entre les deux amants avait pourtant volé en éclats dès leur garde à vue. “Elle m’avait dit : je ne parlerai pas. Je ne sais pas pourquoi elle a dit que j’avais porté un coup… Mais ce n’est pas parce qu’elle a parlé la première qu’elle a raison”, enrage Makhlouf à la barre, lui qui a écopé de vingt ans de réclusion en première instance.

Lestée d’une trentaine de kilos en détention, Cécile Bourgeon est bien décidée à donner l’image tout en rondeur d’une mère aimante et attentive, incapable de lever la main sur sa fille. “Jamais de ma vie je n’ai frappé mes enfants !, jure-t-elle. J’ai été suivie [par les services sociaux] et avant d’être avec monsieur, on me félicitait à chaque fois : mes filles étaient adorables, polies, sociables. Personne, personne ne m’a jamais vue les frapper. Je le maintiens, je n’a pas porté de coups mortels“. Une posture qui lui avait valu d’être acquittée des faits criminels lors du premier procès, et condamnée à cinq ans de prison pour des délits connexes (recel de cadavre, fausse déclaration d’enlèvement…).

Berkane Makhlouf acceptera-t-il de porter, une seconde fois, un chapeau qu’il estime trop grand pour lui ? Perdu pour perdu, ne finira-t-il pas par livrer toute la vérité, toute sa vérité, quitte à éclabousser son ancienne compagne, arc-boutée sur sa version ? C’est tout l’enjeu de ce procès en appel. A défaut de pouvoir, un jour, offrir une sépulture décente à Fiona, innocente martyre à jamais âgée de 5 ans.

https://www.lenouveaudetective.com/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10