|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
7 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 7

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
les parents d’Anne-Cécile Pinel préparent des actions. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 14:37
L'appel de la famille d'Arthur Noyer à Nordahl Lelandais . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 13:14
Nordahl Lelandais est-il un tueur en série ? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 12:54
Affaire Maëlys : "Les analyses à venir laissent espérer d’autres avancées". Nordhal Lelandais hospitalisé. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 12:27
Michel Fourniret "a reconnu les deux meurtres" de Joanna Parrish et Marie-Angèle Domece confirme l'avocat de la famille Parrish... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 18:30
Affaire Maëlys .Nordahl Lelandais "était particulièrement préparé à son action" selon le directeur de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 14:10
Affaire Béatrice BERLAIMONT.Pierson condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Les victimes sont soulagées… ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 13:34
"Pourquoi libérer Dutroux?": la réponse émouvante de Gino Russo... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 13:06
Affaire Maëlys : place à l'autopsie ... ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 12:42
La fille de Patricia Bouchon : «Ma mère ne sera pas morte pour rien»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 12:38

Procès Fiona : un mercredi consacré aux personnalités des accusés, le verdict attendu samedi.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 08/02/2018 11:49:40

Au 8e jour du procès Fiona ce mercredi devant la cour d'assises du Puy-en-Velay, plusieurs experts psychologues et psychiatres se sont penchés sur les personnalités de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf. Les débats ont pris du retard et le verdict est attendu samedi.

Le Puy-en-Velay, France

Ce mercredi, pour cette 8e journée du procès en appel devant la cour d'assises du Puy-en-Velay de Cécile Bourgeon et de Berkane Maklhouf, les experts se sont succédés. Ces experts psychologues puis psychiatres ont décrit des personnalités complexes, changeantes, ces analyses permettant de comprendre un peu mieux la relation et les agissements des deux accusés. Mais il y a toujours aucune réponse sur les circonstances de la disparition de Fiona en mai 2013 à Clermont-Ferrand.
La mère de Fiona, une personnalité "caméléon ou velcro"

La journée commence avec les psychologues. Elles décrivent la personnalité de Cécile Bourgeon, comme une personnalité complexe. "Un buvard, manipulable, influençable", selon Martine Tetot-Prunet. Selon elle, c'est quelqu'un "avec des carences affectives (...) Elle ne m'a pas donné l'impression que c'était une femme battue. Mais elle était sur le qui-vive, très dépendante".

Pour Hélène Dubost, l'une des expertes psychologues, Cécile Bourgeon a une personnalité "caméléon" ou "velcro", elle a tendance "à s'agripper à tout".

Me Grimaud, avocate de l'association "Innocence en danger", enchaîne et parle de la grossesse de Cécile Bourgeon et du changement de comportement de celle-ci vis-à-vis de Fiona. Elle interroge l'experte psychologue : "Est-ce que nous pouvons craindre à nouveau ce comportement de madame Bourgeon?", notamment une nouvelle grossesse avec des violences par la suite. L'experte lui répond : "Oui je pense. Il faut être vigilant sur ces maternités répétitives". Il est question "d'enfant médicament".
Fiona était devenue "encombrante" pour Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf

Pour les experts, Fiona a pu devenir "encombrante" pour le couple. Ils décrivent la personnalité de Berkane Makhlouf comme moins complexe. Pour ce dernier, Fiona pouvait là encore être "enquiquinante". "Elle fouillait partout", "venait dans (leur) chambre". "Elle pouvait devenir gênante cette enfant", poursuit encore l'une des psychologues. L'homme est décrit comme étant instable, et sous les effets de la drogue, il devient parano et violent.

L'experte psychiatre estime que "dans le couple Makhlouf-Bourgeon, chacun utilise l'autre comme pour se valoriser, se narcissiser." Maître Grimaud l'interroge : " Berkane Makhlouf, en caricaturant, c'est un corps d'adulte et un esprit d'enfant? " La réponse de l'experte est sans détour : "oui, d'un très petit enfant".
Un nouveau témoin ?

La journée d'audience mercredi s'est achevée sur la présentation d'un nouveau témoin. Il s'est présenté au commissariat mardi, rapportant qu'un homme était sorti de l'immeuble du couple à Clermont-Ferrand un soir de la semaine précédent la disparition de la fillette avec un sac poubelle. Il devrait témoigner ce jeudi.

Ce nouveau procès devant les assises de la Haute-Loire n'a toujours pas permis de lever le voile sur les circonstances du décès de Fiona, même si mardi, des hypothèses ont été avancées pour expliquer la mort de la petite fille en 2013. Les débats ont pris du retard, le verdict ne sera finalement rendu que samedi. Les deux accusés encourent 30 ans de réclusion criminelle.

https://www.francebleu.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10