|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Michel Fourniret a-t-il livré tous ses secrets ?Stéphane Bourgoin : "Tous les endroits dignes d’intérêt n’ont pas été fouillés dans l’ancienne propriété de Fourniret".

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 21/12/2018 09:53:11

Les fouilles ont été stoppées mercredi à Floing, dans les Ardennes, sur une ancienne propriété de Michel Fourniret. On recherchait depuis lundi les restes de victimes du tueur en série. Stéphane Bourgoin, expert en criminologie estime que les recherches n’ont pas été assez poussées.



Yonne, France

Des fouilles ont été menées cette semaine à Floing, dans les Ardennes, dans une ancienne propriété de Michel Fourniret. Au moins deux des victimes de "l'ogre des Ardennes" n'ont jamais été retrouvées et les enquêteurs se sont concentrés sur une partie du terrain que Fourniret nommait son jardin d'enfants. Pour Stéphane Bourgoin*, expert en criminologie, les recherches auraient pu aller plus loin. Il répond aux questions de France Bleu Auxerre ce jeudi 21 décembre 2018.
Stéphane Bourgoin, Vous êtes assez critique sur la façon dont se sont déroulées ces nouvelles fouilles; Pourquoi?

Et bien parce qu’il y a certains endroits dignes d’intérêt, notamment par des actes notariés où Michel Fourniret avait interdit qu’on déracine un sapin qui se trouve en dehors du jardin d’enfants, qu’il avait créé. Cet endroit n’a pas du tout été retourné, ni déraciné. Si ce jardin d’enfants a été complètement déblayé, pour le faire, on a utilisé une pelleteuse qui n’a creusé qu’à 1 mètre 50 de profondeur, or on sait que Michel Fourniret notamment pour sa première victime Isabelle Laville, l’avait jeté au fond d’un puits à Bussy en Othe (Yonne), assez profond. Pour une autre victime, Elisabeth Brichet, elle avait été enterrée au château du Sautou (Donchery, Ardennes), à plus de 3 mètres de profondeur.

Donc selon vous, il reste des pistes à explorer ?

Les enquêteurs ont utilisé des géo-radars, une sorte de sonar pour détecter des cavités. Mais on sait que Michel Fourniret a passé beaucoup de temps à creuser quand il vivait à Floing. Il a notamment utilisé un gros tracteur avec un bras articulé. Il y a enterré très profondément une ancienne caravane. Ce sonar n’est pas toujours fiable. Souvenons-nous d’une affaire en Normandie, Jean-Yves Morel qui avait tué deux femmes. Le sonar n’avait rien détecté et après des aveux du tueur, on a retrouvé les corps des victimes sous des plaques de bétons.

L'avocat de Monique Olivier a indiqué que des prélèvements avaient été effectués sur des gravats et des canalisations. À quoi ça peut servir?

Effectivement j’étais sur place pour le premier jour des fouilles, on a pu voir les gendarmes porter des sacs poubelles très lourds. Le dernier jour, les gendarmes ont emporté des canalisations. Peut-être y a-t-il des indices qui y figurent. Ce n’est en tout cas pas tout à fait anodin que l’on retire un certain nombre de choses de ce terrain. Mais peut-être que ça ne donnera rien. Ça permettra en tous cas de fermer une porte dans la recherche de deux corps de victimes, Farida Hammich et Marie Angèle Domece , Sans oublier que Michel Fourniret est aussi le suspect numéro 1 dans la disparition et l’enlèvement de la petite Estelle Mouzin que l'on a jamais retrouvée.

* Stéphane Bourgoin est l'auteur du livre "L'ogre des Ardennes: les derniers secrets de Michel Fourniret", publié aux éditions Grasset

https://www.francebleu.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
5 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10