|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Seine-et-Marne (France) et ailleurs : les cas d’adolescentes prostituées explosent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 13:00
Elodie Kulik : Le destin maudit de Jacky Kulik, assoiffé de justice . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 11:53
Meurtre d'Alexia Daval."Cynique et manipulateur", "Je pense qu'il pleurait de sa propre situation, il repensait à son acte": un profiler dresse le portrait cru de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 14:00
L’armée nigériane sauve 76 écolières lors d’une attaque de Boko Haram. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:57
Assassinat Fanny Colmant, et David Dubois : : Valentin Devriese sera rejugé aux assises de Namur. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:38
Meurtre de Patricia Bouchon : Meurtre de la joggeuse de Bouloc : le suspect se pourvoit en cassation. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:35
Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais refuse de répondre aux questions des juges d'instruction ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:16
Meurtre d'Alexia Daval. Le journaliste vedette Jean-Pierre Pernaut a asséné en direct des affirmations mal vérifiées…Il est accusé de mensonges ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 15:23
Autisme : un enfant qui ne réagit pas à son prénom, ce n’est pas normal . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:46
Affaire Maëlys: une cellule spéciale enquête sur le passé de Nordahl Lelandais. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:07

Affaire Grégory Villemin : le témoignage troublant d'anciens collègues des époux Jacob ( Vidéo)

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 16/10/2017 15:14:48



D'anciens collègues de Jacqueline et Marcel Jacob, mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivie de mort", seraient prêts à confirmer que le couple était au travail le 16 octobre 1984, jour de l'assassinat du petit Grégory.

De nouveaux témoignages qui viennent entretenir le doute dans l'affaire Grégory. D'après nos confrères de Paris Match, d'anciens collègues des époux Jacqueline et Marcel Jacob, mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivie de mort", sont prêts à attester de la présence du couple à l'usine le 16 octobre 1984, jour de l'enlèvement et de l'assassinat du petit garçon de 4 ans.

Le 4 octobre dernier, l'avocat des époux Jacob, Maître Stéphane Giuranna, exhumait une vieille pièce du dossier qui, selon lui, prouvait que ses clients étaient bien au travail le 16 octobre 1984. "On me dit depuis le départ qu'il y a un flou dans l'alibi, or j'ai retrouvé le petit détail qui avait été vérifié auprès de leur employeur : il y a un alibi clair, net, vérifié 96 heures après les faits", indiquait-il.

Des déclarations confirmées par d'anciens collègues et proches des époux Jacob et recueillies par les soeurs de Jacqueline Jacob. "Huit noms, pour huit témoins (...) des retraités, toujours habitants de la vallée de la Vologne" qui assurent que le couple était bien présent à l'usine Walter Seitz le 16 octobre 1984 de 13h à 21h. Le petit Grégory Villemin avait disparu peu avant 17h.

Toutefois, il ne s'agit pour l'instant que de témoignages symboliques dont la crédibilité peut être remise en cause. Un des huit témoins, interrogé par Paris Match, est revenu sur ces certitudes quelques jours après : "Je ne me souviens plus si j’ai vu Marcel et Jacqueline ce jour-là".

À l'époque des faits, les époux Jacob avaient d'ailleurs dégainé cet alibi aux gendarmes. "Nous étions à l’usine jusqu’à 21h. Et nous avons participé à une réunion syndicale qui s’est terminée à 17h", assuraient les deux anciens délégués syndicaux.

>>> Affaire Grégory : "Marcel Jacob va très mal, je crains le pire", déplore son avocat

Et même s'ils étaient à l'usine le jour du drame, les époux Jacob auraient très bien pu s'éclipser discrètement ou se faire remplacer par des collègues. "Les investigations ont permis de confirmer que des ouvriers de Walter Seitz pouvaient parfois permuter leurs horaires avec ceux d’un collègue ou se faire remplacer sur une machine avec l’accord de l’agent de maîtrise", explique Paris Match.

Ce sont désormais aux enquêteurs de décider d'entendre, ou non, ces huit témoins. Pour l'heure, les époux Jacob restent placés sous un contrôle judiciaire strict, séparés l'un de l'autre, et ont pour obligation de résider loin des Vosges.

http://www.programme-tv.net/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
1 + 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10