|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Où que vous viviez, soyez prudents !Tentative d'enlèvement d'une adolescente de 14 ans à Arlon ( Belgique) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 24/02/2018 15:20
Seine-et-Marne (France) et ailleurs : les cas d’adolescentes prostituées explosent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 13:00
Elodie Kulik : Le destin maudit de Jacky Kulik, assoiffé de justice . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 11:53
Meurtre d'Alexia Daval."Cynique et manipulateur", "Je pense qu'il pleurait de sa propre situation, il repensait à son acte": un profiler dresse le portrait cru de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 14:00
L’armée nigériane sauve 76 écolières lors d’une attaque de Boko Haram. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:57
Assassinat Fanny Colmant, et David Dubois : : Valentin Devriese sera rejugé aux assises de Namur. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:38
Meurtre de Patricia Bouchon : Meurtre de la joggeuse de Bouloc : le suspect se pourvoit en cassation. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:35
Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais refuse de répondre aux questions des juges d'instruction ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:16
Meurtre d'Alexia Daval. Le journaliste vedette Jean-Pierre Pernaut a asséné en direct des affirmations mal vérifiées…Il est accusé de mensonges ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 15:23
Autisme : un enfant qui ne réagit pas à son prénom, ce n’est pas normal . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:46

Mort de la petite Marina en 2009 : La CEDH réclame des comptes à la France sur la mort de la petite Marina Sabatier.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 04/12/2017 12:56:57

Coups à répétition. Bains glacés. Nuits entières passées dans une cave… Le calvaire de la petite Marina Sabatier a duré plus de six ans avant que les enquêteurs ne finissent pas retrouver, au Mans (Sarthe) en août 2009, son cadavre dans une caisse remplie de béton. Cinq ans après la condamnation des parents de la fillette à trente ans de réclusion criminelle pour actes de torture et de barbarie, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) réclame, aujourd’hui, des comptes à la France dans cette affaire.

Selon nos informations, la CEDH a adressé, le 27 septembre, une requête officielle à l'Etat français afin de savoir s'il a vraiment « respecté son obligation de protéger Marina contre les agissements de ses parents » avant que celle-ci meure. « C’est rare que ce genre de requête passe le filtre de la CEDH, se réjouit Rodolphe Costantino, l’avocat de l’association Enfance et partage, qui a lancé cette procédure en 2015. L’état va désormais devoir expliquer pourquoi la justice n’a pas mieux pris en compte les signalements de maltraitances effectués à l’époque. »

Un certificat médical faisait état de seize lésions sur le corps de Marina

A commencer par celui du 19 juin 2008. Ce jour-là, le procureur de la République reçoit le dossier de synthèse des enquêteurs sur l’affaire Marina. Il contient un certificat médical de l’école de la petite faisant état de la découverte de seize lésions sur son corps. « Le 26 septembre, le procureur est également destinataire d’un courrier du Conseil général lui indiquant que la famille déménage pour la troisième fois en un an, poursuit Rodolphe Costantino. Le procureur aurait donc dû avoir un doute. Mais, non, il a décidé de classer l’enquête sans suites le 6 octobre. »

La CEDH se demande donc, aujourd’hui, si la fillette n’aurait pas pu être sauvée sans ce « dysfonctionnement de la justice ». Lors de leur procès, les parents de Marina avaient avoué avoir déménagé cinq fois en deux ans dans le but d’échapper aux services sociaux. Et avoir encouragé leur enfant de 8 ans à mentir aux gendarmes sur l’origine de ses blessures lors d’une audition de trente minutes environ.

Autant d’éléments que l’État français devrait mettre en avant pour sa défense. C’est désormais au ministère des Affaires étrangères de formuler, au nom de la France, ses observations. Il a jusqu’au 13 février pour le faire. Contactée par 20 Minutes, la CEDH indique qu’elle devrait rendre une décision dans les mois qui suivront.


Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
1 + 5 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10