|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
23 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 23

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Dossier des «disparues de l'A6» : ASSISES : 20 ans requis contre Jean-Pierre Mura meurtrier présumé de Christelle Maillery

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 18/06/2015 16:16:31

Il ne relève pas d’une sanction pénale a déclaré, jeudi, le professeur Zagoury expert psychiatre... Les jurés devront répondre à deux questions.

Maitre Seban :
«Cette affaire c’est comme un puzzle et la dernière pièce est là c’est le visage de Jean-Pierre Mura»
«Les éléments qui accusent Jean-Pierre Mura sont pertinents».
«Il n’y a pas d’aveux ? Il y en a trois sinon quatre»
« Le secret de sa mère ? Elle savait que son fils Jean-Pierre avait tué Christelle »


Christophe Rode, avocat général, a requis 20 ans de réclusion criminelle, ce jeudi matin, à l'encontre de Jean-Pierre Mura, le meurtrier présumé de Christelle Maillery. Avant que les jurés ne délibèrent, l'avocat de Jean-Pierre Mura, Maître Michel Grebot va tenter de convaincre les jurés de l'innocence de son client. Ce sera ce jeudi après-midi.

Le compte rendu de l'audience de mercredi :
Ce mercredi, lors de cette avant dernière journée du procès de Jean-Pierre Mura assassin présumé de Christelle Maillery le jeudi 18 Décembre 1986 dans le quartier de La Charmille au Creusot, le professeur Zagour a été entendu comme le dernier expert. Ce médecin psychiatre est venu par visioconférence interposée expliquer que la maladie de Jean-Pierre Mura est grave et risque d’évoluer. Il devait préciser qu’en vertu des articles 122-1 et la suite du code de procédure pénale « il ne relève pas de sanctions pénales et sa place est plus en milieu hospitalier psychiatrique plutôt que dans une maison d’arrêt.

Le président Antoine Brugère après avoir lu des rapports d’enquête de témoins n’ayant pu se rendre à la barre il devait indiquer à la Cour les deux questions auxquelles les jurés devront s’efforcer de répondre demain jour des délibérés en leur intime conviction :
1) Jean-Pierre Mura est-il l’auteur de l’assassinat de Christelle Maillery le jeudi 18 décembre 1986 à La Charmille au Creusot ?
2) Jean-Pierre Mura atteint de schizophrénie peut-il être sous l’emprise d’une altération du comportement ?
Les avocats des Parties civiles ont pris le relais dans le suivi de l’audience.
Plaidoirie de Maître Corinne Herrmann
avocat des Parties civiles : «Marie Pichon ne fait que courir depuis bientôt 29 ans»
«Pourquoi est-on privé de Noël ? se demandent les filles de Marie Pichon. Parce que Christelle n’est plus là ! Marie Pichon, la mère courage ne fait que courir depuis bientôt 29 ans. Elle ne cesse de courir pour chercher à savoir, pour connaître la vérité.
Elle a quitté La Charmille mais La Charmille est toujours là. Dans ce quartier tout le monde se croise. Ils ont tous fumé, Jean-Pierre Mura lui aussi comme les autres, il a monté les escaliers malgré ce qu’il dit. Il a grandi Jean-Pierre Mura dans cet immeuble et il connaissait aussi les nouveaux locataires qui arrivaient.
Le drame du jeudi 18 décembre 1986 ? Ils sont tous solidaires pour dire le contraire de Jean-Pierre Mura car effectivement ils étaient tous là. Jean-Pierre Mura se dérobe, il se moque de nous. On se croisait et on se connaissait tous diront l’ensemble des jeunes de l’époque interrogés par les enquêteurs. Trois filles arrivent et cela occupe l’esprit mais les gens vous ont peut-être rejeté alors vous avez distillé votre venin sur les jeunes vous qui vous vous dites mi-homme mi-serpent.
On vous a mis au vert, votre famille vous a mis au vert dans cette famille où l’on ne dit rien avec votre mère qui vous surprotège. Votre mère décédée après votre première mise en examen, elle aussi a été une victime quelque part. Une enquête bâclée, une Justice qui boucle le dossier en quelques mois alors qu’il suffisait d’allez voir les jeunes. Michel Bartolo, le petit ami de Christelle, est mort aussi. Cette famille meurtrie depuis 29 ans Marie Pichon n’a plus de souvenirs, elle les a mis dans un coffre et elle a jeté la clé. Marie Pichon attend une réponse…

Plaidoirie de Maître Didier Seban avocat des Parties civiles

« Que faisait là ce couteau sur le chemin de fuite de l’assassin ?»
«Mesdames et Messieurs les Jurés vous retiendrez trois chiffres : il y a 28 ans Christelle est tuée de 31 coups de couteaux et 21 pistes qui amènent Jean-Pierre Mura devant la barre de cette Cour d’Assises. Christelle jeune et belle fille qui aimait la vie et aimait chanter les chansons de son idoles, Madonna. Donner volontairement la mort est un crime les plus punis.
Le combat d’une mère, d’une famille qui veut savoir la vérité. Madame Marie Pichon rejoint l’Association Christelle (une autre Christelle) où des mères qui vivent les mêmes douleurs avec des pères également. A l’époque des faits la Police de Saône-et-Loire ne trouve pas grand-chose et l’Association Christelle demande à la Justice de rouvrir les dossiers.
Aujourd’hui, personne ne dit c’est prescrit car la prescription n’a pas été retenue. La famille Maillery quitte Paray-le-Monial pour Le Creusot où elle s’installe à La Charmille car elle avait trouvé du travail dans une station-service. Tout le monde s’y met à travailler même les filles qui faisaient leurs devoirs sur la table de la station et aidaient leurs parents...
Lune lavait les pare brises et la plus petite pas assez grande pour atteindre le pare-brise lavait les phares. Et puis un jour en grandissant elles ont trouvé un « petit » copain. Une famille qui travaillait « dure ».
A l’époque Jean-Pierre Mura ne sait pas ce que c'est que de travailler lui, il traîne. Vous (la Justice) n’avez pas la preuve absolue, il n’y a pas d’ADN. Personne n’était jugé il y a trente ans ? Et comme on n'a pas trouvé, la Justice a détruit les scellés.
Cette affaire c’est comme un puzzle et la dernière pièce est là c’est le visage de Jean-Pierre Mura.
Ce dossier c’est une enquête bâclée. Madame Marie Pichon est repartie à Paray-le-Monial. Le Commissariat de Police du Creusot reçoit des lettres anonymes dénonçant moult personnes. Ces pièces traînent et ne rejoignent pas le dossier. Le Parquet dit non à toute demande de révision et le Ministère de la Justice s’inquiète devant tant d’agitation…
Un enquêteur privé relance l’enquête. « J’ai reçu les aveux de Jean-Pierre Mura et de l’argent » déclare Michel Bartolo le petit ami de Christelle aujourd’hui décédé « mais il était dans un tel état psychiatrique que je n’y ai pas cru et même prévenu la Police ».
C’est une pièce du puzzle qui va faire rouvrir le dossier. L’inspecteur fait des vérifications et toutes les pistes sont vérifiées. Tout est regardé et vérifié et l’on ferme des portes. Les éléments qui accusent Jean-Pierre Mura sont pertinents.
La proximité de la victime ne pouvait ne pas faire dire à Jean-Pierre Mura qu’il ne l’avait jamais vu. Tout le monde l'a dit. Et l’obsession de Christelle ! Jean-Pierre Mura n’en n’a jamais parlé : pourquoi il est obsédé à ce point qu’il inscrit tous les détails sur un carnet (qu’il a détruit) ?
Un témoin a même déclaré qu’il en avait « ras le bol » de cette obsession qu’il a fini par le mettre à la porte de chez lui. Les agressions aux stations-service : cela me fait penser à Christelle car ses parents ont tenu une station-service. La serveuse ressemblait à Christelle Il fantasme sur une gamine et retient son prénom.
Il n’y a pas d’aveux ? Il y en a trois sinon quatre : j’avais essayé de la voir et cela n’a pas marché, je ne connais pas Christelle sinon comme voisine, je voudrais bien la connaître, je cherchais une copine. Il connaissait parfaitement les lieux, les caves comme tous les jeunes. Il en a même cambriolées... des bêtises d’adolescent.
Lors de la reconstitution Jean-Pierre Mura qui était libre conduit directement le juge d’instruction sur les lieux du crime et déclare : cette cave me parait plus petite que dans mes souvenirs. La violence de Jean-Pierre Mura ? Personne n’en dit rien chez les Mura une famille où l’on ne parle pas et pourtant il a agressé sa mère avec une hache et sa cousine avec un couteau sous la gorge qui était venu le voir : Est-ce que tu viens voir le pédophile (son père qui s’exhibait devant des gamines) où l’assassin (c'est-à-dire lui-même) ?
« Le secret de sa mère ? Elle savait que son fils Jean-Pierre avait tué Christelle ». Son addiction pour l’alcool et les stupéfiants était connue de tous. Monsieur l’expert n’avait pas tout le dossier concernant cette addiction. Autre aveu : pour mon meurtre je ne donne jamais d’argent (suite à une de mes questions)…
Son geste d’uriner dans la cave, exactement ou l’on a trouvé le corps de Christelle n’est-il pas un indice pour que la Police scientifique trouve son ADN ? Ses mensonges sur son blouson et sa coupe de cheveux juste après l'émission de TF1 ? Enfin le couteau ! Sa passion pour les couteaux qui fait qu’il visite à plusieurs reprises les armureries de la région Autun et Chalon. Subitement il les jette, certains sont encore dans l’étui avec l’étiquette du prix dessus, par sac (type sac cabas de supermarché) entier.
Quelques semaines après le meurtre à quelques mètres de la scène du crime, on trouve un couteau dans un bosquet ; Il a neigé beaucoup après la mort de Christelle et pendant tout le mois de janvier au Creusot. C’est un couteau qui appartient à Jean-Pierre ? Il dira non. (Ce couteau a été détruit par la Justice lors de la fermeture du dossier).
Son amie Nathalie dira qu’il avait le même couteau qui avait été photographié mais dont on n’a retrouvé ni trace de sang ni ADN. Que faisait là ce couteau sur le chemin de fuite de l’assassin ? L’arme qui a tué Christelle ressemblait à ce couteau. Les aveux, les agressions, les femmes, l’agression au pistolet, la connaissance des lieux… font que ce meurtrier doit être arrêté car c’est une bombe dans la cité.
Mesdames et Messieurs les Jurés vous avez toutes les pièces du puzzle et le dernière pièce c’est le visage de Jean-Pierre Mura. « Pour mettre en cause la moitié des jeunes de la cité je tiens un carnet afin de tout noter (elle est blonde, elle était dans l’escalier…. J’ai dit cela au pif » devait dire Jean-Pierre Mura. Il pleut, il accompagne Christelle dans la cave, forte de caractère elle le jette, il sort son couteau il tape, il tape et il s’enfuit, jette le couteau et se sauve. Sa mère le protège.
« Vous avez tué Christelle parce que vous la vouliez et que vous ne l’avez pas pu l’avoir ».
Depuis tente ans, Marie Pichon et les Femmes courages veulent savoir la vérité. Le cri de haine ce n’est pas du côté de la famille Maillery-Pichon c’est du côté de Jean-Pierre Mura avec le lourd secret de sa mère qu’elle n’a pu dire.
En reconnaissant Jean-Pierre Mura coupable, vous rendrez à Christelle sa dignité, la Paix pourra revenir et chacun pourra l’accompagner dans son dernier voyage !

Michel Chevalier www.creusot-infos.
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10