|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
14 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 14

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Meurtres des «disparues de l'A6» : L'enquête sur la mort de Sylvie Aubert en 1986 relancée ? La soeur de Sylvie a beaucoup d'espoir dans ce rebondissement !

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 27/06/2016 13:47:09

Image originale


L'une des plus anciennes affaires criminelles de Saône-et-Loire encore non résolue va-t-elle enfin trouver son épilogue 30 ans après les faits ? Nous n'en sommes pas encore là mais le site du journal Le Parisien affirme aujourd'hui que l'enquête pourrait être relancée. Un homme déjà condamné pour le meurtre de deux femmes en France et en Allemagne intéresse au plus au point les enquêteurs de lasection de recherches de la gendarmerie dijonnaise.

Le nom d'Ulrich Muenstermann,
un ressortissant allemand de 57 ans apparaît dans plusieurs dossiers de crimes non-résolus. Il a déjà été condamné en France à la réclusion criminelle à perpétuité en septembre 2012 en appel à Melun pour le meurtre et le viol de Sylvie Bâton en mai 1989 à Avallon, et est également l'auteur du viol et du meurtre de Karen Oehme, 25 ans, en juillet 1983 à Dulmen, en Allemagne.

Son nom était déjà apparu dans l'affaire de Sylvie Aubert mais les enquêteurs n'avaient pu alors aboutir. Cette fois cependant, le Parisien évoque "de nouveaux témoignages", très tardifs, qui attesteraient de la présence de Muenstermann à Chalon au moment des faits. Sa fiche d'inscription dans un club de sport de Chalon où il pratiquait la musculation aurait ainsi été retrouvée.

Interrogé par Le parisien, l'avocat de la soeur de Sylvie Aubert et de toutes les familles des "disparues de Saône-et-Loire" regroupées dans l'association Christelle, Me Seban note des similitudes entre les modes opératoires des trois affaires. « Les victimes ont eu les mains entravées par du fil électrique ou du fil de fer et ont toutes été violées. ».

http://www.lejsl.com

« J’ai beaucoup d’espoir dans ce rebondissement »

Martine, la sœur aînée de Sylvie Aubert dont le meurtre, en 1986, n’a jamais été résolu, réagit à la dernière avancée de l’enquête.


« Je suis très heureuse qu’une piste sur le meurtre de ma sœur soit relancée. Trente ans après, c’est super, d’autant plus que ma famille n’y croyait pas ! » réagissait, vendredi, Martine Aubert, sœur aînée et marraine de la jeune femme tuée à l’automne 1986.

Dans son édition de vendredi, Le Journal de Saône-et-Loire révélait que la section de recherches de la gendarmerie de Dijon (Côte-d’Or) avait relancé la piste Ulrich Muenstermann. Âgé de 57 ans, il est condamné à perpétuité pour les meurtres et viols de deux jeunes femmes (l’une en Allemagne, la 2e à Avallon dans l’Yonne) toutes deux retrouvées les mains ligotées dans le dos avec du fil de fer (comme Sylvie Aubert) ou du fil électrique. Car désormais, preuve semble faite que le tueur allemand, actuellement détenu dans son pays, était bien présent à Chalon au moment des faits. « Si Sylvie est tombée dans les mains de ce colosse, elle n’avait aucune chance de s’en sortir », observe l’aînée de la victime.

Le tueur aperçu en pleine discussion avec la victime


Martine est-elle étonnée qu’une collègue de Sylvie puisse avoir été témoin de la présence du véhicule d’Ulrich Muenstermann sur le parking de Mammouth (actuel Géant), à Chalon-sur-Saône et sur le fait d’avoir aperçu Sylvie discuter avec cet homme à plusieurs reprises dans l’hypermarché lors de pauses de la jeune femme ? « Non, parce que cette collègue l’avait dit dès le départ. Mais on n’avait pas plus d’éléments à l’époque. Lorsqu’il a été interpellé dans une autre affaire, cette collègue – que je ne connais pas – a identifié sur photo Muenstermann comme cet homme en contact avec Sylvie. »

Bien que ses parents soient décédés (en 2002 et 2004) dans le chagrin de la disparition violente de Sylvie et la frustration du mystère sur son meurtre, Martine ne veut pas laisser place à l’amertume. « À l’époque, tout le travail d’enquête n’a pas été fait. Il n’y avait pas les mêmes moyens d’investigation non plus… Mais aujourd’hui, les nouveaux éléments de l’affaire me laissent beaucoup d’espoirs », conclut-elle. Elle confirme également que des enquêteurs de Dijon (Côte-d’Or) doivent bientôt aller interroger Ulrich Muenstermann en prison.

http://www.leprogres.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
3 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10