|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
14 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 14

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re :Les gendarmes de Grenoble s'intéressent à Michel Peiry dans l'affaire des disparus de l'Isère: L'heure du crime "L'affaire du Sadique de Romont"

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 23/02/2016 13:51:40

Michel Peiry, surnommé "Le sadique de Romont" est le pire tueur en série que la Suisse ait connu depuis la seconde guerre mondiale. Dix meurtres lui ont été attribués, les victimes étaient tous de jeunes adolescents qu’il prenait en auto-stop avant de les assassiner.

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, le parcours sanglant d’un tueur en série Suisse, qui pourrait être impliqué dans des crimes non élucidés commis en France…

Michel Peiry est l’un des pires tueurs en série que la Suisse ait connu depuis la seconde guerre mondiale. Il a été condamné en 1989, par la cour d’assises de Sion, à la prison à perpétuité pour quatre assassinats d’adolescents, à qui il a fait subir de terribles tortures, et il est toujours actuellement incarcéré dans une prison de haute sécurité.

La presse de son pays l’a surnommé « le sadique de Romont », ville où il avait passé son enfance. Ce globe-trotter du crime qui a voyagé dans le monde entier dès le début des années 80, a avoué au total 11 meurtres, dont plusieurs aux Etats-Unis, en Croatie et en France.

Dans quelques jours, les gendarmes de la cellule « Disparition 38 », qui ont en charge le dossier des « Disparus de l’Isère », se rendront en Suisse pour étudier son dossier et son mode opératoire. Il pourrait être impliqué dans la disparition du petit Ludovic Janvier, à Grenoble, en mars 1983, ainsi que dans l’agression de Grégory Dubrulle, en juillet 1983, seul rescapé de la série de 12 meurtres et de disparitions d’enfants qui ont touché la région de Grenoble entre 1983 et 1996.

Nous nous retrouvons avec mes invités dans un instant..

Michel Peiry, le pire tueur en série que la Suisse ait connu

Michel Peiry, surnommé "Le sadique de Romont" est le pire tueur en série que la Suisse ait connu depuis la seconde guerre mondiale. Dix meurtres lui ont été attribués, les victimes étaient tous de jeunes adolescents qu’il prenait en auto-stop avant de les assassiner. Certains corps ayant été brûlés, seuls quatre d'entre eux ont été retrouvés.

Quatre meurtres pour lesquels Peiry a été jugé, en octobre 1989. Il a écopé d'une peine de prison à perpétuité, qu'il purge toujours aujourd'hui.

L’affaire pourrait rebondir prochainement car les gendarmes de Grenoble s’intéressent à Michel Peiry. Ils travaillent sur des rapprochements possibles avec deux crimes non élucidés en France dans le dossier des « Disparus de l’Isère », le meurtre de Ludovic Janvier, le 17 mars 1989, et la tentative de meurtre de Grégory Dubrulle, le 9 janvier 1983.

Nos invités

Jean-Marc Ducos, journaliste au Parisien ; Christian Humbert, journaliste à 20 Minutes Suisse. Il avait suivi l’affaire à l’époque ; Corinne Herrmann, avocate des familles des disparus de l’Isère ; Janick Pont, astrologue. Elle a rencontré de nombreuses fois Michel Peiry en prison. Auteure du livre Michel Peiry : Des pulsions sexuelles obscures au crime, Udrisard Éditeur, 1989.
Lire la suite : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits- ... ique-de-romont-7782018765
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
5 + 5 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10