|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
13 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 13

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
L’enquête sur la noyade de la petite Léa à Mairieux s’oriente vers la piste criminelle... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/05/2018 14:42
Tentatives d'enlèvements de mineurs : Un mandat d’arrêt européen va être lancé pour permettre à la justice française d’entendre Vivian Coçu. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/05/2018 13:14
Disparition inquiétante de Léa Petitgas, 20 ans. Cinq mois d’énigme… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 14:37
Scandale de pédophilie: tous les évêques chiliens remettent leur démission au pape... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 13:45
Après deux tentatives d’enlèvement sur des jeunes filles à Bertrix et Han-sur-Lesse, Vivian Coçu est aussi impliqué dans un enlèvement en France. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 10:06
De plus en plus d’enfants suicidaires ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/05/2018 12:59
Meurtre d’Angélique : Des fichiers pédopornographiques se trouvaient sur l’ordinateur de David Ramault. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/05/2018 11:13
Les parents du petit Gregory Villemin demandent que Murielle Bolle et les époux Jacob soient remis en examen.Dès la semaine prochaine le procureur général de Dijon Jean-Jacques Bosc va demander de nouvelles mises en examen. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/05/2018 08:49
Michel Fourniret . "L'ogre des Ardennes", qui a avoué récemment deux nouveaux meurtres, n'en a pas fini avec les enquêteurs et les magistrats, notamment dans l'affaire Estelle Mouzin. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/05/2018 15:23
Estelle Mouzin ;La colère de son père contre les enquêteurs. La police a-t-elle renoncé à retrouver Estelle Mouzin ? C'est ce que dénoncent Eric Mouzin et ses avocats. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/05/2018 15:02

Re : Disparus de l'Isère : Le frère de Ludovic Janvier s’exprime : “Il y a trente-quatre ans, mon petit frère a disparu sous mes yeux”...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 31/07/2017 16:06:05

TÉMOIGNAGE - En 1983, Jérôme Janvier laisse partir son frère, Ludovic, avec un inconnu. Malgré les recherches, le petit garçon ne sera jamais retrouvé. Jérôme raconte son sentiment de culpabilité dans Grands Reportages sur TF1 le 30 juillet à 13h30.

Depuis trente-quatre ans, vous espérez le retour de votre petit frère, Ludovic, enlevé sous vos yeux par un inconnu le 17 mars 1983. Quelles sont les circonstances de ce drame ?

Jérôme Janvier : On était quatre frères et sœur, j'étais l'aîné. Ludovic avait 6 ans et demi, Nicolas 2 ans, moi 7 ans et demi et Virginie fêtait ses 5 ans ce jour-là. On venait de s'installer dans la maison de mon oncle, à Saint-Martin-d'Hères, près de Grenoble, après avoir vécu dans la Sarthe. Ce jeudi 17 mars, mon père m'a demandé d'aller lui acheter un paquet de cigarettes. Le tabac était tout à côté, une centaine de mètres, une rue à traverser. On l'avait déjà fait. Je suis parti avec Ludovic et Nicolas, j'ai acheté les cigarettes et au retour, un homme est venu vers nous.

À quoi ressemblait-il ?

Il avait un casque de moto sur la tête, un bleu de travail, des chaussures noires avec une fermeture éclair. Son visage était bouffi. Il nous a dit : "Si vous m'aidez à retrouver mon chien-loup, je vous donnerai des bonbons." Avec Ludovic, on s'est regardés et on a accepté. Alors il m'a dit : "On va se séparer. Toi et ton petit frère vous cherchez par ici et moi et ton autre frère on part par là." Et tout de suite, en le voyant s'éloigner avec Ludo, j'ai su que j'avais fait une bêtise. (Silence.) D'ailleurs, je suis parti immédiatement chercher mes parents. Je courais, je pleurais, j'ai crié : "J'ai fait une bêtise, Ludovic est avec un monsieur..."

Vos parents, sur place moins de cinq minutes après l'enlèvement, vont chercher votre frère partout...


J'attendais à la maison, je pensais les voir revenir tout de suite avec Ludo. (Silence.) Ils ont quadrillé le quartier, rien. Plus tard, les gendarmes ont toqué aux portes des voisins mais personne n'avait rien vu. Alors qu'il y a des barres d'immeubles autour, quelqu'un a forcément vu quelque chose. Ne serait-ce que cet homme...

Quel homme ?

En sortant du tabac, on s'est amusés avec un Caddie laissé là. On avait mis Nicolas dedans, on faisait la course mais sans faire exprès, on a coincé son doigt contre un mur. Un homme est venu vers moi pour me gronder, me dire de faire attention. J'ai sorti Nicolas du Caddie et on est repartis vers la maison. C'est juste après qu'on a vu l'homme au casque. L'homme qui m'a grondé, je ne l'ai jamais retrouvé.

Le lendemain du drame, vos parents lancent un appel au ravisseur au JT de 20 h et vous-même êtes interviewé...

On n'avait pas le choix, les journalistes disaient que ça ferait avancer les choses... Moi, les gendarmes venaient me chercher à l'école, ils me faisaient feuilleter des classeurs de photos pour identifier le monsieur au casque.

Un jour, les enquêteurs soupçonnent même votre père...


Mais je l'aurais reconnu si cela avait été lui, sous le casque !

Peu après l'enlèvement, un homme a appelé vos parents, se faisant passer pour le ravisseur...

Il a expliqué avoir enlevé Ludo parce que sa femme ne pouvait pas avoir d'enfant. Les gendarmes ne l'ont jamais identifié. Il y a quelques années, un homme nous a contactés car il pensait être notre frère, adopté enfant dans des conditions mystérieuses. Un test ADN a prouvé que non.

Votre famille a déménagé peu après l'enlèvement et vos parents ont même fini par divorcer en 1989.

Je les ai vus sombrer. Mon père est mort aujourd'hui et ma mère vit encore avec l'espoir que Ludovic soit vivant, quelque part.

Et vous ?


J'ai grandi avec cette culpabilité. Le dernier regard de Ludovic, celui qu'il m'a jeté avant de partir avec cet homme, il est gravé dans ma mémoire. Toutes les nuits, je cogite. Je refais le parcours, j'essaie de me souvenir d'autres détails. On vit tous avec notre malheur.

Maître Corinne Herrmann, avocate spécialisée dans les «cold case», a repris cette affaire. A-t-elle des pistes ?

J'ai une énorme confiance en elle. Elle a fait plus pour nous en quelques années que tous les services de police et de gendarmerie réunis. Si quelqu'un peut dénouer cette affaire, c'est elle.

https://www.telestar.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
4 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10