|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
18 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 18

plus...

Disparition de Marion Wagon il y a 23 ans : pas de commémoration cette année.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 14/11/2019 13:15:32

La petite Marion Wagon disparaissait il y a tout juste 23 ans. Après toutes ces années, le mystère persiste. Pour la première fois, l’association La Mouette ne mènera pas d’action. Il ne s’agit pourtant pas d’oubli, et l’espoir persiste.

Une date que personne n’oublie à Agen. Les 14 novembre ravivent le douloureux souvenir de la disparition de Marion Wagon. Âgée d’une dizaine d’années, la petite fille se volatilise ce jour-là en 1996. Depuis plus rien. Certes, il y a eu des milliers d’appels, des témoignages. Certains disent l’avoir aperçu aux Antilles, d’autres en Suisse ou en Gironde, mais aucune piste valable. Pourtant, des moyens colossaux ont été déployés pour tenter de retrouver Marion. Le canal a été vidé, un hélicoptère survolait la ville, des centaines d’appartements fouillées. Toujours rien.

Près de 23 ans après cette disparition, deux personnes travaillent toujours dans une cellule de gendarmerie consacrée à cette affaire.

L'espoir meurt en dernier
C’est donc un triste anniversaire que se remémorent les Lot-et-Garonnais. Annie Gourgue, présidente et fondatrice de l’association La Mouette suit cette affaire depuis le premier jour. Elle se bat au quotidien pour retrouver les enfants disparus. Depuis des années, lors du 14 novembre, différentes manifestations sont organisées par La mouette pour ne pas oublier. Ainsi, une marche blanche a été mise en place en 2006 pour marquer les dix ans de la disparition. Un lâcher de ballons devant la cathédrale avait aussi été rendu possible grâce à cette association.

L’an dernier, des petits rubans blancs étaient distribués aux Agenais dans la rue pour se souvenir. Cette année, ils ne feront rien. «La mouette a toujours entretenu avec les parents de Marion un accord de respect», explique Annie Gourgue. « Je les ai toujours informés quelques jours avant des opérations que nous menons. J’ai alors eu le papa de Marion au téléphone récemment. J’ai senti comme un droit au silence de sa part. Pas à l’oubli, mais au silence. »

Même si aucune manifestation n’est prévue, de nombreux Agenais auront une pensée pour cette petite fille. «Nous sommes toujours dans l’espérance de savoir un jour ce qu’est devenue cette petite fille. On peut toujours tomber sur quelqu’un qui sait ou qui aurait des remords.»

https://www.ladepeche.fr/2019/11/13/ma ... commemoration-cette-annee,8539433.php
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10