|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
7 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 7

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
les parents d’Anne-Cécile Pinel préparent des actions. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 14:37
L'appel de la famille d'Arthur Noyer à Nordahl Lelandais . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 13:14
Nordahl Lelandais est-il un tueur en série ? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 12:54
Affaire Maëlys : "Les analyses à venir laissent espérer d’autres avancées". Nordhal Lelandais hospitalisé. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 12:27
Michel Fourniret "a reconnu les deux meurtres" de Joanna Parrish et Marie-Angèle Domece confirme l'avocat de la famille Parrish... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 18:30
Affaire Maëlys .Nordahl Lelandais "était particulièrement préparé à son action" selon le directeur de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 14:10
Affaire Béatrice BERLAIMONT.Pierson condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Les victimes sont soulagées… ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 13:34
"Pourquoi libérer Dutroux?": la réponse émouvante de Gino Russo... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 13:06
Affaire Maëlys : place à l'autopsie ... ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 12:42
La fille de Patricia Bouchon : «Ma mère ne sera pas morte pour rien»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/02/2018 12:38

Affair Béatrice BERLAIMONT. Pierson face à la perpétuité.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 12/02/2018 12:23:45

«J’entends tout le monde parler de la perpétuité comme si c’était une évidence. Je ne suis pas d’accord. Il y a aura un débat sur la peine, j’y compte bien », tranche Me Dimitri Soblet, l’un des avocats de Jérémy Pierson, accusé notamment du meurtre en 2014 de Béatrice Berlaimont.

Avec son confrère Me Dimitri De Coster, ils vont devoir livrer une partie très serrée, en cette troisième et dernière semaine du procès de leur client devant les assises du Luxembourg belge à Arlon. Dès ce matin, les défenseurs des victimes plaideront avant que l’avocate générale, Sarah Pollet, ne prenne ses réquisitions dans l’après-midi. On le sait depuis plusieurs mois, la procureure de division d’Arlon, qui fut dans une autre vie l’avocate de Michelle Martin (ex-femme du pédophile Marc Dutroux) va requérir la perpétuité contre Jérémy Pierson. Compte tenu de l’ensemble des charges qui pèsent sur l’accusé, les jurés répondront mercredi à « 45 ou 48 questions » lors de leur délibéré.

« Un garçon fourbe »
Pierson, âgé de 30 ans, est jugé depuis le 29 janvier pour l’assassinat de Béatrice, une adolescente de 14 ans, qu’il a enlevée le 21 novembre 2014, séquestrée et torturée entre Belgique et France. L’accusé abandonne son corps qui est retrouvé par un promeneur dans une sapinière le 1er décembre. Il répond aussi du viol sous contrainte de Sauvane, 21 ans, qui parvient à lui échapper, le 4 décembre. L’ADN que Pierson a laissé sur son pantalon permettra de l’identifier le 8 décembre. Après une course-poursuite mouvementée au Luxembourg, il agresse au couteau, à Saint-Avold, une automobiliste qui le met en fuite, le 9 décembre, jour de son arrestation. Cette dernière, qui n’a pas témoigné le jour prévu la semaine dernière ni vendredi matin, audience où elle avait été reconvoquée, pourrait se présenter in extremis ce matin. Elle racontera (peut-être) comment Pierson l’a surprise dans sa voiture, rue Mangin, et blessée à la main lors d’une scène très violente.

Une autre victime a marqué ce procès. Une jeune Finlandaise attaquée au parc Laval au Grand-Duché de Luxembourg, le 12 juin 2014, et qui a affronté un Pierson armé d’un Taser. Il a tenté de l’anesthésier en lui appliquant un soporifique sur la bouche. Elle l’a identifié sur Facebook après son arrestation dans l’affaire Béatrice.

« Depuis le début du procès, les témoins ont tous décrit un garçon fourbe, qui s’attaque aux faibles. Il doit rester en prison le plus longtemps possible car il est dangereux et le soigner est illusoire, ont dit les psychiatres », rappelle Isabelle Hustin, la mère de Béatrice.

Reportage vidéo sur www.republicain-lorrain.fr
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
3 + 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10