|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
23 Personne(s) en ligne (22 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 23

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Grégory Villemin: un ex-enquêteur dénonce des «mensonges» dans le livre de Murielle Bolle... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/11/2018 11:33
Les familles des «disparus du fort de Tamié» veulent obtenir «des réponses»... ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/11/2018 11:24
Michel Fourniret devant les assises de Versailles : "C'est peut-être l'un des derniers moments pour le faire parler"!!! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/11/2018 15:46
Alicia Allemeersch, 12 ans de disparition ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/11/2018 11:56
Un assassinat pour s’emparer du magot des «postiches»: le crime à part de Fourniret. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/11/2018 17:08
Affaire Fourniret : des ADN inexploités depuis 15 ans Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/11/2018 14:24
Disparition très inquiétante de Sophie Le Tan. des tracts diffusés en Allemagne. ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/11/2018 13:01
VIDEO. 11-Novembre : "On criait, on sautait, on gesticulait comme des fous" : l'armistice raconté par un soldat du front. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 16:16
Mort de Théo Hallez : son frère prend la parole contre ceux qui “mettent en cause l'honneur de sa famille”. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 13:45
Nordahl Lelandais a de nouveau été entendu , pour une troisième fois, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer , il maintient sa version . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 13:13

Re : Blue Whale Challenge : le "jeu" suicidaire qui inquiète l'Éducation nationale...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 26/03/2017 13:12:29

DANGER - Après avoir fait des ravages en Russie, le Blue Whale Challenge semble gagner du terrain en France. Le "jeu", qui pousse de jeunes internautes à relever des défis jusqu'à se donner la mort, a déjà entraîné plusieurs adolescents dans son engrenage. Les établissement scolaires, le gouvernement et la police appellent à la vigilance.
26 mars 11:27Charlotte Anglade

En Russie, le "jeu" est devenu un véritable fléau. Le Blue Whale Challenge, soit le "défi de la baleine bleue" en Français, serait responsable de 130 suicides en six mois dans le pays. Depuis quelques semaines, le phénomène viral gagne du terrain en France. Plusieurs cas de morts suspectes ont déjà été relevés et de nombreux jeunes ont été signalés et pris en charge par des associations. L'Éducation nationale, elle, est sur le qui-vive.

À l'image du Ice & Salt Challenge ou encore du Ice Bucket Challenge, le Blue Whale Challenge consiste à inciter les participants, via les réseaux sociaux, à relever des défis qui se corsent chaque jour. À la différence près que ceux-ci conduisent lentement mais sûrement les "joueurs" à la mort, le 50e jour. Au début, il est par exemple simplement demandé de dessiner une baleine sur une feuille ou de se lever la nuit pour écouter de la musique triste. Puis, rapidement, les participants sont invités à se scarifier et enfin à sauter du toit d'un immeuble ou à se pendre. Face au danger que représente cette nouvelle mode visant particulièrement les jeunes entre 12 et 15 ans, le ministère de l'Éducation nationale prend les choses en main. Vendredi, il a contacté par e-mail tous les recteurs de France pour appeler à la vigilance.


Des dizaines d'adolescents déjà pris en charge

Il y a dix jours, dans les Hauts-de-France, deux jeunes filles ont été repérées à temps et prise en charge, selon la Voix du Nord, après être entrées dans l'engrenage infernal du Challenge. L'une d'elle avait atteint le niveau 45 sur 50, quand l'autre présentait des traces de brûlures et de scarification sur le bras. Elles venaient de se confier à une infirmière scolaire. À la suite de cela, la gendarmerie du Pas-de-Calais avait publié sur sa page Facebook un message de mise en garde à l'attention des adolescents et de leurs proches. "SOYEZ VIGILANT - Tout changement de comportement, renfermement sur soi ou scarification doit vous alerter, surtout si la personne concernée a accès aux réseaux sociaux", indique-elle avait de préciser : "La provocation au suicide est punie par la loi [5 ans d'emprisonnement et 75 000€ d'amende]".

Blue Whale : comment protéger les enfants des défis sur les réseaux sociaux qui poussent au suicide ?

JEUX DANGEREUX – Un nouveau jeu émergent sur les réseaux sociaux russes, "Blue Whale", incite les adolescents à relever une succession de défis, jusqu’à les pousser au suicide. Des pratiques extrêmes qui existent aussi un France selon le pédopsychiatre, Frédéric Kochman. Il explique à LCI comment préserver les plus jeunes.


Après la "Neknomination", le défi Facebook consistant à se filmer en buvant un verre d’alcool cul sec avant de mettre au défi trois autres amis ou "A l’eau ou au restau", un jeu poussant un personne à se déguiser et à se jeter à l’eau dans un lieu inhabituel sous peine de payer son restau à l’instigateur du challenge, un nouveau type de défi fait son apparition sur les réseaux sociaux russes : "Blue Whale" (traduisez "baleine bleue").


Le principe ? Inciter les participants à relever une succession de 50 défis, un par jour. Au départ, il s’agit simplement de se lever en pleine nuit pour écouter une musique triste, puis les choses se corsent. Le défi consiste alors à se taillader le bras ou à sauter par la fenêtre.
Un jeu dangereux donc, susceptible de vite dégénérer. Frédéric Kochman, un médecin pédopsychiatre qui coordonne l’équipe médicale de la clinique Lautréamont de Loos, près de Lille, alerte sur ce phénomène qui serait en pleine expansion.

LCI : Les jeux qui poussent au suicide sur les réseaux sociaux existent-ils aussi en France ?

Frédéric Kochman : Bien sûr. Depuis quelques années, je vois de plus en plus de jeunes qui participent à ce type de jeux. Ce n’est pas forcément Blue Whale mais ce sont des défis qui les mettent fortement en danger. Les adolescents, en recherche de sensations fortes, ne se rendent pas compte de ce qu’ils risquent et des dangers qu’ils font courir aux autres. Et si auparavant, les jeunes victimes pouvaient se couper de cette pression sociale lorsqu’elles rentraient chez elles, l’utilisation permanente des téléphones portables et des ordinateurs les expose même à la maison. C’est une forme de cyber-harcèlement.

LCI : Y a-t-il une tranche d’âge plus vulnérable ?

Frédéric Kochman : Les adolescents qui sont au collège sont les plus exposés. On observe généralement un pic de cyber-harcèlement en cinquième et en quatrième. Les jeunes de 13-14 ans sont plus fragiles, ils sont dans une période où ils vivent de nombreux changements physiques et hormonaux. Ils testent leurs limites et veulent se désolidariser de leurs parents. Ces jeunes cherchent plutôt l’approbation de leurs pairs et veulent trouver leur place dans un groupe. A cet âge, ils se laissent donc plus facilement prendre au jeu pervers des réseaux sociaux.

LCI : Quels sont les signes qui peuvent alerter les parents ?

Frédéric Kochman : Les parents doivent être attentifs aux changements de comportements. Si le jeune se renferme, adopte des comportements incompréhensibles, comme écouter de la musique triste en pleine nuit, manifeste de l’anxiété ou commence à se dévaloriser, il est important de chercher à en comprendre la raison. Ensuite, il ne faut pas minimiser sa participation à de tels jeux et lui expliquer ce qu’il encourt. Si l’adolescent se renferme davantage, il ne faut pas non plus hésiter à faire intervenir une personne de confiance comme le médecin traitant, qui le connaît depuis l'enfance.

LCI : Comment peut-on protéger ses adolescents ?

Frédéric Kochman : La prévention est le moyen le plus efficace. A table ou lors d’un moment en famille, il ne faut pas hésiter à aborder le sujet en leur posant des questions : "Savez-vous qu’il existe ce type de jeu ? Qu’est-ce que vous en pensez ?" Si on l’invite à faire ce type de jeu ensuite, il repensera à cette conversation et sera armé pour bien réagir.

http://www.lci.fr/sante/blue-whale-co ... t-au-suicide-2028037.html
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10