|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
15 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 15

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Enfant martyre de l'A10 : les conséquences du drame sur ses frères et soeurs. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 19:56
Syndrome du bébé secoué : une nourrice avoue avoir tué Rose, cinq mois. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 15:07
Accusé du meurtre de Laëtitia Bauwens, Cédric Maton est en aveux partiels. L’acte d’accusation du parquet général est accablant et pointe des éléments troublants. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 12:13
Disparition d'un gendarme de Montpellier à La Réunion : Mathieu Caizergues est déclaré décédé... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:33
Les parents de Narumi à Besançon pour rencontrer le juge d'instruction. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:26
Mathis Jouanneau, disparu le 4 septembre 2011 , devrait avoir 15 ans ce 20 juin 2018. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 19:58
Nelly BALMAIN & Eric FORAY le point sur les disparus de la Drôme. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 14:52
Disparition de Léa Petitgas, des recherches dans l'Edre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 12:11
Le père de Vicente « Jason Lopez » va comparaître Jeudi 21/06/2018 devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 16:47
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais . Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 13:01

Une victime du "violeur de la Sambre" estime qu'au moins 70 femmes ont été agressées par cet homme.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 10/03/2018 12:58:03

Clara Bernard fédère toutes les femmes persuadées, comme elle, d’avoir été victime de Dino Scala. Et elle estime déjà leur nombre à 70…
Un compte à rebours. Dino Scala, le « violeur de la Sambre », sera entendu dans trois semaines par la juge de Valenciennes (Nord) chargée de cette tentaculaire affaire de viols en série. Une période que les enquêteurs de la PJ de Lille vont devoir mettre à profit pour identifier celles des victimes de Scala qui ne l’auraient pas encore été. Et elles semblent nombreuses.

Officiellement, le dossier judiciaire ouvert en 1996 pour confondre ce prédateur au mode opératoire bien défini ne comporte « que » 19 passages à l’acte. Tous côté français, le dernier en 2012. Il faut y ajouter cette dernière agression à Erquelinnes (Belgique), le 5 février, qui a permis de mettre Scala hors d’état de nuire. Mais d’ores et déjà, huit dossiers de viol ou agression, commis de 2004 à 2009, ont été rouverts côté belge. Sans compter plusieurs dizaines d’autres femmes du Val de Sambre qui se sont manifestées, convaincues d’avoir pu mettre enfin un nom sur leur agresseur ou violeur.


Clara Bernard, 46 ans, est l’une d’elles. Violée à son domicile en 1997, elle a créé une page Facebook* pour fédérer les victimes. Et pointer du doigt les lacunes de leur prise en charge. « Beaucoup d’erreurs ont été faites », dénonce-t-elle. « Ces derniers jours, j’ai été contactée par de nombreuses femmes, violées ou agressées selon le mode opératoire de Dino Scala, et dont les enquêtes les concernant n’ont jamais été regroupées avec celles sur le violeur de la Sambre, quand on ne les a pas à l’époque découragées de déposer plainte… »

Les victimes sortent du silence



«Je l’ai tout de suite reconnu»
Ainsi de cette victime de 2008, violée le lendemain de son anniversaire, dont les policiers du commissariat de Maubeuge avaient mis en doute sa version. « Ils avaient sous-entendu qu’elle affabulait, que son anniversaire s’était mal passé, raconte Clara Bernard. De l’ADN avait été prélevé, mais une semaine après les faits. » Elle-même avait aperçu son propre violeur, en repérage les jours précédents. « Quand j’ai vu le portrait-robot la semaine dernière, je l’ai tout de suite reconnu. Mais personne ne me l’avait jamais montré », déplore-t-elle.

Dans la foulée de son viol, elle avait voulu contacter les médias. « Le maire m’avait dit de ne pas le faire, que cela créerait la psychose, et que l’immobilier chuterait… »

Mais cette fois, la parole s’est libérée. « Nous sommes au moins 70 victimes », assène Clara Bernard.

Un chiffre sur lequel Me Jean-Benoît Moreau, l’avocat du suspect, reste circonspect. « Je ne nie pas le statut de victime de ces femmes », prévient-il, tout en avançant craindre que « ce collectif ne parasite le travail des enquêteurs. » Pour lui, « il faut faire le tri entre celles qui sont effectivement victimes de M. Scala, et celles qui ne le seraient pas. » Un travail qui ne peut être effectué que « dans le cadre de l’instruction en cours. »

L’avocat l’admet toutefois : « Au-delà des 19 affaires qui lui valent d’être mis en examen, mon client en a reconnu une quarantaine. » Un chiffre qui devrait très certainement augmenter, surtout si, comme Me Moreau l’assure, « Dino Scala est dans une logique d’aveux et de vérité. »

* Ensemble pour la vérité

http://www.leparisien.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10