|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
14 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 14

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Enfant martyre de l'A10 : les conséquences du drame sur ses frères et soeurs. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 19:56
Syndrome du bébé secoué : une nourrice avoue avoir tué Rose, cinq mois. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 15:07
Accusé du meurtre de Laëtitia Bauwens, Cédric Maton est en aveux partiels. L’acte d’accusation du parquet général est accablant et pointe des éléments troublants. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 12:13
Disparition d'un gendarme de Montpellier à La Réunion : Mathieu Caizergues est déclaré décédé... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:33
Les parents de Narumi à Besançon pour rencontrer le juge d'instruction. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:26
Mathis Jouanneau, disparu le 4 septembre 2011 , devrait avoir 15 ans ce 20 juin 2018. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 19:58
Nelly BALMAIN & Eric FORAY le point sur les disparus de la Drôme. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 14:52
Disparition de Léa Petitgas, des recherches dans l'Edre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 12:11
Le père de Vicente « Jason Lopez » va comparaître Jeudi 21/06/2018 devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 16:47
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais . Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 13:01

"Violeur de la Sambre": des victimes reçues par les magistrats et les enquêteurs.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 23/03/2018 09:36:29

Des victimes de Dino Scala, soupçonné d'une quarantaine de viols et d'agressions sexuelles principalement dans le Nord, ont été reçues jeudi soir par les magistrats et les enquêteurs chargés du dossier au palais de Justice d'Avesnes-sur-Helpe lors d'une réunion collective.

"Juste pour vous dire qu'on est rassuré, qu'ils vont faire le maximum et qu'ils vont mettre tous les moyens. On a eu plus de détails sur leur façon de travailler", a déclaré à la presse Clara, agressée en 1997 et constituée partie civile, à l'issue de la rencontre qui a duré environ une heure.

La juge d'instruction, le procureur et des membres de la police judiciaire chargés de l'enquête étaient présents.

"Pour les victimes qui n'auraient pas encore porté plainte, pour l'instant pas de prescription pour la PJ, ils prennent toutes les plaintes, même si c'était il y a vingt ans ou trente ans", a poursuivi celle qui a créé une page facebook pour que les autres victimes puissent la contacter.

"Elles ont peur, elles veulent rester dans l'anonymat," a-t-elle expliqué, ignorant combien de femmes précisément étaient présentes lors de cette rencontre. "C'est difficile, rien que de voir le tribunal... Depuis trois semaines, on ne peut pas y croire."

"C'est que le début, et on va tout recommencer", a-t-elle dit, la voix tremblante.

Interpellé fin février devant son domicile de Pont-sur-Sambre (Nord), Dino Scala, 57 ans, marié et père de trois enfants, a été mis en examen et écroué dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en 1996 portant sur 19 viols et agressions sexuelles.

Lors de sa garde à vue, "le violeur de la Sambre" avait évalué le nombre de ses victimes à "une quarantaine", selon le procureur de la République de Valenciennes Jean-Philippe Vicentini.

C'est dans la vallée industrieuse de la Sambre, rivière franco-belge, qu'il aurait commis les 19 viols et agressions sexuelles relevant de l'information judiciaire ouverte en 1996. Avec un mode opératoire récurrent: les femmes étaient attaquées de dos, au petit matin, par un homme ganté et au visage couvert.

Agent d'entretien de profession à Jeumont (Nord), près de la frontière belge, il a été confondu par les enquêteurs de la police judiciaire de Lille à la suite d'une ultime agression le 5 février à Erquelinnes (Belgique), commune jouxtant Jeumont, de l'autre côté de la frontière.

La PJ a depuis entrepris de recontacter toutes les victimes.

La justice belge enquête pour sa part sur huit dossiers dans cette affaire, selon le procureur de Charleroi Vincent Fiasse: celui de l'agression du 5 février ayant conduit à l'arrestation, et sept autres rouverts portant sur des infractions potentiellement imputables à Scala, entre 2004-2009. Des comparaisons ADN devront le confirmer.

© 2018 AFP
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
9 - 5 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10